•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leylah Fernandez atteint les quarts de finale aux Internationaux des États-Unis

Une joueuse de tennis vêtue d'un chandail bleu lève les bras au ciel.

Leylah Annie Fernandez après sa victoire contre Angelique Kerber

Photo : Getty Images / Elsa

Radio-Canada

Le beau parcours de la jeune Leylah Annie Fernandez s’est poursuivi à New York aux Internationaux des États-Unis. La Québécoise de 18 ans a atteint les quarts de finale du tournoi en éliminant l’Allemande Angelique Kerber, tête de série numéro 17, en trois manches de 4-6, 7-6 (7/5) et 6-2 sur le court Louis-Armstrong.

C’est une deuxième victoire de suite contre une multiple championne en grand chelem. Après avoir causé la surprise vendredi soir contre la Japonaise Naomi Osaka, Fernandez a refait le coup à Kerber, championne à New York en 2016.

Après mon match contre Naomi Osaka, j’ai joué un match de double hier et ça m’a permis de revenir sur terre et de retrouver ma concentration, a révélé la jeune joueuse en entrevue à TSN.

Kerber avait pourtant remporté ses huit derniers matchs en trois manches, dont deux cette semaine à New York. L’Allemande était toutefois en contrôle du match en deuxième manche avec une avance de 4-2. Mais comme elle l’avait fait vendredi contre Osaka, Fernandez n’a jamais baissé les bras et s’est imposée au bris d’égalité.

Cette victoire est spéciale, Angelique est une championne, elle est une légende, a affirmé la Québécoise. Elle a gagné de nombreux grands chelems et elle est gauchère. Je regardais ses matchs pour comprendre comment elle utilisait ses angles contre les bons cogneurs; elle était un exemple pour moi et maintenant j’ai l’honneur de jouer contre elle et je suis très heureuse d’avoir gagné.

Elle a aussi profité du match pour faire le plein de nouveaux admirateurs. La Québécoise, 73e au classement mondial, a une nouvelle fois charmé le public new-yorkais par sa hargne, sa combativité, mais aussi son plaisir de jouer.

Depuis le début, j’adore l’énergie, j’apprécie chaque minute, a souligné Fernandez. La foule me donne de l’énergie, c’est incroyable. Je suis simplement heureuse d’être sur le court et d’offrir un bon spectacle.

Contre une rivale bien souvent de glace, la jeune joueuse ne retenait pas ses sourires lorsqu’elle gagnait de longs échanges et des points importants, quand elle ne levait pas les bras au ciel pour demander davantage d’appui des spectateurs.

En quarts de finale, mardi, Fernandez affrontera l’Ukrainienne Elina Svitolina, cinquième raquette au monde. Qu'elle gagne ou qu'elle perde, la Québécoise est assurée d'une bourse de 425 000 $ US.

En cas de défaite, elle se classerait autour du 50e rang mondial, le meilleur classement de sa jeune carrière.

Le match contre Svitolina sera ardu, reconnaît la Lavalloise. Elle est une battante et agressive. Je vais aller sur le terrain et profiter du moment comme je l’ai fait au cours des derniers jours.

Svitolina élimine Halep et passe en quarts de finale à New York

Elina Svitolina a défait la Roumaine Simona Halep en deux manches de 6-3 et 6-3, dimanche, à New York, pour accéder elle aussi aux quarts de finale.

Lauréate du tournoi de Chicago la semaine dernière, Svitolina est toujours en quête d’un premier titre du grand chelem. Elle s'était déjà inclinée à deux reprises devant Halep, 12e tête de série, lors de tournois majeurs.

La médaillée de bronze des Jeux olympiques de Tokyo est maintenant une sérieuse prétendante au titre à Flushing Meadows. Elle n'a pas concédé la moindre manche jusqu'ici.

Sabalenka se défait rapidement de Mertens

La numéro 2 mondiale Aryna Sabalenka s'est qualifiée très facilement pour les quarts de finale, en écartant sans ménagement Elise Mertens (16e) en deux manches de 6-4 et 6-1.

Désormais dans une position de favorite pour la victoire à Flushing Meadows, depuis les éliminations surprises de la tenante du titre Naomi Osaka (3e) et de la numéro 1 mondiale Ashleigh Barty, la Bélarusse n'a absolument pas tremblé face à la Belge, qu'elle a l'habitude de battre puisque ce succès est le sixième en huit confrontations.

Et il n'a souffert d'aucune contestation, Sabalenka se montrant plus forte dans tous les compartiments du jeu et surtout très réaliste dans ses possibilités de bris puisqu'elle a converti quatre des cinq balles obtenues.

Victorieuse en seulement 1 h 11 min, la demi-finaliste à Wimbledon cet été, sa meilleure performance en grand chelem, affrontera mardi la Tchèque Barbora Krejcikova (9e), lauréate surprise à Roland-Garros en juin, ou l'Espagnole Garbine Muguruza (10e), elle aussi sacrée à Paris en 2016, ainsi qu'à Wimbledon l'année suivante.

Enfin, l'Espagnol Carlos Alcaraz, âgé de 18 ans seulement, tentera de poursuivre son parcours de rêve après avoir éliminé le Grec Stefanos Tsitsipas. Il se mesurera à l'Allemand Peter Gojowczyk, au quatrième tour.

Avec les informations de La Presse canadienne, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !