•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La poussière de samedi retombée, le CF Montréal est prêt pour New York

Les joueurs célèbrent.

Le CF Montréal a réussi une remontée improbable samedi face au FC Cincinnati, revenant au score par deux occasions pour finalement l'emporter 5-4.

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Radio-Canada

Quatre jours après sa remontée inespérée face au FC Cincinnati dans son premier match au stade Saputo en près d'un an, le CF Montréal s'envole vers le Red Bull Arena du New Jersey pour affronter le New York City FC, mercredi soir.

Bien que l'équipe ait accordé 4 buts face à Cincinnati, l'entraîneur-chef Wilfried Nancy ne se fait pas trop de cheveux gris par rapport aux performances défensives de son équipe. La raison est plutôt simple : la priorité demeure l'envie de marquer un but de plus que son adversaire.

Le 5-4 de samedi ne me dérange pas, parce que les buts qu'on a pris étaient des erreurs individuelles, a-t-il expliqué en vidéoconférence, mardi. Des occasions de marquer, on en a eu par le passé sans avoir su mettre beaucoup de buts. Là, on a réussi à le faire. Je veux que mon équipe attaque.

Samedi, l'attaque est beaucoup passée par le pied gauche de Joaquin Torres, qui en était à son premier départ en MLS. Auteur d'un match remarqué, il a été électrisant en milieu de terrain, en plus d'être efficace en récupération de ballon. Une performance qui n'est pas passée inaperçue chez ses coéquipiers, parole de Zorhan Bassong.

C'est un petit gars, petit et très vif, a imagé l'entraîneur. Il a beaucoup d’énergie et le match de samedi était parfait pour lui. C’était un départ qu’il attendait depuis longtemps. Il travaille fort à l'entraînement. C'est un gars super motivé qui attendait ce moment avec impatience et il a saisi l'occasion avec brio. L’équipe est super contente pour lui, il a su démontrer qu'il a des qualités extraordinaires.

Joquin Torres marque un but.

Joaquin Torres a inscrit son premier but avec le CF Montréal à son premier départ avec l'équipe.

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Bassong, titularisé en défense centrale samedi face à Cincinnati, reconnaît lui aussi que les erreurs individuelles ont passé près de coûter cher au CF Montréal. L'appui de la foule, limitée à 5000 spectateurs, a joué un rôle majeur dans la remontée au score de samedi. Mais pas de quoi y voir un enjeu particulier pour le duel face à New York City FC mercredi, dans un Red Bull Arena qui n'est le domicile de ni l'une, ni l'autre des deux équipes.

Le match qu'on a joué samedi, sans la foule pour nous encourager, c'est un match complètement différent, a avoué Bassong. Ça nous a donné le sursaut d'adrénaline qui nous a permis de revenir au score. Mais on a su démontrer en Floride, quand on jouait sans supporteurs, qu'on a réussi à bien performer sans l'ambiance de nos partisans.

Plus de concentration, autant de buts

Pour Nancy, l'objectif de mercredi est de tabler sur la performance de samedi, en abandonnant les erreurs individuelles qui ont permis au FC Cincinnati de s'inscrire 4 fois au score, mais aussi en affichant la même efficacité devant le but.

Je pars du principe que les joueurs savent ce qu'ils doivent améliorer, a confié Nancy. Quand on regarde l'aspect défensif, on n'a pas été mis en danger par leur jeu, mais on a été mis en danger par nos erreurs. On doit s'améliorer sur la prise de décision avec le ballon, mais pour l'instant je suis content de l'aspect défensif de notre équipe.

Il pointe devant lui en donnant des instructions.

Wilfried Nancy a mené le CF Montréal à un dossier de 6-4-3 jusqu'ici cette saison.

Photo : Associated Press / Mark Humphrey

Alors que plusieurs joueurs seront encore une fois indisponibles mercredi, certains pour blessures (Clément Diop), d'autres de par leur participation à la Gold Cup (Samuel Piette, Kamal Miller, Romell Quioto), Wilfried Nancy aime la profondeur de son effectif et l'envie qui anime ses joueurs.

L'exemple de Joaquin Torres, qui a su rester patient pour attendre son heure et trouver le moyen d'aider l'équipe, est celui à suivre. Car seuls Djordje Mihailovic et Rudy Camacho ont disputé les 13 matchs de la saison jusqu'ici.

J'ai hâte que nos joueurs reviennent, mais c'est rare que tout le monde est bien physiquement en même temps, a indiqué Nancy. Ça fait partie du métier et je suis content d'avoir ce problème quand il se présente. La saison est longue, j'ai plusieurs options sur le banc par rapport à l'opposition à laquelle on fait face.

Pour l'heure, Nancy n'a toujours pas décidé quels seront les 11 joueurs qui formeront sa formation de départ face au New York City FC, classé 7e dans l'Association Est, 3 rangs derrière le CF Montréal.

L'entraîneur-chef s'attend à un match serré contre un adversaire qui aime jouer au ballon.

Ce sera un match difficile pour nous, mais pour eux aussi, parce qu'on sait qu'on peut faire un bon match là-bas, a vanté Nancy. J'aimerais qu'on attaque le match de mercredi comme on a commencé à jouer à la 30e minute samedi : en défendant un peu plus haut.

Après avoir disputé un premier match au Stade Saputo, le CF Montréal disputera ses trois prochaines rencontres à l'extérieur: au Red Bull Arena, mercredi face au New York City FC, au Gillette Stadium face au Revolution de la Nouvelle-Angleterre dimanche prochain, puis au Drive Pink Stadium contre l'Inter Miami le 31 juillet.

Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !