•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les mamans-athlètes qui allaitent pourront amener leur enfant à Tokyo

Chargement de l’image

L'athlète Kim Gaucher en compagnie de sa fille Sophie, et de son chien.

Photo : Gracieuseté de Kim Gaucher

Reuters

Victoire pour la basketteuse canadienne Kim Gaucher et les autres athlètes nouvellement mères. Les organisateurs des Jeux olympiques ont annoncé que les athlètes qui allaitent pourront amener leur nouveau-né à Tokyo.

Les organisateurs l’ont annoncé à l’agence Reuters mercredi matin. Ils reviennent donc sur leur décision initiale, qui interdisait la présence des membres de la famille.

En raison de la COVID-19, les organisateurs n’accepteront aucun spectateur venu de l’étranger. Le nombre de Japonais qui pourront assister sur place aux compétitions sera également limité.

Kim Gaucher, membre de l’équipe canadienne de basketball, avait demandé une dérogation pour amener son enfant, sans quoi elle aurait dû mettre une croix sur sa participation.

Présentement, on me force à choisir entre être une maman qui allaite ou une athlète olympique. Je ne peux pas avoir les deux, avait expliqué la joueuse de 37 ans, la semaine dernière.

Les organisateurs ont finalement choisi de permettre certaines exceptions pour accommoder les mères.

Après avoir soigneusement pris connaissance de la situation unique à laquelle font face les athlètes qui allaitent, nous sommes heureux de confirmer que celles-ci pourront amener leur enfant avec eux au Japon.

Outre Kim Gaucher, d’autres athlètes avaient manifesté leur mécontentement. Aliphine Tuliamuk, membre de l’équipe américaine d’athlétisme, s’était plaint, disant qu’elle ne pouvait pas imaginer se rendre aux Jeux sans sa fille qui boit au sein.

La vedette de soccer Alex Morgan a déclaré qu’il était important d’offrir aux mères l’option d’avoir leur enfant avec elles.

Les organisateurs ont précisé que les enfants qui profiteront de cette exception devront rester à l’hôtel, puisque la portion résidentielle du village olympique est limitée aux membres des équipes olympiques.

Les Jeux de Tokyo s'amorcent le 23 juillet.

C'est la bonne décision pour les femmes

Le chef de la direction et secrétaire général du Comité olympique canadien (COC), David Shoemaker, a déclaré par communiqué que le COC est heureux que Tokyo 2020 ait approuvé notre demande pour permettre aux mères qui allaitent d'avoir leurs enfants avec elles aux Jeux.

La pandémie a rendu plus compliqué chaque aspect des Jeux, a-t-il ajouté. D'assurer que les femmes qui allaitent soient en mesure de participer aux compétitions tout en prenant soin de leurs enfants n'est habituellement pas un problème dans des JO normaux.

Kim Gaucher dit avoir appris la nouvelle de la bouche de son conjoint, avant son entraînement, mercredi matin.

Je suis incroyablement heureuse et remplie de gratitude envers tous les gens qui se sont battus et nous ont aidés dans ce dossier, a dit Gaucher. Il y a eu des moments de frustration, mais je pense que le sport féminin évolue et que parfois, ça prend un peu de temps pour que tout le monde soit au même diapason. Je suis contente que cette décision ait été rendue. C'est la bonne décision pour les femmes dans le sport et nous pouvons maintenant aller de l'avant.

Source : La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !