•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eugène Lapierre prêt pour l’Omnium Banque Nationale

Le directeur du tournoi attend le feu vert d'Ottawa et espère accueillir 5000 spectateurs par séance.

Bianca Andreescu frappe la balle.

Bianca Andreescu, championne en titre au Canada

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Après avoir obtenu le feu vert des directions de santé publique du Québec et de Montréal, Tennis Canada a bon espoir d’avoir l’approbation du gouvernement fédéral dans les prochains jours pour la tenue de l’Omnium Banque Nationale.

Selon Eugène Lapierre, directeur du tournoi à Montréal, la confirmation tant attendue devrait arriver la semaine prochaine. Elle devrait permettre à l’organisation de tenir le volet féminin à Montréal et le volet masculin à Toronto, du 7 au 15 août, devant public.

Il ne manque que l’approbation de la Direction de santé publique du Canada, mais tout ce qu’on entend est positif. C'est pourquoi nous sommes très confiants, a indiqué Lapierre. C’est comme si on menait 5-0 dans le troisième set par exemple. Ce n’est qu’une question de temps pour qu’on ait la confirmation finale.

Le protocole présenté par Tennis Canada aux instances gouvernementales prévoit que toutes les joueuses, leurs équipes, les officiels et autres participants venant de l’étranger seront testés à leur arrivée à Montréal. Dès qu’ils auront obtenu un résultat négatif, ils pourront circuler dans un environnement fermé, entre l’hôtel et le stade IGA, pour éviter les contacts avec la population locale.

On peaufine les derniers détails avec la santé publique de Montréal pour accueillir jusqu’à 5000 spectateurs, a précisé Lapierre. C’est le chiffre maximum déterminé par les autorités médicales à ce jour dans un stade extérieur, avec des sièges réservés. On va concentrer les amateurs dans le court central uniquement. Pour maximiser l’ambiance et éviter les occasions de contacts à l’extérieur.

Les billets sont d’ailleurs maintenant en vente pour le grand public.

Les joueuses au rendez-vous

Du point de vue tennis, Lapierre se réjouit de la réponse des joueuses de la WTA. En effet, les huit meilleures mondiales ont déjà réservé leur place. Par ailleurs, 18 joueuses du top 20 ont confirmé leur participation. Seules la Roumaine Simona Halep et l’Américaine Serena Williams, toutes deux blessées, seront absentes.

L’Australienne Ashleigh Barty, première joueuse mondiale et championne à Wimbledon, sera la favorite, devant la Japonaise Naomi Osaka, la Bélarusse Aryna Sabalenka et l’Américaine Sofia Kenin. L’Ontarienne Bianca Andreescu, championne en titre du tournoi, sera cinquième tête de série.

À quoi doit-on s’attendre de Bianca cette année? C’est un peu une boîte à surprises. 2019 a été son année glorieuse. Elle a remporté notre tournoi (à Toronto) et, quelques semaines plus tard, le US Open. 2020 a été une année difficile pour elle avec les blessures et la pandémie. Elle n’a pratiquement pas joué de l’année, a souligné Lapierre.

Elle est revenue au jeu en début d’année 2021. Et considérant tout, elle a bien fait, notamment à Miami, un tournoi 1000 où elle a atteint la finale qu’elle a perdue face à Barty. Au printemps, ça n'a pas bien été pour elle en Europe. Elle n’a pas eu de bons résultats sur la terre battue et le gazon, mais là, elle va revenir au jeu sur sa surface de prédilection, la surface dure, à Montréal. Elle va avoir de la pression, mais elle nous a montré qu’elle y réagit plutôt bien.

Les organisateurs ont déjà attribué un laissez-passer à la Lavalloise Leylah Annie Fernandez, 18 ans, qui occupe le 73e rang mondial. Récemment opérée à une épaule, Eugenie Bouchard ne sera pas du rendez-vous.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !