•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sherbrooke parvient finalement à battre Laval au football universitaire

Le joueur du Vert & Or tient le ballon dans sa main gauche.

Plusieurs joueurs tentent d'arrêter le porteur de ballon, sans succès.

Photo : Gracieuseté : Vert & Or / Yves Longpré

Radio-Canada

Pour la première fois de son histoire, le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke a triomphé du Rouge et Or de l'Université Laval samedi dans une victoire de 23-17.

Ce gain était attendu depuis très longtemps. En 18 saisons et 32 matchs, la troupe sherbrookoise n'avait jamais réussi à vaincre la puissance lavalloise. C'est maintenant chose faite, grâce à un match mené rondement par le quart-arrière Anthony Robichaud.

Il a accumulé 236 verges en réussissant 16 passes en 26 tentatives. On a bien joué pendant quatre quarts et gagné la bataille des jeux explosifs et des revirements. On sait qu’on peut battre n’importe quelle équipe dans cette ligue quand on joue comme ça, en équipe et avec discipline, a-t-il dit.

L'entraîneur-chef du Vert & Or Mathieu Lecompte a lancé des fleurs à son équipe, parlant d'unité et de discipline exemplaire, tout en gardant les deux pieds sur terre.

On a encore plein de choses à corriger, mais on va prendre quelques heures pour célébrer cette belle réussite.

Une citation de :Mathieu Lecompte, entraîneur-chef du Vert & Or

Le quart-arrière du Rouge et Or, Thomas Bolduc, a amassé plus de verges par la passe que son opposant (355 verges et 35 passes réussies sur 54), mais a été victime de trois interceptions. Bolduc a aussi subi un sac en début de match.

Mené 5-0 en début de deuxième quart, le Vert & Or a finalement réussi à percer l'imposante défense adverse grâce à un touché par la voie terrestre. Une longue course de 67 verges de Pier-Olivier Cadoret donnait un deuxième majeur à Sherbrooke pour porter la marque à 17-5.

Le travail des unités spéciales a aussi contribué à donner la victoire à l'Université de Sherbrooke, notamment un placement de 43 verges réussi par Louis Tardif.

On a eu une très bonne journée sur les unités spéciales et on a réussi, Jacob [Camiré] et moi, à faire le travail au bon moment, à la fois pour mettre des points importants au tableau et pour les reculer profondément dans leur zone, a-t-il mentionné après la rencontre.

La fiche du Vert & Or est maintenant d’une victoire et deux revers après le premier segment de la saison. Laval et Sherbrooke sont les deux seules formations du circuit à avoir disputé trois rencontres.

Dans un autre match présenté vendredi, les Carabins de l'Université de Montréal se sont inclinés 31-28 devant les Stingers de l'Université Concordia. C'était la première fois que les Bleus perdaient face à leurs rivaux montréalais depuis octobre 2010.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !