•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Devils mettent la main sur Ryan Graves de l'Avalanche

Il patine en possession de la rondelle devant les partisans de l'Avalanche.

Ryan Graves

Photo : usa today sports / Isaiah J. Downing

Radio-Canada

Le défenseur Ryan Graves passe du Colorado au New Jersey. Les Devils ont annoncé jeudi soir avoir fait son acquisition, en échange d'un espoir et d'un choix au repêchage.

Ce choix de quatrième tour des Rangers de New York en 2013 évoluait dans l'organisation du Colorado depuis 2018. Il a joué 149 matchs dans la Ligue nationale de hockey (LNH), tous avec l'Avalanche.

Il a récolté 46 points depuis le début de sa carrière, tout en maintenant un différentiel de +59.

New Jersey cède en échange Mikhail Maltsev et un choix de deuxième tour au prochain repêchage, qui appartenait précédemment aux Islanders de New York.

L'attaquant de 23 ans a disputé 33 rencontres la saison dernière et a inscrit 9 points.

Ryan amène du jeu physique, un gros gabarit et une capacité à défendre dans des situations difficiles. Il est un féroce compétiteur qui est difficile à affronter, a mentionné le directeur général des Devils, Tom Fitzgerald.

Il s'ajoute à une brigade qui comprend déjà Ty Smith, Damon Severson et P.K. Subban.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Le patron de l'Avalanche, Joe Sakic, se retrouvait dans une position difficile, à quelques jours du repêchage d'expansion.

En raison du nombre limite de défenseurs que les équipes peuvent protéger, Graves aurait pu devenir une cible pour le Kraken de Seattle, la nouvelle franchise de la LNH.

En cédant Graves, et alors que le défenseur Erik Johnson a accepté de lever sa clause de non-mouvement, l'Avalanche peut maintenant protéger ses trois piliers à la ligne bleue : Devon Toews, Cale Makar et Samuel Girard.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !