•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Camille Estephan espère 1200 spectateurs vendredi à Shawinigan

Un boxeur lève ses gants pour contrer les coups de son adversaire.

Junior Ulysse (à gauche) va renouer avec l'action, vendredi soir, à Shawinigan.

Photo : Associated Press / Frank Franklin II

Jean-François Chabot

Le chemin n’a pas été facile, mais le promoteur Camille Estephan présentera vendredi soir, à Shawinigan, un premier gala devant des spectateurs depuis février 2020.

Ainsi, un maximum de 1500 personnes pourra prendre place dans les gradins du Centre Gervais Auto, domicile habituel des Cataractes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Ils assisteront à une carte de six combats, dont la finale de la soirée opposant Junior Ulysse (19-2, 10 K.-O.) à David Théroux (16-4, 11 K.-O.).

Soulagé, Estephan estime toutefois que le processus pour obtenir le feu vert de la santé publique s’est avéré beaucoup plus compliqué que prévu.

Je comprends qu’il y a beaucoup à faire du côté de la santé publique, mais ç’a été ultra difficile. Je crois qu’ils oublient qu’il y a des carrières en jeu là-dedans, a dit le promoteur durant son point de presse virtuel.

J’espère quand même que ça servira d’exemple afin d’accélérer les choses en vue des prochains événements que nous voulons tenir au Québec en août, puis en septembre.

Une citation de :Camille Estephan, président d'Eye of the Tiger Management

En attendant, sachant que le Canadien de Montréal a monopolisé l’attention des amateurs de sports jusqu’à la semaine dernière, Estephan reconnaît que cette éclipse médiatique tricolore a nui à la promotion et à la vente des billets pour son gala.

Ça va mieux depuis deux jours, mais disons que je serai content si on arrive à attirer 1200 spectateurs, a-t-il conclu.

Pas la carte souhaitée

À l’origine, il aurait aimé présenter une dizaine de combats, avec une finale comprenant le poids lourd Arslanbek Makhmudov (11-0, 11 K.-O.).

Là encore, la santé publique régionale dirigée par la Dre Marie-Josée Godi limite le nombre de duels qu’un promoteur de boxe peut présenter sur une carte. Ajoutez à cela les contraintes appliquées aux ressortissants étrangers à la frontière canadienne et vous comprenez pourquoi Makhmudov devra se rendre au Mexique, le 23 juillet, pour livrer un premier combat en près de 10 mois.

C’est ainsi que le gala de vendredi proposé par EOTTM aura une forte saveur locale. Le super-léger Junior Ulysse remontera dans le ring pour la première fois depuis cette fameuse soirée de novembre dernier, à Rimouski, au terme de laquelle il s’est accordé une période de repos pour mettre de l’ordre dans ses idées.

Quand on lui a demandé comment il se sentait mentalement en prévision du combat de vendredi, Ulysse a simplement indiqué que sa performance dans le ring fournirait la réponse à la question que bien des amateurs de boxe se posent sur la santé mentale du boxeur de 32 ans.

Son adversaire, David Théroux, s’est dit conscient des qualités de l'adversaire qu’il aura en face de lui.

On s’est souvent entraîné ensemble chez les amateurs. C’est un boxeur capable d’en prendre. C’est pour ça que je ne vise pas le K.-O. Je suis prêt à aller au bout des 10 rounds, a souligné Théroux, qui s’était incliné devant Steve Claggett lors de cette même soirée fatidique.

Autres combats de la soirée du 16 juillet :

  • Super-mi-moyens : Raphaël Courchesne (8-1, 3 K.-O.) c. Larone Whyte (6-4, 5 K.-O.)
  • Légers : Zachary Ude-Fleurent (débuts pros) c. Dylan Rushton (2-3)
  • Moyens : Alexandre Gaumont (1-0) c. Olivier Tshitumbi (1-1, 1 K.-O.)
  • Super-plumes : Thomas Chabot (3-0, 3 K.-O.) c. Pierre-Michel Paré (débuts pros)
  • Moyens : Clovis Drolet (12-1, 8 K.-O.) c. Danyk Croteau (5-3, 3 K.-O.)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !