•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michael Woods cède le maillot à pois au Tour de France

Il franchit la ligne d'arrivée.

Le Canadien Michael Woods

Photo : afp via getty images / PHILIPPE LOPEZ

Agence France-Presse

Le Canadien Michael Woods a dû céder son maillot à pois de meilleur grimpeur au Tour de France, dimanche, au terme de la 15e étape remportée par l’Américain Sepp Kuss.

Kuss s’est imposé en solitaire à Andorre-la-Vieille, pour la seule incursion de l'épreuve à l'étranger.

Le Slovène Tadej Pogacar a conservé le maillot jaune sans rien céder à ses rivaux à la veille de la seconde journée de repos.

Pour sa part, Woods a remis le maillot à pois, dont il s’était emparé samedi, au Néerlandais Wout Poels, de l’équipe Bahrain Victorious. Le cycliste ontarien, membre de la formation Israel Start-Up Nation, a conclu l’étape au 30e rang et occupe le 25e échelon au classement général.

Perdant du jour, le Français Guillaume Martin (Cofidis) a cédé près de quatre minutes à ses adversaires directs. Il a reculé de la 2e à la 9e place au classement général.

Les Canadiens Hugo Houle (Astana) et Guilaume Boivin (Israel Start-Up Nation) ont respectivement terminé l'étape aux 85e et 122e rangs. Houle est 64e au classement général, tandis que Boivin est 101e.

Une première pour Kuss

Kuss, qui court pour l'équipe néerlandaise Jumbo, a devancé de 23 s le vétéran espagnol de 41 ans Alejandro Valverde. Poels a pris la 3e place, à 1:15, devant un petit groupe.

Kuss, qui vit en Andorre, a gagné pour la première fois à sa deuxième participation. L'an dernier, quand il était au service du Slovène Primoz Roglic, le cycliste de 26 ans s'était classé 4e au col de la Loze.

Il lève les bras sur l'estrade.

L'Américain Sepp Kuss

Photo : afp via getty images / PHILIPPE LOPEZ

Dans cette étape ensoleillée de 191,3 km, une échappée-fleuve de 32 coureurs s'est développée dans la première heure de course. Pogacar et ses coéquipiers d'UAE ont laissé grandir l'écart jusqu'à une dizaine de minutes.

Ce groupe longtemps conduit par Bruno Armirail, qui travaillait pour David Gaudu, a vu son avantage diminuer à l'approche de la frontière franco-andorrane, avant les 50 derniers kilomètres, où les équipes Movistar et surtout Ineos ont accéléré.

À l'avant, le Colombien Nairo Quintana a basculé en tête au sommet balayé par le vent de l'Envalira, le point le plus haut de cette édition (2408 m). Il a attaqué de nouveau dans le groupe de tête réduit à 18 coureurs dès le pied de la dernière ascension, Beixalis (6,4 km à 8,5 %). Mais Kuss s'est montré le plus fort dans cette montée avant de maintenir son avantage dans la descente sur Valverde.

Kuss, originaire du Colorado, est le premier Américain vainqueur sur le Tour depuis Tyler Farrar en 2011.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !