•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Osaka, Kenin et Swiatek se retirent de l'Omnium Banque Nationale

Elle s'apprête à attraper une balle.

Naomi Osaka

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

La Presse canadienne

En l'espace d'une journée, mardi, le volet féminin de l'Omnium Banque Nationale a perdu trois têtes de série parmi son top 10, dont la favorite.

Dans un communiqué de presse, Tennis Canada a annoncé que la Japonaise Naomi Osaka, deuxième joueuse mondiale, l'Américaine Sofia Kenin (4e) et la Polonaise Iga Swiatek (7e) s'étaient retirées de la compétition, dont le volet principal s'amorcera lundi au stade IGA à Montréal.

Osaka, qui était devenue la favorite du tournoi à la suite du désistement de l'Australienne Ashleigh Barty la semaine dernière, et Swiatek ont récemment représenté leur pays aux Jeux olympiques de Tokyo.

Osaka, qui a allumé la vasque lors de la cérémonie d'ouverture, a perdu au troisième tour contre la Tchèque Marketa Vondrousova, éventuelle finaliste. Swiatek a été éliminée dans le deuxième par l'Espagnole Paula Badosa.

Quant à l'Américaine, elle est à l'écart du jeu depuis Wimbledon en raison d'une blessure à un pied.

Dans une déclaration publiée dans le communiqué de Tennis Canada, Osaka n'a pas donné de raison pour justifier sa décision de se retirer du tournoi.

De son côté, la Polonaise a expliqué que la première moitié de la saison a été très intense et qu'elle sent le besoin de se reposer afin de se préparer pour les prochains mois.

Quant à Kenin, elle a précisé que sa blessure n'était pas assez rétablie pour jouer au plus haut niveau.

Avec ces désistements, la Bélarusse Aryna Sabalenka, classée 3e du monde, devient la favorite du tournoi. De plus, la Chinoise Shuai Zhang (51e), la Tchèque Marie Bouzkova (52e) et la Russe Liudmila Samsonova (54e) obtiennent leur place dans le tableau principal.

La compétition réunira les Canadiennes Bianca Andreescu, 8e à la WTA, et Leylah Annie Fernandez (69e), ainsi que la Roumaine Simona Halep (13e).

Andreescu avait gagné, en 2019 à Toronto, tandis qu'Halep a remporté les deux dernières éditions jouées à Montréal en 2016 et en 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !