•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Verstappen déclaré vainqueur d’un GP de Belgique pluvieux réduit à 2 tours

De l'eau s'échappe des roues.

Max Verstappen derrière la voiture de sécurité au Grand Prix de Belgique

Photo : Getty Images / Lars Baron

Agence France-Presse

Max Verstappen (Red Bull) a remporté le Grand Prix de Belgique, commencé avec plus de trois heures de retard dimanche et limité à seulement deux tours derrière la voiture de sécurité en raison de la pluie incessante sur le circuit de Spa-Francorchamps.

L'hymne néerlandais a retenti, Verstappen a levé la coupe et aspergé de vin mousseux George Russell (Williams), inhabituel 2e, et Lewis Hamilton (Mercedes), 3e et toujours meneur du championnat des pilotes.

Pourtant, il n'y a pas eu course.

Le déluge qui s'est abattu sans faiblir toute la journée n'a pas mené à l'annulation du Grand Prix, pour lequel des milliers de spectateurs s’étaient déplacés.

D'abord reporté à 15 h 25 (heure locale), le départ a ensuite été décalé à 18 h 17, avant que la course soit à nouveau interrompue, puis définitivement arrêtée.

Selon le règlement, deux tours doivent être effectués au minimum pour que des points soient attribués. Ensuite, si le meneur effectue moins de 75 % de la distance initialement prévue (44 tours de 7 kilomètres), la moitié des points seulement est distribuée.

Il soulève un trophée sur le podium après sa victoire au Grand Prix de Belgique.

Max Verstappen

Photo : Getty Images / Dan Mullan

Deuxième du championnat, Verstappen, en pole position, empoche ainsi 12,5 points, George Russell (Williams), parti deuxième après un coup de maître en qualifications samedi, prend 9 points et Hamilton en récolte 7,5. C’est seulement la sixième fois dans l’histoire que la moitié des points est distribuée pour un Grand Prix.

Hamilton, qui comptait huit points de plus que Verstappen avant cette manche, préserve cinq longueurs d'avance sur son rival néerlandais après ce Grand Prix fantôme et avant, dès dimanche prochain, la 13e manche aux Pays-Bas.

J'espère que les spectateurs seront remboursés, a dit Hamilton avant la procédure irréelle du podium.

Une longue attente

Sur la grille de départ à 15 h, les pilotes ont été informés d'une première décision de décaler le Grand Prix. À 15 h 25, ils ont ensuite démarré pour deux tours de formation. Mais les conditions étaient trop pluvieuses pour donner le départ réel.

Tous les pilotes sont rentrés aux puits et sont sortis de leurs monoplaces pour patienter au chaud. Ils étaient encore dans leurs garages à 18 h, avant que le départ derrière la voiture de sécurité soit donné.

Normalement, la course devait avoir lieu dans une fenêtre de trois heures à compter du départ prévu initialement (15 h), soit jusqu'à 18 h. Mais la direction de course a annoncé à 17 h que cette procédure de course était suspendue en raison de force majeure que présente la météo, afin de préserver une heure de course potentielle.

Rapidement, lors des deux tours derrière la voiture de sécurité, il est apparu impossible de rouler. Tout le monde est rentré aux puits à nouveau.

Il prend un virage au volant de sa voiture, sous la pluie.

Le Mexicain Sergio Lopez (Red Bull Racing) pendant le Grand Prix de Belgique sur le circuit de Spa-Francorchamps.

Photo : Getty Images / Dan Mullan

Dès leur tour de formation à 15 h 25, les pilotes semblaient tous d'accord pour dire que la visibilité était extrêmement mauvaise. Seul Verstappen, en pole position, voulait rouler.

C'est assez horrible, je n'arrive quasiment pas à voir la monoplace devant moi et il y a de l'aquaplanage, a par exemple expliqué Lando Norris (McLaren).

Sur le circuit belge très exigeant, le temps pluvieux avait provoqué l'accident de Norris, samedi, pendant les qualifications. Dimanche, c'est Sergio Pérez (Red Bull) qui est sorti de piste pendant le tour pour se positionner sur la grille de départ. Il aurait dû abandonner, mais le retard a permis à son écurie de réparer les dégâts.

Le Canadien Nicholas Latifi a pris la 9e position, alors que Lance Stroll a conclu le week-end à la 18e.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !