•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La confusion autour du CF MTL causée par le fédéral, dit Kevin Gilmore

Au moins 5000 spectateurs pourront assister au premier match à domicile du CF Montréal en près d'un an.

Il fait un geste de la main droite en conférence de presse.

Le président de l'Impact Kevin Gilmore

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Jouera, jouera pas? La confusion autour du retour du CF Montréal au stade Saputo, samedi contre le FC Cincinnati, était causée par un dossier mal compris au ministère fédéral de l'Immigration, croit Kevin Gilmore, président et chef de la direction de l'équipe.

C'est ce qu'il a déclaré en entretien jeudi à RDI Matin.

[Le retour à Montréal] était confirmé de notre côté, a indiqué Kevin Gilmore. Je pense qu'un journaliste a parlé avec quelqu’un au ministère de l’Immigration qui n’était pas nécessairement au courant du dossier.

Il a expliqué que, jusqu'à récemment, une dérogation sur la Loi sur la quarantaine était nécessaire pour que l'équipe puisse revenir jouer au Canada, ce qui était la raison pour laquelle le CF Montréal ne pouvait pas présenter de match à son domicile.

Le mât du stade olympique et des lumières éclairent des gradins vides, la nuit.

Le stade Saputo

Photo : The Canadian Press / Paul Chiasson

Depuis le début de la saison, le onze montréalais s'entraînait et disputait ses rencontres à domicile en Floride, ce qui lui permettait de voyager aux États-Unis sans soumettre ses joueurs à une quarantaine après chaque déplacement.

Mais maintenant, depuis le 5 juillet, les gens qui sont pleinement vaccinés, avec preuve de test négatif à leur arrivée au pays, ne sont pas assujettis à la quarantaine. Donc, il n’y a pas besoin d’avoir une exemption autorisée par le fédéral ou le ministère de l’Immigration. Voilà la confusion, a ajouté M. Gilmore.

Le président du CF Montréal a également précisé que l'équipe était de retour à Montréal depuis le 8 juillet. Les joueurs montréalais comme ceux des autres équipes de la MLS peuvent maintenant franchir les douanes canadiennes parce qu’ils sont considérés comme des travailleurs qui viennent ici pour faire du travail non discrétionnaire, a-t-il assuré.

Au final, on joue un match samedi, parce que les équipes américaines ont le droit de se présenter ici, mais seulement avec les gens qui sont pleinement vaccinés.

Une citation de :Kevin Gilmore

Quant aux joueurs de la MLS qui n'ont pas reçu deux doses de vaccin, ou qui refusent de le faire, comme Erik Hurtado, récemment vendu par le CF Montréal, Kevin Gilmore travaille à un compromis permettant de les accueillir sous certaines conditions.

On a une demande avec la santé publique canadienne pour une dérogation, une quarantaine modifiée pour le staff et les joueurs qui sont non vaccinés, qui permettrait à ces gens de venir au Canada. Mais ces gens-là seraient ensuite assujettis à un strict protocole d’isolement pour au moins 14 jours. Donc, on essaie toujours de faire ça, pour permettre à nous, et aux clubs américains, de venir avec tout leur effectif, a-t-il dit.

Plus tôt dans la journée, à l'émission Tout un matin, sur ICI Première, Kevin Gilmore avait également mentionné que la confusion sur le retour de l'équipe à Montréal était provenue des médias sociaux, où la nouvelle du retour, autorisé puis refusé, a été relayée abondamment.

Il a aussi assuré que le CF Montréal n'avait fait aucun contournement à la règle fédérale, s'étant fié aux mesures mises en place depuis le 5 juillet qui permettent d'éviter une quarantaine aux visiteurs pleinement vaccinés.

5000 partisans, premiers arrivés, premiers servis

La santé publique a établi une limite de 5000 spectateurs au stade Saputo pour le match du 17 juillet. Les amateurs qui pourront aller encourager le CF Montréal seront les détenteurs de billets de saison, en raison du nombre de sièges disponibles.

Ces gens, ce sont nos membres qui ont gardé leur paiement avec nous en anticipation d’un retour éventuel à Montréal. Depuis 10 h ce matin, ils peuvent se servir de leurs crédits pour récupérer des billets pour le match de samedi. Premier arrivé, premier servi, a-t-il lancé.

Certains agitent des drapeaux.

Des partisans du CF Montréal au stade Saputo lors de la dernière rencontre à domicile

Photo : Radio-Canada

Lorsque la capacité d'accueil augmentera, avec l’été et le taux de vaccination qui continue à monter, espère Gilmore, la vente de billets individuels sera ouverte au grand public. Un système de priorité a d'ailleurs été mis en place, où les amateurs qui ne possèdent pas d'abonnement de saison peuvent mettre leur nom sur une liste. Et dès que les billets individuels vont être disponibles, on va les contacter, a dit Gilmore.

Pour l'heure, selon les consignes de la province en zone verte, les masques ne sont pas requis, mais le CF Montréal exigera tout de même aux spectateurs d'en porter un dans les aires communes, mais pas une fois assis dans leur siège, précise Gilmore.

Les bulles familiales seront limitées à des groupes de deux à quatre personnes, tandis que la distanciation sera d'un siège entre chaque bulle. C’est à l’extérieur, donc on sait qu'il y a moins de risques. On suit les consignes de la province, a déclaré Gilmore.

Il est heureux de retrouver le stade Saputo.

On parle souvent de l'avantage de jouer à domicile, mais cet avantage n'existe pas quand il n'y a personne dans les estrades.

Une citation de :Kevin Gilmore

Lors du dernier match au stade Saputo, l'année dernière, 250 spectateurs avaient été admis. Avec 5000 personnes, ont s'attend à une très bonne ambiance et les joueurs sont très excités de retrouver leurs supporteurs, a-t-il conclu.

Wilfried Nancy heureux pour ses joueurs

De son côté, l'entraîneur-chef Wilfried Nancy a souligné, dans une visioconférence, la joie et le plaisir de retrouver des spectateurs.

Pas que pour nous, les joueurs et le staff, mais on est content pour la ville aussi.

Une citation de :Wilfried Nancy

On a hâte, on a pu s'entraîner ce matin au stade pour retrouver nos repères. C'est nouveau pour plein de joueurs, donc a hâte. On est contents de revenir à Montréal chez nous, a-t-il déclaré.

Il pointe devant lui en donnant des instructions.

Wilfried Nancy a mené le CF Montréal à un dossier de 5-4-3 jusqu'ici cette saison.

Photo : Associated Press / Mark Humphrey

Le match de samedi donnera au CF Montréal l'occasion d'en finir avec un de ses démons. Il n'a encore jamais battu Cincinnati depuis son entrée en MLS en 2019. La dernière rencontre entre les deux équipes, en mai, s'était soldée par une défaite des Montréalais après un but dans les arrêts de jeu.

On n'arrive pas à les battre, pourtant on a eu des occasions pour les battre, a avoué Nancy. Je me rappelle du premier match, on nous avait enlevé un but sur hors-jeu, donc la dynamique était différente. Après, quand ils étaient venus à la maison, ils avaient gagné logiquement parce qu'on n'avait pas été performants. Cette année, on a eu les opportunités pour mettre beaucoup de buts contre eux, et finalement on a pas su mettre les buts. On n'a pas gagné encore contre eux, mais on aura l'occasion de changer ça dans deux jours.

Privé de plusieurs joueurs, dont Romell Quioto et Samuel Piette, tous deux avec leur équipe nationale à la Gold Cup, Wilfried Nancy espère toutefois que la foule saura galvaniser ses joueurs et les aider à aller chercher la victoire.

C'est que du bonheur de revenir à la maison et de retrouver des sensations avec des fans, même s'il y aura un nombre limité de fans présents. Il n'y a pas de pression supplémentaire [à jouer à domicile], au contraire, les joueurs vont être galvanisés par le fait de jouer à la maison, de jouer devant notre public, a conclu Nancy.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !