•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hamilton remporte le Grand Prix de Grande-Bretagne, Verstappen fulmine

Verstappen accuse Hamilton de conduite dangereuse, de manque de respect et d'attitude antisportive.

Il sort d'un virage.

Lewis Hamilton

Photo : Getty Images / Michael Regan

Agence France-Presse

Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté son huitième Grand Prix de Grande-Bretagne, le 99e de sa carrière en F1, dimanche à Silverstone, après une course folle marquée par un accrochage dès le premier tour avec Max Verstappen (Red Bull), qui a dû abandonner.

Hamilton a été pénalisé de 10 secondes pour l'accident avec Verstappen. Malgré cette pénalité, le Britannique a réussi à revenir puis à doubler Charles Leclerc (Ferrari) au 50e tour sur 52, pour le plus grand bonheur des 140 000 spectateurs.

Valtteri Bottas (Mercedes) a complété le podium, tandis que le Québécois Lance Stroll (Aston Martin) s’est classé 8e.

C'est un rêve pour moi aujourd'hui, a lancé Hamilton. Il a salué le meilleur des publics, avant d'être félicité par Tom Cruise en personne, puis de filer sur le podium pour l'hymne britannique.

Il enlace le trophée de champion.

Lewis Hamilton

Photo : Getty Images / Michael Regan

Le septuple champion du monde reste deuxième du championnat derrière Verstappen. Mais il revient à huit petits points au classement, alors qu'il en comptait 33 de retard avant cette 10e manche sur 23.

Il n'avait plus gagné depuis le 8 mai dernier en Espagne. Verstappen a remporté quatre courses sur cinq.

Verstappen en colère

La tournure des événements n'a certainement pas plu à Verstappen, qui estime que son rival a opéré une manœuvre dangereuse et s'est montré irrespectueux et antisportif en célébrant sa victoire, alors qu'il était à l'hôpital.

Je suis content d'aller bien. Très déçu d'avoir été sorti comme ça (au premier tour). La pénalité donnée (à Hamilton) ne nous aide pas et ne reflète pas la manœuvre dangereuse que Lewis a réalisée sur la piste. Assister à ces célébrations, alors que le pilote (adverse) est encore à l'hôpital relève d'un comportement irrespectueux et antisportif, mais nous allons de l'avant, a déclaré le Néerlandais sur Twitter.

Verstappen avait été emmené dans un hôpital local pour des tests de précaution supplémentaires, après un premier examen par les médecins du centre médical du circuit de Silverstone, a annoncé Red Bull. Le pilote a écrit sur Twitter, en soirée, qu'il avait quitté l'hôpital.

Il avait pu sortir rapidement de sa voiture, mais était visiblement sous le choc après le très violent accident. Les deux rivaux étaient au coude-à-coude à chaque virage après un départ haletant. Mais lors d'une manœuvre de dépassement de Hamilton, les deux se sont percutés.

Hamilton a pu rester en course, mais Verstappen a percuté les barrières de sécurité.

Je n'ai pas vraiment vu les images. J'en ai vu un extrait rapide quand je suis retourné au garage, mais je vais avoir le temps de le faire et d'y réfléchir. Mais de mon point de vue, pour l'instant, je ne pense pas avoir de raison de m'excuser pour quoi que ce soit, a indiqué Hamilton peu après sa victoire.

J'ai entendu que Max était à l'hôpital, et cela m'inquiète clairement. Personne parmi nous ne veut que l'un d'entre nous se blesse un jour, ça n'a jamais été mon intention, évidemment. Donc, j'espère vraiment qu'il va bien. Je l'appellerai après. Il est important pour nous tous de prendre du recul, car les émotions sont fortes, a poursuivi le Britannique.

Le prochain Grand Prix se tiendra en Hongrie le 1er août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !