•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Courte piste : « ça augure bien »

Un homme en entrevue près d'une patinoire

Sébastien Cros, entraîneur de l'équipe nationale de patinage de vitesse sur courte piste

Photo : Radio-Canada / Étienne Bruyère

Radio-Canada

Les Championnats canadiens de patinage de vitesse sur courte piste se sont conclus dimanche, à l’aréna Maurice-Richard, à Montréal.

Même si l’ensemble de l'équipe nationale qui s'attellera à la tâche des qualifications olympiques ne sera annoncé que dans quelques jours, certains paramètres sont d’ores et déjà connus.

D’abord, les trois patineurs les mieux classés par genre, soit Kim Boutin, Courtney Sarault et Florence Brunelle du côté des femmes, ainsi que Steven Dubois, Pascal Dion et Jordan Pierre-Gilles du côté des hommes, ont automatiquement obtenu une place dans le groupe pour la prochaine Coupe du monde.

Ensuite, les Championnats nationaux ont également permis de remarquer la qualité du côté féminin.

C'est sûr que d'avoir ce niveau-là à l'entraînement tous les jours, ça va être une aide pour préparer la saison. Il y a vraiment eu un bon niveau de course. C'est vraiment satisfaisant. Ça augure bien pour les compétitions, a constaté l’entraîneur Sébastien Cros.

Ce qui est intéressant en fin de semaine, c'est les filles qui sont sur le top 3 en ce moment avec moi. Honnêtement, je crois sincèrement qu'on pourrait être top 3 au monde, a ajouté Kim Boutin.

Virage jeunesse

Un autre constat est que cette équipe canadienne sera plutôt jeune, et que déjà, Kim Boutin sera une figure d'expérience.

Je souhaite qu'on soit capable d'avoir une bonne chimie et que je puisse les aider de n'importe quelle manière. Ce sont des filles que j'aime beaucoup.

Une citation de :Kim Boutin

La situation est semblable du côté masculin, avec Steven Dubois dans le rôle du jeune vétéran.

Les jeunes sont vraiment bons. On dirait que ça ne fait pas longtemps que je suis sur l'équipe nationale. J’ai seulement deux saisons de Coupe du monde, mais veut veut pas, j'ai quand même un rôle de vétéran aussi. J'aime ça apporter au côté technique, et au côté tactique quand je peux, dit-il.

Cette jeunesse est, entre autres, très bien incarnée par Florence Brunelle. À 17 ans seulement, elle a terminé 3e au classement général avec une victoire au 1000 m et une 3e place au 500 m.

Elle a une très bonne qualité, Florence. Sur la durée de la compétition, c'est sûr que ça a été un peu plus difficile. Mais ça, c'est normal pour l'instant. Pas de surprise par rapport à ses performances. Ça confirme son potentiel en fait, a jouté Cros.

Je dirais qu'elle est même meilleure que moi à son âge. Je ne peux rien dire pour le futur, mais je sais que c'est une très bonne adversaire. Je lui souhaite tout le meilleur. Honnêtement, je pense qu'on peut être dans le top 3 mondial en ce moment, et c'est vraiment mon souhait. Ça me fait autant de bien de les voir bien performer, parce que ça me challenge beaucoup au quotidien, a rétorqué Boutin.

Amenez la saison

La saison qui commence sera marquée par la tenue des Jeux olympiques en février prochain.

Maintenant, on va déterminer l'équipe, alors on va pouvoir travailler plus les relais. Et puis, il y a encore du peaufinage au niveau tactique, a expliqué Sébastien Cros.

Le contexte est aussi unique, car les pays se retrouveront après ne s'être vus que rarement au cours des 18 derniers mois.

C'est un peu l'inconnu évidemment. On aura une petite surprise, mais peut-être que les autres aussi auront une petite surprise par rapport à ce qu'on fait nous. Mais honnêtement, je pense qu'on a quand même des références au niveau des entraînements, les temps qui ont été faits ici. Le niveau de compétition, au niveau tactique aussi, justement. Je pense qu'on est à une bonne place quand même, a-t-il conclu.

La première Coupe du monde de la saison aura lieu à Pékin du 21 au 24 octobre.

(Avec les informations de Philippe Crépeau)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !