•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une équipe canadienne démunie, mais déterminée à la Gold Cup

Le Canada se retrouve dans le groupe B avec la Martinique, Haïti et les États-Unis.

Il porte le poing gauche dans les airs.

L'entraîneur-chef de la sélection nationale canadienne de soccer masculin, John Herdman

Photo : La Presse canadienne / Cole Burston

Pierre-Yves Robert

L'équipe canadienne de soccer masculin devra se passer de ses deux piliers offensifs Alphonso Davies et Jonathan David à la Gold Cup. Un test qui fournira une bonne indication de la fondation tactique de la sélection nationale, assure son entraîneur-chef John Herdman.

À la veille du coup d'envoi de la compétition, Herdman a un conseil pour ses joueurs : profiter au maximum du tournoi et embrasser le défi qu'il représente.

Une façon de confirmer le progrès effectué par la sélection canadienne au cours des derniers mois, selon lui.

Si nous parvenons à faire un beau parcours, ça nous donnera une fondation solide pour septembre, a expliqué Herdman en visioconférence samedi. Il faut revenir à ce qui fait notre succès, et ensuite élever notre jeu d'un cran. C'est notre mantra pour ce tournoi.

Pour la première fois en 24 ans, le Canada a atteint l'étape finale des qualifications pour la Coupe du monde, celle de 2022 au Qatar, après avoir renversé Haïti 4-0 au total des buts lors des matchs aller-retour disputés en juin. Les prochains matchs de qualification se tiendront en septembre, avec des rendez-vous face au Honduras, aux États-Unis et au Salvador.

Ils célèbrent leur victoire.

Des joueurs canadiens

Photo : AP / Kamil Krzaczynski

Avant de penser à l'automne, les représentants de l'unifolié ont un projet estival. Le Canada n'a pas remporté la Gold Cup depuis celle de 2000, et la sélection nationale a plié bagage dans les quarts de finale des deux dernières éditions.

Les joueurs arrivent à la Gold Cup après avoir été sur un petit nuage lors des dernières semaines, a avoué Herdman. Il faut se méfier de ne pas s'attendre au succès, car le succès n'arrive pas par magie.

Pour avoir du succès, il faut tout donner sur le terrain et avoir la bonne mentalité avant de jouer.

Une citation de :John Herdman

Ce tournoi représente donc l'occasion de revenir à ce qui fait l'identité de l'équipe nationale de soccer masculin : s'assurer de rester humbles et approcher chaque match avec de l'appétit pour la victoire, a-t-il ajouté.

Le défi sera toutefois de taille pour la sélection canadienne, puisque Alphonso Davies, Jonathan David, Atiba Hutchinson, Scott Arfield et Milan Borjan sont tous blessés. Mais ce qu'il voit à l'entraînement rassure l'entraîneur-chef. Il croit que son équipe possède la profondeur nécessaire pour palier l'absence de ses joueurs vedettes.

Nous allons devoir rester concentrés et y aller un match à la fois. Avec un peu de chance, d'autres joueurs sauront prouver qu'ils ont leur place dans la formation. L'important pour eux sera d'afficher une constance dans leur jeu, de démontrer la même intensité à l'entraînement comme en match, a-t-il mentionné.

Trois matchs et une revanche

Le Canada, classé 70e du monde, amorce le tournoi dimanche avec un match contre la Martinique, qui ne figure pas dans le classement mondial puisqu'elle n'est pas membre de la Fédération internationale de football association (FIFA). Le dernier duel entre les deux équipes remonte à 2019, encore à la Gold Cup, et les Canadiens l'avaient alors emporté 4-0.

Jonathan David (à droite) célèbre son but marqué contre la Martinique.

Jonathan David avait marqué deux fois à ses débuts à la Gold Cup, en 2019, pour aider le Canada à vaincre la Martinique 4-0 en lever de rideau du tournoi.

Photo : Associated Press / Ringo H.W. Chiu

C'est un long tournoi et tout peut arriver lors d'un tournoi, a prévenu Herdman. Ils sont une véritable menace offensive. Nous savons qu'ils seront prêts à jouer, mais nous le serons aussi.

Après ce premier match, le Canada croisera le fer avec Haïti (83e), qui voudra venger ses défaites en qualifications pour la Coupe du monde. Un match qui représentera un enjeu particulier, estime Herdman.

Haïti sera sur une mission. Ce sera une revanche pour eux.

Une citation de :John Herdman

Selon l'entraîneur-chef, la clé contre Haïti sera d'égaler l'intensité qu'ils afficheront sans aucun doute sur le terrain. La préparation mentale sera très importante pour ce match.

D'autant plus qu'un autre affrontement important attend le Canada en phase préliminaire contre les Américains. Cette rencontre du 18 juillet est celle qui emballe le plus les joueurs canadiens. Il faudra donc qu'ils évitent de se projeter trop loin dans l'avenir, selon l'entraîneur-chef.

Un match contre les États-Unis, c'est un derby. Ce sera un duel d'envergure pour nous, a expliqué Herdman. Tous nos joueurs veulent être en uniforme contre eux. Mais cette rencontre n'est pas avant une semaine. Nous devons rester dans l'instant présent et approcher un match à la fois.

Si la Gold Cup représente l'occasion de prouver que le Canada s'approche de l'élite mondiale au soccer, grâce notamment aux performances européennes de ses meilleurs éléments, John Herdman souhaite surtout voir son équipe monter en puissance au fil de ce long tournoi qui réuni 16 équipes de la CONCACAF.

Les gens disent souvent que le Canada profite présentement d'une ''génération dorée''. Mais elle ne peut être dorée que si elle accomplit ce qu'on souhaite accomplir, a dit Herdman. Et nous commençons seulement à entamer ce processus.

Et le processus amène maintenant cette génération à prouver qu'elle mérite sa place parmi les favoris de la Gold Cup.

Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !