•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Chronique

Le CH vient-il d’entendre le premier coup de minuit?

Carey Price fait un arrêt durant la deuxième période du premier match opposant le Canadien au Lightning pour la finale de la Coupe Stanley, le 28 juin 2021, à Tampa.

Carey Price a fait 22 arrêts lundi soir.

Photo : Associated Press / Gerry Broome

C’était comme si l’effet de la baguette magique avait commencé à se dissiper.

Le Canadien s’est rendu jusqu’en finale de la Coupe Stanley en appliquant une recette qui avait, jusqu’à lundi soir, subjugué ses adversaires des trois tours précédents :

  • Une gestion de rondelle impeccable et un échec avant féroce qui forçait l’adversaire à passer trop de temps en territoire défensif.
  • Un effort concerté (de Carey Price et, notamment du trio de Phillip Danault) qui empêchait les meilleurs marqueurs adverses d'inscrire des buts et qui faisait grimper le niveau de pression au fil des matchs.
  • Une unité de désavantage numérique quasi parfaite (la meilleure de l’histoire des séries) qui privait l’adversaire de buts importants et qui contribuait à créer une crise de confiance chez les meilleurs buteurs de l’autre camp.

Or, toutes ces bulles dans lesquelles le CH trouvait sa force et son réconfort ont éclaté dans le premier match de la finale.

Le Tricolore, à qui on peut certainement attribuer le titre d’équipe Cendrillon, doit maintenant rafistoler son jeu rapidement. Sinon, le 12e coup de minuit pourrait sonner plus tôt que prévu.


L’histoire de ce premier match, en fait, est que le Lightning a battu le Canadien en lui servant sa propre médecine.

Tampa Bay a passé 50 % plus de temps que Montréal en zone offensive.

Au lieu de jouer contre les meilleurs attaquants adverses et d’écouler le temps à 200 pieds du filet de Carey Price, le trio de Phillip Danault a affronté toute la soirée la troisième unité du Lightning composée de Blake Coleman, Yanni Gourde et Barclay Goodrow.

Et pendant que Danault et ses partenaires livraient une match nul de 0-0 contre Gourde, le trio de Nick Suzuki, Tyler Toffoli et Cole Caufield se faisait couper en fines tranches par Ondrej Palat, Brayden Point et Nikita Kucherov.

Le meilleur trio des champions de la Coupe Stanley a terminé la soirée avec sept points ainsi qu’un différentiel de +3. À l’inverse, le trio de Suzuki a connu un frigorifique baptême de finale de la Coupe Stanley. Pour eux, le mercure s’est arrêté à -3.

Le CH devra travailler extrêmement fort au cours des prochains matchs pour miner la confiance et limiter la production des piliers offensifs adverses.

Avec cette prestation (2 buts et 1 passe), Kucherov est aussi parvenu à démontrer que la blessure qu’il avait subie face aux Islanders ne l’ennuiera pas autant que le Bleu-blanc-rouge l’avait espéré.


Le Canadien est une équipe de contre-attaquants. C’est une formation qui peut vous assommer d’un but extrêmement douloureux après avoir encaissé une attaque soutenue. Ou encore, qui peut rapidement transformer en or les revirements que commettent ses adversaires.

Lundi soir, c’est le Lightning qui a fait payer quelques revirements au CH. Et cash à part ça, pour reprendre une expression chère à Dominique Ducharme.

Le premier but du match, inscrit par le défenseur Erik Cernak, a été orchestré par Brayden Point, qui a brillamment intercepté une passe que Cole Caufield tentait de compléter après avoir franchi la ligne bleue du Lightning. Et le troisième but de Tampa Bay (dont Kucherov a bizarrement été crédité) est survenu après que Joel Edmundson eut servi une passe molle à Caufield en territoire neutre, alors que ce dernier n’avait pas de contact visuel avec lui.

Au micro après le match, Josh Anderson, Ben Chiarot, Jeff Petry et Luke Richardson ont tous souligné la nécessité de gommer ce type d’erreurs de leur jeu afin d’éviter de nourrir la bête offensive devant eux.

Contre Tampa Bay, par contre, ce sera plus facile à dire qu’à faire. Surtout compte tenu du fait que les quatre gros défenseurs qui se tapent la quasi-totalité du travail du côté montréalais commencent peut-être à montrer des signes de fatigue.

Petry est arrivé une fraction de seconde en retard sur deux buts du Lightning. Et, sur une autre séquence, il a trouvé le moyen de laisser un attaquant adverse tirer à bout portant depuis l’enclave, tandis qu’il était le seul joueur à surveiller dans le territoire du CH.

On notera aussi que le Lightning semble avoir décidé d’investir sur Ben Chiarot, qui a été frappé solidement à plusieurs reprises. Chiarot joue en moyenne 25 minutes par rencontre depuis le début des séries.


Il y a par ailleurs un autre type de situation négative que le CH semble incapable de biffer de son jeu : les buts accordés à la suite de mises au jeu nettement perdues en territoire adverse.

Il avait accordé quatre buts semblables contre Vegas dans la série précédente. C’était déjà énorme.

Et ça s’est reproduit contre Tampa, en milieu de troisième, lorsque le Lightning menait 3-1. Ce jeu a scié les jambes du CH.

Nick Suzuki a encore perdu une mise au jeu de façon très nette, cette fois contre Point. Nikita Kucherov, qui a vu la rondelle aboutir sur sa palette, n’a eu aucune difficulté à toucher la cible.

Suzuki, qui se mesurera au trio de Brayden Point lors du second match, a terminé la soirée avec 29 % d’efficacité dans le cercle des mises au jeu dans ce premier match.

Il n’y a malheureusement pas grand-chose que le Tricolore puisse faire contre la jeunesse de son centre le plus prometteur, sinon attendre qu’elle passe.


Après la rencontre, Luke Richardson a estimé que seul point positif que son équipe pouvait tirer de cette défaite était le fait qu'elle n’avait pas disputé son meilleur hockey.

Richardson a soulevé un point intéressant parce que, de match en match, le Canadien est effectivement parvenu à rehausser la qualité de son jeu à chacun des tours précédents.

Dans cette perspective, le prochain match sera particulièrement intéressant parce qu’il permettra de mesurer s'il fait réellement face à une pénurie de la douce magie qui entourait certains aspects de son jeu.

Pour rentrer à Montréal avec une égalité de 1-1, le CH devra non seulement rehausser son niveau d’exécution, il devra aussi briser la séquence de 4 ans, 2 mois et 29 jours au cours de laquelle il a été incapable de gagner à l'Amalie Arena.

Ce ne sera pas un petit contrat.


Pour terminer, un petite observation.

Peut-être l’avez-vous remarqué au cours des derniers mois, mais les programmes spatiaux américains et chinois sont parvenus à expédier des rovers sur Mars et à nous faire partager, presque en direct, des découvertes qui sont faites à plus de 225 millions de kilomètres de la Terre.

Sachant que la science a atteint un tel niveau, comment se fait-il que certains hockeyeurs n’aient pas encore trouvé le moyen d’attacher leur casque de façon sécuritaire?

Les règles de la LNH ont changé cette saison. Dorénavant, un joueur qui perd son casque dans le feu de l’action doit immédiatement quitter la patinoire sous peine d’être puni.

Hier, Ben Chiarot (pour qui ce n’était pas une première) a perdu son casque après avoir reçu une simple mise en échec en zone défensive. Il a dû retraiter vers le banc pendant que le Lightning bourdonnait dans le territoire du CH.

Un détail aussi absurde est pourtant susceptible de coûter un match ou une série.

Puis, en fin de rencontre, Brendan Gallagher s’est facilement fait enlever son casque (ça lui arrive constamment) dans une bousculade près du filet d’Andrei Vasilevskiy. Mikhail Sergatchev l’a ensuite renversé et lui a fracassé la tête sur la patinoire. L’attaquant du Canadien saignait abondamment.

De telles situations sont ridicules. Surtout dans un monde où l’on se targue constamment de prêter attention aux détails.

Resserrez vos courroies, messieurs! Et si jamais ça ne fonctionne pas, on appellera la NASA.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !