•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Logan Mailloux est écarté du camp d'entraînement du Canadien, Geoff Molson s'excuse

Marc Bergevin dit appuyer « à 100 % » les propos de son patron.

Il assiste à un match du Canadien au Centre Bell.

Geoff Molson

Photo : usa today sports / Eric Bolte

Radio-Canada

Geoff Molson s'excuse du malaise causé par la sélection du jeune Logan Mailloux lors du dernier repêchage de la LNH. L'attaquant ne sera pas invité au camp des recrues du Canadien.

Le hockeyeur s'est fait demander de ne participer ni au camp des recrues ni au camp d'entraînement cet automne, affirme le propriétaire du club Geoff Molson dans un communiqué mercredi.

Au cours de l'année, nous réévaluerons la situation et déterminerons si Logan est prêt à joindre notre organisation, ajoute M. Molson, qui est aussi président et chef de la direction.

Logan Mailloux, 18 ans, a été condamné par un tribunal suédois à payer une amende pour photographie choquante portant atteinte à la vie privée et diffamation. De son propre aveu, durant un rapport sexuel avec une jeune femme l'année dernière, il a pris une photo à son insu pour la partager sans son consentement avec des coéquipiers pour les impressionner. Il était mineur au moment des faits.

L'équipe s'est aussi engagée à développer un plan détaillé afin de sensibiliser et d'éduquer nos jeunes hommes et jeunes femmes relativement à cet enjeu important et à soutenir Logan dans son engagement à devenir une meilleure personne.

Encore une fois, je tiens à m'excuser auprès de toutes celles et de tous ceux qui ont été affectés par notre décision.

Une citation de :Geoff Molson

Les gestes posés par Logan ne reflètent en rien les valeurs de notre organisation, a-t-il ajouté.

Nous avons accordé à Logan une seconde chance, mais ce faisant, nous avons échoué à bien saisir la portée de notre décision sur la victime ainsi que sur celles et ceux qui ont souffert de circonstances similaires.

Au Canada, la publication non consensuelle d'une image intime est, dans les cas les plus graves, un acte criminel passible d'un emprisonnement maximal de cinq ans.

À cause de cette affaire, le joueur des Knights de London de la Ligue de l'Ontario avait demandé aux équipes de la LNH de ne pas le repêcher cette saison-ci, pour lui laisser le temps de développer assez de maturité et de gagner la confiance de la société.

Logan Mailloux lors d'une visioconférence

Logan Mailloux

Photo : Montreal Canadiens

Le CH l'a tout de même sélectionné au premier tour, s'attirant les foudres de groupes d'aide aux victimes de violence sexuelle, du premier ministre Justin Trudeau et de politiciens québécois. Plus récemment, des commanditaires de l'équipe comme Desjardins, La Cage, St-Hubert et Jean Coutu ont exprimé leur malaise au sujet de l'affaire.

Notre décision ne se voulait aucunement une caution, de quelque manière que ce soit, de la culture de violence envers les femmes.

Une citation de :Geoff Molson

M. Molson a tenu à remercier tous ceux qui ont offert leur rétroaction concernant cette situation, y compris nos partenaires et nos commanditaires.

Les propos de Molson appuyés « à 100 % » par Bergevin

Le directeur général Marc Bergevin, qui a annoncé la sélection de Logan Mailloux lors du repêchage, a aussi rencontré les membres des médias mercredi après-midi.

Questionné sur le sujet, il s'est contenté de dire qu'il soutenait les propos transmis par son patron. Il ne voyait pas dans sa déclaration un désaveu envers son équipe de dépisteurs.

Tout a été bien dit, bien décrit dans la lettre de Geoff que je soutiens à 100 %. Dorénavant, ce sont nos actions qui seront importantes pour nous, pour l'organisation et pour tout le monde.

Une citation de :Marc Bergevin

On a consulté des femmes dans l’organisation. Je ne parlerai pas pour elles. Ce n’est pas quelque chose qu’on a pris à la légère, partisanes ou employées. On était conscients.

Il n'a pas voulu non plus indiquer si des discussions avaient eu lieu en interne pour renoncer aux droits sur Logan Mailloux, comme les Coyotes l'avaient fait l'an dernier avec Mitchell Miller, un autre espoir controversé. Bergevin ne s'est pas avancé non plus à dire s'il était encore prêt à sélectionner le même joueur au repêchage, connaissant maintenant l'ampleur qu'a pris le dossier.

En conférence de presse samedi, Logan Mailloux a dit regretter profondément son énorme manque de jugement et savoir qu'il avait causé énormément de tort à sa victime.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !