•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le début d’une nouvelle vie pour Leylah Annie Fernandez

Elle tient la plaque de finaliste à New York.

Leylah Annie Fernandez

Photo : Getty Images / Elsa

Radio-Canada

C’est une vie bien différente qui attend la Québécoise Leylah Annie Fernandez au lendemain de sa finale aux Internationaux des États-Unis.

L’athlète de 19 ans, qui était 73e au monde avant son passage à Flushing Meadows, a bondi au 28e rang de la WTA lundi. Elle sera maintenant sur le radar de toutes les joueuses du circuit et fera partie des favorites à certains tournois. Mais surtout, les conditions dans lesquelles elle pratique son sport changeront radicalement.

C’est un chèque de 1,25 million de dollars américains qu’elle reçoit aujourd'hui [samedi], a rappelé Eugène Lapierre, vice-président principal de Tennis Canada. Ça va être l’afflux des commanditaires, des demandes. Déjà, sa petite équipe était débordée au cours de la semaine [...] Ça change sa vie assez radicalement de ce côté-là. Elle est devenue une grande joueuse professionnelle. Elle va être en demande partout.

Sylvain Bruneau espère que Fernandez sera bien conseillée pour mieux naviguer dans ce qui l’attend et pour éviter les écueils.

Avec la venue de commanditaires, on va lui proposer plusieurs activités et événements sportifs, mais elle va devoir rester la même, a dit l’entraîneur national en chef du programme féminin de Tennis Canada.

Leylah, ça a toujours été une joueuse très concentrée dans son sport, elle y va à fond à chaque entraînement et elle a les bonnes priorités. Il va y avoir un tourbillon autour d’elle. Tout le monde va vouloir se l’arracher et avoir une partie d’elle. Ça va être important qu’elle garde ses priorités en place, et qu’elle se rappelle ce qu’elle a fait pour arriver là. Elle devra être prudente avec tout ça.

Une citation de :Sylvain Bruneau

Même la meilleure équipe ne pourra la protéger d’une chose inévitable : les attentes.

Les attentes seront peut-être démesurées envers elle. On va s’attendre à ce qu’elle répète l’exploit de New York à chaque tournoi. Ça demande un peu d’aide parfois pour gérer tout ça, a expliqué l'ancien entraîneur de Bianca Andreescu.

Fernandez devra effectivement apprendre à composer avec les attentes de ses partisans, de la communauté tennistique, de son entourage, mais aussi des siennes. Car elle voudra démontrer sa capacité à offrir de grandes performances semaine après semaine sur le circuit.

Ça peut être lourd pour une fille de 19 ans, a remarqué Bruneau. Elle a une super tête. Sur le plan mental, on ne peut pas demander mieux. Mais j’en ai vu d’autres. On en a vu des grandes championnes dans le monde du tennis qui ont trouvé la montagne un peu difficile.

Une femme et deux hommes

Leylah Annie Fernandez : un avenir prometteur

Photo : Radio-Canada

Le tennis canadien en santé

La prestation remarquable de Fernandez à New York aura aussi un impact significatif sur le tennis canadien, croit Eugène Lapierre.

Ça change plein de choses, a lancé le vice-président principal de Tennis Canada. Leylah va être top 20, Bianca aussi [...] Il y a plein de joueurs que les jeunes vont vouloir suivre et imiter. Ils vont vouloir essayer ça, sauter sur un terrain, frapper des balles. Ça a l’air le fun quand on voit jouer Leylah avec le grand sourire et qui s’amuse.

Et ça va changer quelque chose dans la compétition, a poursuivi Lapierre. Il n'y a plus juste Bianca, il y a aussi Leylah, peut-être Eugenie [Bouchard] et d’autres pourraient arriver dans le portrait. Plus on a de monde qui compétitionne avec les meilleurs, mieux c’est pour le groupe. Ça enlève la pression à un de la gang qui doit tout faire. C’est bien d'avoir un petit groupe chez les gars et chez les filles, et on s’en va vers ça.

L’effet d'entraînement est déjà enclenché depuis quelques années du côté masculin avec Milos Raonic, Vasek Pospisil, Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime. Ce dernier a d'ailleurs atteint le 11e rang de l'ATP, lundi, grâce à sa présence en demi-finales à Flushing Meadows.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !