•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le triathlonien Charles Paquet 6e à la Coupe du monde en République tchèque

Le triathlonien en habit de nage est debout dans l'eau.

Charles Paquet

Photo : Sportcom

Sportcom

Charles Paquet a fait belle figure à la Coupe du monde de triathlon de Karlovy Varym, en République tchèque, dimanche. Il a conclu au 6e rang, soit le meilleur résultat de sa carrière à une compétition de ce niveau.

L’athlète de Port-Cartier a bouclé les 1,5 km de natation, 40 km de vélo et 10 km de course à pied en un temps de 1 h 54 min 28 s.

Le Québécois a terminé à 57 secondes du gagnant, l’Allemand Lasse Nygaard-Priester. Grant Sheldon (Grande-Bretagne) et Csongor Lehmann (Hongrie) ont été les médaillés d’argent et de bronze.

C’est mon meilleur résultat à vie en Coupe du monde. Je suis très satisfait!

Une citation de :Charles Paquet, triathlonien

Je crois que ce n’était qu’une question de temps et je savais que j’avais le niveau de forme pour faire une course comme celle-là. Il ne me restait plus qu’à simplement le prouver, a dit Paquet, qui a apprécié le parcours de vélo qui comptait plusieurs côtes et virages techniques.

Avant dimanche, le meilleur résultat de Paquet en Coupe du monde cette année avait été une 16e place à l’étape d’Huatulco, au Mexique, en juin.

S’il s’est dit satisfait de sa journée, il a ajouté que les choses se sont compliquées à la portion de la course à pied.

J’ai dû faire du rattrapage en première moitié de course parce que j’ai eu une crampe à la deuxième transition. Cela m’a ralenti et, par la suite, je courais pour la troisième place. Mais j’ai manqué d’énergie dans les derniers kilomètres, a-t-il précisé sans être trop déçu.

L’autre Québécois en lice, Jérémy Briand, a conclu au 38e échelon avec un chrono de 2:00:10.

J’ai connu une natation un peu difficile. Nous étions plus de 60 au départ et je ne nage pas aussi vite que Charles dans les premiers mètres. Alors une fois à la première bouée, il y avait beaucoup de congestion. Je me suis fait brasser pas mal et je suis sorti de l’eau loin. C’était une course difficile, mais quand même intéressante pour l’expérience, a affirmé Briand.

Seule Québécoise inscrite, Emy Legault a été contrainte à l’abandon, tout comme l’Ontarienne Dominika Jamnicky. Les deux athlètes n'ont réussi à faire que la portion de nage.

Les trois Québécois mettront le cap sur Hambourg dès lundi afin de prendre part à l’étape des Séries mondiales qui aura lieu la fin de semaine prochaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !