•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Association des joueurs désapprouve le plan de la LCF concernant les annulations

Ils portent le logo de la LCF.

Trois ballons de football sur un terrain

Photo : usa today sports / Eric Bolte

La Presse canadienne

L'Association des joueurs se réserve le droit de contester la validité de la politique de la Ligue canadienne de football (LCF) si des matchs sont annulés.

La LCF a dévoilé mardi sa nouvelle politique qui s'appliquera si un match de la prochaine saison doit être annulé à la suite d'une éclosion de cas de COVID-19 dans un vestiaire.

Dans un communiqué envoyé à ses membres jeudi, l'Association des joueurs s'est dite surprise par la nouvelle politique et a ajouté qu'elle la désapprouve. L'AJLCF a soutenu que la nouvelle politique est déraisonnable et [qu'elle] ne résistera pas à l'examen d'un tribunal d'arbitrage.

La saison 2020 a été annulée en raison de la pandémie.

La ligue entame sa nouvelle campagne jeudi avec un match opposant les équipes qui ont croisé le fer en finale de la Coupe Grey en 2019 : les Tiger-Cats de Hamilton et les Blue Bombers de Winnipeg.

Selon la nouvelle politique de la LCF, si un match doit être annulé en raison de la COVID-19 et qu'il ne peut être replacé à l'horaire, l'équipe qui est aux prises avec des problèmes liés au virus se verra imposer une défaite par forfait de 1-0. Dans une situation où les deux équipes seraient touchées, elles écoperont toutes deux d'une défaite.

Dans les deux cas, les joueurs seront payés seulement si leur équipe peut prouver que 85 % de ses athlètes ont reçu au moins une dose du vaccin. Si cette cible n'est pas atteinte, les joueurs ne seront pas payés.

Le circuit Ambrosie a aussi déclaré que 79 % des joueurs ont déjà reçu au moins une dose du vaccin et que trois formations ont déjà atteint la cible de 85 %.

Dans les six autres équipes, le taux de joueurs vaccinés se situe entre 67 % et 81 %. Du côté des tests de dépistage, aucun des 6000 échantillons analysés entre les 15 et 30 juillet n'est revenu positif. Des joueurs, entraîneurs et autres membres du personnel ont été testés.

Dans sa lettre, l'AJLCF a indiqué aux joueurs qu'elle a envoyé une réponse à la Ligue concernant la nouvelle politique. Elle a ajouté qu'elle se réservera le droit de contester la validité de la politique si des matchs étaient annulés.

Tout comme la LCF, l'AJLCF espère que les matchs seront reportés et pas annulés cette saison. Toutefois, si cela devait arriver, la LCF est au courant que l'AJLCF se réserve le droit de contester la validité de la politique et de son application devant un tribunal.

La politique d'annulation de la LCF prévoit aussi qu'un match n'aura pas lieu si :

  • son déroulement est interdit à la suite de la décision d'une autorité de santé publique gouvernementale;
  • une équipe n'a pas 36 joueurs en uniforme pour le match;
  • une équipe n'a personne pour être entraîneur en attaque et une autre pour être entraîneur en défense;
  • une équipe ne dispose pas d'un thérapeute sportif et d'un médecin certifiés disponibles pour le match.

De plus, le commissaire peut annuler un match à sa discrétion après avoir consulté les médecins-chefs de la LCF et l'AJLCF.

Notre but cette année est le même que celui des 20 derniers mois : assurer une saison sécuritaire et où tous demeurent en santé dans les circonstances actuelles, a écrit l'AJLCF à ses membres.

Nous n'allons pas déroger de ce principe, mais nous allons aussi protéger les droits de nos membres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !