•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Repêchage d'expansion : Carey Price reste, Cale Fleury s’en va

Le gardien de but de hockey est concentré pendant les hymnes nationaux.

Carey Price

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Radio-Canada

Carey Price demeurera avec le Canadien de Montréal la saison prochaine. Le Kraken de Seattle ne l’a pas sélectionné au repêchage d'expansion de la Ligue nationale de hockey (LNH), mercredi soir, et s’est plutôt tourné vers le jeune défenseur Cale Fleury.

La liste des joueurs protégés en vue de ce repêchage a été publiée dimanche. Dans le lot, Price ne se retrouvait pas sur celle du CH, le rendant disponible pour la nouvelle formation.

Or, le Kraken a laissé passer sa chance de repêcher le gardien vedette, qui commandera un salaire de 10,5 millions de dollars par an pour les cinq prochaines saisons. De plus, Price devra recevoir un boni à la signature de 11 millions en septembre.

Il devait également se rendre à New York cette semaine pour subir des examens à un genou. Une opération pourrait être nécessaire, ce qui voudrait dire qu’il raterait le début de la prochaine campagne. Il serait également ennuyé par une blessure à une hanche.

Le Kraken a préféré Cale Fleury, 22 ans, choix de 3e tour (87e au total) du Tricolore en 2017. Le Saskatchewanais a disputé 41 matchs dans la LNH, tous en 2019-2020, au cours desquels il a amassé un but, six minutes de pénalité et maintenu un différentiel de -4. Il a participé à 22 matchs du Rocket de Laval dans la Ligue américaine cette saison.

Chaque fois que vous voyez un joueur comme Carey Price qui devient disponible, vous devez y songer, a dit le directeur général du Kraken, Ron Francis, après avoir annoncé la sélection de Fleury. C'est ce que nous avons fait. Nous avons eu plusieurs discussions. En fin de compte, nous avons pris la décision d'aller dans une autre direction.

Ç'a sa valeur dans un monde où le plafond salarial est fixe, a mentionné Francis. Nous avons analysé les options. Il y avait de bons joueurs disponibles, peut-être que nous n'étions pas à l'aise avec leur impact sur la masse salariale. Nous avons tenté d'assembler la meilleure équipe tout en gardant de la place sous le plafond salarial.

À la position de gardien, Francis a préféré se tourner vers des joueurs plus jeunes : Chris Driedger, 27 ans, des Panthers de Floride, Joey Daccord, 24 ans, des Sénateurs d'Ottawa, et Vitek Vanecek, 25 ans, des Capitals de Washington. À eux trois, ils représentent un poids d'un peu moins de 5 millions sur la masse salariale de leur nouvelle équipe.

Driedger semble destiné à être le gardien partant cet automne. Il a signé un contrat de trois saisons pour une valeur totale de 10,5 millions de dollars avec sa nouvelle équipe.

Quand j'ai accepté l'offre, je ne savais pas qui serait mon partenaire devant le filet, a dit Driedger. Je veux saisir la chance qui s'offre à moi. Dans la LNH, il y a toujours de la compétition à l'interne.

J'ai incroyablement confiance envers les habiletés de Ron Francis pour bâtir une équipe. Il sait ce qu'il fait.

Une citation de :Chris Driedger, gardien du Kraken de Seattle

Le départ de Price aurait causé une onde de choc à Montréal. Le Britanno-Colombien, qui célébrera son 34e anniversaire le 16 août, vient d'aider l'équipe à atteindre la finale de la Coupe Stanley pour une première fois en 28 ans.

Le directeur général du CH Marc Bergevin avait déclaré avant la finale qu'il allait mourir avec Carey Price. Il doit rencontrer les médias par visioconférence jeudi.

Price, le capitaine Shea Weber et l'attaquant Jonathan Drouin étaient parmi les nombreux joueurs intéressants offerts au Kraken. Chaque équipe de la LNH devait protéger sept attaquants, trois défenseurs et un gardien ou huit patineurs, peu importe leur position, et un gardien. Les Golden Knights de Vegas étaient exemptés du processus, car ils ont fait leur entrée dans la LNH il y a quatre ans seulement.

Bergevin avait décidé de protéger les attaquants Tyler Toffoli, Jesperi Kotkaniemi, Joel Armia, Josh Anderson, Brendan Gallagher, Artturi Lehkonen et Jake Evans, les défenseurs Jeff Petry, Ben Chiarot et Joel Edmundson, ainsi que le gardien Jake Allen. Des jeunes comme Nick Suzuki, Cole Caufield et Alexander Romanov n'avaient pas à être protégés.

Le Tricolore a par ailleurs annoncé que Trevor Letowski, 44 ans, deviendra l'un des adjoints de l'entraîneur-chef Dominique Ducharme, qu'il a déjà accompagné derrière le banc d'Équipe Canada junior.

Les Flames perdent leur capitaine

Mark Giordano, non protégé par les Flames de Calgary, a aussi été réclamé par le Kraken. Le défenseur de 37 ans, gagnant du trophée Norris en 2019, quitte la seule organisation qu'il a connue dans la LNH.

Les 24 dernières heures ont été un peu folles, a dit Giordano, qui a disputé plus de 900 matchs avec les Flames. C'est la première fois de ma carrière que je suis repêché. Merci au Kraken. Je suis content d'être ici.

Les Oilers d'Edmonton perdent aussi un pilier de leur défense, Adam Larsson, qu'ils avaient obtenu en 2016 dans l'échange de Taylor Hall. Comme Jamie Oleksiak, des Stars de Dallas, il pouvait devenir joueur autonome et a paraphé un nouveau contrat avec la 32e équipe de la LNH, d'une valeur de 16 millions pour quatre ans. Oleksiak, lui, a en poche un pacte de cinq ans d'une valeur de 23 millions.

Le Kraken a aussi mis la main sur l'attaquant québécois Yanni Gourde, du Lightning de Tampa Bay, gagnant de la Coupe Stanley pour une deuxième année de suite il y a quelques semaines. Les champions, coincés par rapport au plafond salarial, devaient laisser partir des joueurs clés. Barclay Goodrow, compagnon de trio de Gourde, a aussi quitté la Floride. Il a été cédé aux Rangers de New York.

Ron Francis a aussi mis le grappin sur un pilier des Islanders de New York, l'attaquant Jordan Eberle, et sur le défenseur Haydn Fleury, des Ducks d'Anaheim, le frère de Cale.

Eberle et une poignée d'autres joueurs étaient présents au Gas Works Park en bordure du lac Union. Il a qualifié l'expérience de nouveau défi.

Peu de gens ont l'occasion de faire partie d'une nouvelle équipe, a rappelé Eberle. Chaque fois que vous avez l'occasion d'apporter la coupe Stanley dans une ville qui ne l'a jamais gagnée, c'est spécial.

Les Metropolitans de Seattle ont remporté la Coupe Stanley... en 1917. Le directeur général Ron Francis et le Kraken auront vite de la pression pour devenir compétitifs. Les Golden Knights de Vegas ont atteint la grande finale dès leur première campagne dans la LNH en 2017-2018, après avoir constitué leur équipe avec le même format de repêchage d'expansion.

Des échanges de joueurs sélectionnés à ce repêchage d'expansion pourraient par ailleurs être annoncés à la fin de la période de gel des formations, jeudi, à 13 h.

Les joueurs réclamés par le Kraken de Seattle :

Attaquants

  • Calle Jarnkrok, Predators de Nashville
  • Tyler Pitlick, Coyotes de l'Arizona
  • Joonas Donskoi, Avalanche du Colorado
  • John Quenneville, Blackhawks de Chicago
  • Brandon Tanev, Penguins de Pittsburgh
  • Carsen Twarynski, Flyers de Philadelphie
  • Colin Blackwell, Rangers de New York
  • Jordan Eberle, Islanders de New York
  • Nathan Bastian, Devils du New Jersey
  • Morgan Geekie, Hurricanes de la Caroline
  • Jared McCann, Maple Leafs de Toronto
  • Yanni Gourde, Lightning de Tampa Bay
  • Mason Appleton, Jets de Winnipeg
  • Alexander True, Sharks de San José
  • Kole Lind, Canucks de Vancouver

Défenseurs

  • Vince Dunn, Blues de Saint Louis
  • Carson Soucy, Wild du Minnesota
  • Jamie Oleksiak, Stars de Dallas
  • Gavin Bayreuther, Blue Jackets de Columbus
  • Dennis Cholowski, Red Wings de Détroit
  • Will Borgen, Sabres de Buffalo
  • Jeremy Lauzon, Bruins de Boston
  • Cale Fleury, Canadien de Montréal
  • Haydn Fleury, Ducks d'Anaheim
  • Adam Larsson, Oilers d'Edmonton
  • Mark Giordano, Flames de Calgary
  • Kurtis MacDermid, Kings de Los Angeles

Gardiens

  • Vitek Vanecek, Capitals de Washington
  • Joey Daccord, Sénateurs d'Ottawa
  • Chris Driedger, Panthers de la Floride
Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !