•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

George Russell avec Mercedes-Benz en 2022, c’est signé

George Russell

George Russell

Photo : Getty Images / Clive Mason

Agence France-Presse

George Russell disputera la saison de 2022 dans l'écurie Mercedes-Benz aux côtés de son compatriote Lewis Hamilton. L'équipe allemande a enfin annoncé mardi la nouvelle qui n'en était plus une depuis déjà quelques jours.

Pour l'instant, le contrat à long terme qu'il a signé lui permet de succéder au Finlandais Valtteri Bottas, en partance pour Alfa Romeo-Sauber.

Membre de la filière de jeunes talents de Mercedes-Benz depuis 2017, titré en GP3 la même année puis en F2 en 2018, il est en F1 depuis 2019 chez Williams.

Russell est monté sur son premier podium en F1 en Belgique fin août dans des circonstances uniques, au terme d'une course réduite à deux tours (officiels) derrière la voiture de sécurité à cause de la pluie.

En 2020, il a convaincu l'équipe allemande de sa maturité de pilote quand il a remplacé Hamilton, positif à la COVID-19, lors du Grand Prix de Sakhir, à Bahreïn. Il s'était qualifié en 2e place avant de voir un pneu crevé puis une bourde de Mercedes-Benz le priver de la victoire. Il avait fini 9e.

Sa discipline au travail et ses performances n'ont cessé d'impressionner au cours de ses trois saisons avec Williams. Il est désormais prêt à faire le pas vers Mercedes-Benz et à poursuivre le développement de sa carrière aux côtés de Lewis Hamilton, après avoir signé un contrat à long terme avec l'équipe, explique sa future équipe.

La Mercedes-Benz de George Russell vue de profil

George Russell dans la Mercedes-Benz à Bahreïn

Photo : Getty Images / Bryn Lennon

George Russell sait pertinemment ce que ce contrat veut dire. Le grand Britannique de 1,86 m (6 pi 1 po) qui étonne depuis longtemps par sa maturité et son sérieux sera le successeur de Lewis Hamilton.

C'est une énorme occasion et je veux la saisir à deux mains. Mais je ne me fais pas d'illusions quant à l'ampleur du défi. La courbe d'apprentissage sera abrupte, a-t-il dit.

Russell a rendu hommage au travail de Bottas.

Valtteri a placé la barre très haut en se montrant constamment à la hauteur semaine après semaine, en remportant des victoires, des positions de tête et en contribuant à la conquête de plusieurs titres de champion du monde [des constructeurs], poursuit-il.

À propos de Hamilton, Russell admet qu'il est devenu un mentor.

L'occasion d'apprendre de quelqu'un qui est devenu un modèle à la fois sur la piste et en dehors de la piste ne peut que m'être bénéfique en tant que pilote, que professionnel et qu'être humain, a dit le jeune homme.

En 2022, le présent de la F1 sera confronté à son avenir.

D'un côté, Lewis Hamilton a eu 36 ans le 7 janvier, il est septuple champion du monde et son contrat se termine en 2023. De l'autre, George Russell a 23 ans, il est arrivé en F1 en 2019 chez Williams, alors au creux d'une vague qui a depuis emporté Claire Williams et qui remonte tranquillement la pente avec ses nouveaux propriétaires.

Lewis Hamilton a souhaité la bienvenue à son nouveau coéquipier en saluant sa discipline au travail.

Il a mérité sa place grâce à son travail. Il est un bel exemple pour tous les jeunes que les rêves peuvent se réaliser quand vous y croyez vraiment, a écrit Hamilton sur ses réseaux sociaux.

Nicholas Latifi négocie un virage à droite devant son coéquipier George Russell.

Nicholas Latifi en piste devant son coéquipier George Russell

Photo : Getty Images / Bryn Lennon

Son coéquipier actuel dans l'écurie Williams, Nicholas Latifi, a aussi vanté ses qualités.

Au-delà de sa vitesse pure, c'est sa capacité à tout bien faire dans son tour quand cela compte qui est impressionnante, a précisé le Torontois. Et il y a beaucoup de choses en dehors de la séance de qualification dans lesquelles il excelle : la gestion des petits détails en course, plein de choses périphériques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !