•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La F1 offrira des bourses à des étudiants venant de milieux sous-représentés

Un homme travaille à son ordinateur.

Un ingénieur dessine par ordinateur une composante de la voiture à l'usine de l'équipe Williams, à Grove, en Angleterre.

Photo : Williams F1 / You Tube

Radio-Canada

Le groupe Formula One a annoncé mercredi avoir créé 10 bourses pour étudiants en ingénierie venant de communautés ethniques et de milieux sous-représentés, dans la foulée de la publication du rapport sur le manque de diversité dans les sports motorisés en Angleterre.

Le groupe Formula One n'a pas perdu de temps pour présenter une première initiative en réponse au rapport de 93 pages rendu public mardi, à la demande de Lewis Hamilton en 2020 auprès de la Royal Academy of Engineering.

Il avait dit en juin 2020 qu'il mettait sur pied une fondation pour financer des bourses et pour payer les droits de scolarité d'étudiants venant de divers milieux, avec un don personnel de 1 million de dollars du président du groupe de l'époque, l'Américain Chase Carey.

Jeudi, il a donné plus de détails.

Il s'agira de 10 bourses destinées à des étudiants en ingénierie venant de milieux sous-représentés, ce qui inclut les minorités ethniques, les femmes et les communautés défavorisées.

Ces bourses couvrent la totalité des droits de scolarité et assurent à la personne choisie un montant pour se loger et vivre.

Les 10 équipes se sont engagées à donner des expériences de travail sous forme de stages à un boursier pendant leurs études en collaboration avec l'université où l'étudiant est inscrit que ce soit en Angleterre ou en Italie.

Les universités partenaires sont Muner (Motorvehicle University of Emilia-Romagna) à Bologne (3 boursiers), Oxford (2), Cambridge (1), Coventry (1), MMU (Manchester Metropolitan University) à Manchester (1) et Strathclyde (1).

Plusieurs mécaniciens masqués, en combinaison verte, s'affairent sur une voiture.

L'équipe Aston Martin au travail dans son garage pendant un week-end de course

Photo : Twitter / Aston Martin

Le programme d'apprentissage de la F1 prévoit placer à long terme deux apprentis en ingénierie mécanique provenant de communautés sous-représentées dès cette saison, à partir de septembre.

La F1 a enfin décidé d'offrir aussi six stages (court et long terme) à des personnes provenant de communautés sous-représentées dans les équipes de course et les équipes marketing. Deux stagiaires ont déjà été placés.

Nous voulons encourager la diversité, a expliqué le président du groupe Formula One Stefano Domenicali. Nous voulons donner une chance à des étudiants talentueux venant de milieux sous-représentés.

Notre slogan We race as one (tous unis pour la course) est la preuve que nous voulons vraiment changer les choses, a de plus affirmé M. Domenicali. Nous voulons faire une contribution positive au monde dans lequel nous vivons. Nous allons poursuivre nos efforts pour encourager la diversité et la pérennité de notre société.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !