•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La section 132 du stade Saputo sera fermée pour une période indéfinie

Une décision « arbitraire » et « abusive » selon l'Association des supporteurs de l'équipe.

Ils brandissent des drapeaux dans les gradins.

Des partisans du CF Montréal au stade Saputo

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Le CF Montréal a indiqué que la section 132 du stade Saputo sera fermée pour une période indéterminée dès son prochain match, le 11 septembre, en raison « d'une série d'incidents récents et plus anciens ».

La section 132 est traditionnellement réservée à l'Association des supporteurs (ASUPMTL), laquelle comprend les Ultras Montréal 2002 (UM02) et des groupes de partisans affiliés.

Le club montréalais a justifié sa décision de bannir ces groupes de son stade à cause d’agissements répétés de violence, d'agression verbale et physique, d'intimidation et de vandalisme, ainsi que de l'utilisation fréquente de fumigènes, de dispositifs incendiaires et autres items pyrotechniques non autorisés.

Il a notamment cité un incident survenu le 27 août, au cours duquel des supporteurs de la section 132 ont été impliqués dans une altercation avec des partisans de l'équipe adverse (le Toronto FC), qui ont été physiquement agressés à l'extérieur du stade Saputo.

Le Toronto FC a d'ailleurs demandé à la MLS la permission de ne pas ouvrir sa section réservée aux supporteurs adverses lorsque le CF Montréal lui rendra visite le 23 octobre prochain, une requête à laquelle la ligue a répondu favorablement en indiquant que d’autres sanctions pourraient être émises contre le [CF Montréal] et ses partisans si ce type de comportement continue. La MLS n'a pas encore répondu aux demandes de précisions de Radio-Canada Sports sur ces éventuelles sanctions.

Par l'intermédiaire de son directeur des communications Patrick Vallée, le CF Montréal a confirmé que les abonnés de saison qui avaient choisi leur siège dans la section 132 ont été remboursés pour tous les matchs locaux encore au calendrier en 2021. Selon M. Vallée, la section compte 157 abonnés.

Cela ne signifie toutefois pas que la section demeurera nécessairement fermée jusqu'en 2022, a précisé M. Vallée, qui a ajouté qu'elle a fait l'objet de 49 sanctions pour des entorses au règlement du stade et de la MLS depuis 2012 et que le club a banni 5 personnes de son stade au mois de juillet dernier.

Une décision impopulaire

L’Association des supporteurs a fait savoir par communiqué qu’elle jugeait cette décision arbitraire et abusive.

Les membres de l’ASUPMTL auraient appris dans les médias la fermeture de la section 132.

Punir tous ceux qui détiennent des billets dans cette section pour les agissements de certains individus est injuste. Force est de constater que les sanctions contre notre tribune sont abusives et représentent du jamais vu dans l’histoire du club et de ses groupes de supporteurs.

L’association poursuit en affirmant que les faits reprochés sont des actes isolés et devraient toujours être considérés comme tels, d’autant plus que les personnes concernées ont été identifiées et sanctionnées par les autorités compétentes, soit la sécurité et la police.

Le président du CF Montréal, Kevin Gilmore, est directement visé par l’ASUPMTL, qui l’accuse de faire de la répression à l’endroit de ses membres, surtout depuis qu’ils ont manifesté leur désaccord sur le changement de nom de l’équipe.

La direction serait de mauvaise foi avec les partisans depuis plusieurs mois.

Cette tentative pitoyable de nous faire taire est inacceptable, conclut l’ASUPMTL.

Après une longue pause internationale, le CF Montréal reprendra ses activités en MLS en accueillant le Nashville SC samedi.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !