•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sans rancune contre Montréal, Kotkaniemi est heureux d’aller en Caroline

Il attend la rondelle.

Jesperi Kotkaniemi

Photo : Reuters / Jean-Yves Ahern

Radio-Canada

L'attaquant Jesperi Kotkaniemi n'a pas caché dimanche que son développement aurait pu avoir été mieux géré par le Canadien, bien qu'il assure ne garder aucune rancœur envers Marc Bergevin et le club montréalais.

Kotkaniemi n'a pas voulu s’éterniser sur les raisons qui l'ont poussé à accepter l'offre hostile des Hurricanes. Plusieurs questions lui ont été posées relativement à son utilisation en séries. Certains ont fait directement référence aux deux derniers matchs de la finale de la Coupe Stanley, qu'il a regardé à partir des gradins.

C'est une super équipe et c'est excitant de m'y joindre. Le fait qu'ils seront en bonne place pour aller loin en séries l'an prochain est aussi important.

Évidemment, la pilule est toujours plus facile à avaler lorsqu'elle est accompagnée d'un salaire annuel de 6,1 millions de dollars américains. Les Hurricanes avaient soumis une offre hostile de ce montant pour une saison à Kotkaniemi il y a une semaine, et le Canadien a choisi samedi de ne pas égaler l'offre pour les services de l'attaquant finlandais, qui était joueur autonome avec compensation.

On lui a finalement demandé s'il croyait que son développement aurait pu être mieux géré par le CH lors des trois saisons où il y a porté son uniforme.

« Ça aurait pu être mieux. »

— Une citation de  Jesperi Kotkaniemi, au sujet de son développement par le Canadien de Montréal

Il rappelle que malgré cette critique, son ancienne équipe a réussi à se rendre loin en séries et qu'il s'agit du plus important dans l'équation. Il a aussi mentionné être conscient d'être débarqué dans une équipe en pleine reconstruction et que les choses sont allées très vite.

Malgré tout, Jesperi Kotkaniemi garde de bons souvenirs et de bons amis de ce qu'il a qualifié de très beau voyage.

Rien contre Montréal, dit Waddell

Le directeur général des Hurricanes, Don Waddell, est également revenu en détail sur le processus qui a mené au dépôt de l'offre hostile, après avoir discuté avec Bergevin d'une éventuelle transaction pour obtenir Kotkaniemi.

Au moment du dépôt de l'offre hostile, les détails du contrat ont fait couler beaucoup d'encre. La nouvelle acquisition des Hurricanes empochera 6 100 015$ (15 étant le numéro de Kotkaniemi à Montréal) avec un bonus à la signature de 20$ (20 étant le numéro de Sebastian Aho).

Il se prépare pour une mise au jeu.

Sebastian Aho

Photo : Reuters / USA TODAY USPW

L'écho à l'offre hostile de 42 millions de dollars pour cinq ans, déposée en 2019 par Marc Bergevin pour les services de Aho, était on ne peut plus clair. Des mots comme vengeance ou revanche ont fusé tout au long de la semaine d'attente qui a mené à la décision connue samedi après-midi.

Waddell a finalement eu la chance de s'expliquer à ce sujet. Il a rappelé que le travail de son équipe de médias sociaux était phénoménal. On savait ce qu'on lançait dans les airs en faisant ça, mais ce n'est rien du tout contre Montréal.

Il a aussi rappelé que depuis que Tom Dundon a fait l'acquisition de l'équipe, une culture est en train de se bâtir avec les supporteurs et que ce clin d'œil dans le contrat en faisait partie. On savait que c'est le genre de choses qui pourrait faire plaisir et galvaniser nos partisans.

Sur le radar depuis longtemps

Il a également dévoilé que Kotkaniemi était sur son radar dès le repêchage de 2018. Vous savez lors des repêchages on passe beaucoup de joueurs en entrevue, que ce soit dans le but de les repêcher tout de suite ou pour des considérations futures, a-t-il expliqué.

À ce moment, Andrei Svechnikov avait été choisi deuxième au total, mais Kotkaniemi est toujours resté dans la tête de Waddell.

Don Waddell a profité de la visioconférence dimanche matin pour indiquer qu'il prévoit d'utiliser Kotkaniemi à l'aile gauche, puisque la ligne de centre sera monopolisée par Sebastian Aho, Vincent Trocheck et Jordan Staal chez les Canes.

Difficile de dire au revoir

Entre-temps, KK a fait ses adieux aux partisans montréalais un peu plus tôt dans la matinée par l'entremise d'une longue publication sur son compte Instagram officiel.

C'est réellement difficile de dire au revoir à Montréal. J'ai vécu les plus belles années de ma vie dans une des plus grandes villes de hockey au monde et je vais toujours chérir ces trois années, a-t-il notamment écrit, pour accompagner une photo le montrant, tout sourire, dans l'uniforme rouge du Tricolore.

Le Canadien a reçu des choix de premier et troisième tours en 2022 des Hurricanes comme compensation pour Kotkaniemi.

Le Finlandais de 21 ans, troisième joueur réclamé au repêchage de 2018, a récolté 5 buts et 15 mentions d'aide en 56 matchs avec le Canadien la saison dernière, sa troisième avec l'équipe.

Il a ajouté 5 buts et trois aides en 19 rencontres éliminatoires, aidant le Tricolore à se frayer un chemin jusqu'à la finale de la Coupe Stanley. Il a toutefois été écarté de la formation au début et à la fin des séries.

Au cours de sa carrière, Kotkaniemi a inscrit 22 buts et 40 aides en 171 affrontements dans la LNH. Il a connu sa meilleure saison à sa campagne recrue avec 34 points en 79 matchs.

Rappelons qu'en 2019, le Canadien avait fait une offre hostile de 42 millions de dollars pour cinq ans à l'attaquant Sebastian Aho. Les Hurricanes avaient rapidement annoncé leur intention d'égaler l'offre.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !