•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La poloïste Joëlle Békhazi réalisera un vieux rêve à Tokyo

Dans la piscine, elle tient le ballon au bout de son bras droit.

Joëlle Békhazi

Photo : Getty Images / Adam Pretty

Radio-Canada

Après plus d'une décennie avec l'équipe nationale de water-polo, Joëlle Békhazi aura enfin l'occasion de disputer ses premiers Jeux olympiques.

Water-polo Canada et le Comité olympique canadien ont annoncé lundi la composition de l'équipe qui ira à Tokyo.

C'est la première fois depuis les JO de 2004 que le Canada qualifie une équipe de water-polo féminin. Seulement neuf autres pays auront l'occasion au Japon.

L'équipe, dirigée par le Montréalais David Paradelo, s'est qualifiée en 2019 grâce à sa médaille d'argent aux Jeux panaméricains de Lima.

Joëlle Békhazi, 34 ans, est membre de l’équipe canadienne depuis 2005, année où Montréal a accueilli les mondiaux de la FINA. Elle voulait vivre son moment olympique. Elle l'aura, après avoir consacré les 15 dernières années à son sport.

Tout juste avant l’arrivée de la COVID, j’appréhendais l’heure de ma retraite. Je savais que ça devait être ma dernière année. Ça faisait déjà quatre cycles olympiques que j’essayais de me qualifier, avait expliqué la Québécoise à Radio-Canada en mars.

Si elle admet avoir traversé des périodes plus difficiles, elle n’a jamais songé à baisser les bras ou à tout abandonner.

On n’oublie jamais son premier amour, affirme-t-elle. C’est pour ça que je vais toujours tout donner à mon sport.

Je veux sortir de cette année de pandémie en n’ayant aucun regret.

Une citation de :Joëlle Békhazi, membre de l'équipe canadienne de water-polo

Ce serait trop difficile sinon de passer de l’autre côté (prendre sa retraite), admet-elle.

Joëlle Békhazi pourra clore sans regret ce chapitre de sa vie en réalisant son rêve olympique, avant de tourner la page pour commencer le prochain, soit de fonder une famille.

Pour l'anecdote, le Canada enverra pour la première fois aux Jeux olympiques deux poloïstes féminines provenant de la même famille. Les sœurs Wright, Emma et Claire, de Lindsay, en Ontario.

Les Montréalaises Axelle Crevier, Élyse Lemay-Lavoie et Clara Vulpisi font également partie de l'équipe.

Les joueuses canadiennes ont impressionné par leur performance à leur première compétition internationale en plus de 18 mois, terminant 4es à la super finale de la Ligue mondiale FINA à Athènes, en Grèce, à la mi-juin.

L'équipe poursuit son entraînement en Grèce. Elle se rendra bientôt en Hongrie et, par la suite, elle s'envolera vers le Japon pour mettre la touche finale à sa préparation.

L'équipe canadienne de water-polo féminin entreprendra son tournoi olympique contre l'Australie, le 24 juillet. Le tournoi prendra fin le 7 août avec les matchs de classement et pour les médailles.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !