•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tirage au sort rend possible une finale Djokovic-Federer à Wimbledon

Accroupi, il retourne une balle devant les spectateurs.

Novak Djokovic

Photo : usa today sports / Susan Mullane

Agence France-Presse

Un an après une annulation en raison de la COVID-19, c'est un rêve qu'a offert vendredi le tirage au sort de Wimbledon : celui d'une finale entre Roger Federer qui vise son 21e titre majeur et Novak Djokovic qui espère égaler le record actuel de 20.

Chez les dames, le duel attendu entre Serena Williams, toujours en quête à 39 ans d'un 24e titre du grand chelem pour égaler le record de Margaret Court, et la no 1 mondiale Ashleigh Barty ne peut survenir qu'en demi-finales.

À bientôt 40 ans, Federer commencera son parcours vers un neuvième sacre dans son jardin londonien face au Français Adrian Mannarino (42e mondial) qui n'a jamais dépassé les huitièmes de finale en neuf participations au tableau principal.

Le grand favori Novak Djokovic a hérité pour commencer du Britannique Jack Draper (250e et invité).

Federer et Djokovic ne peuvent se rencontrer qu'en finale, pour une reprise de celle de 2019, où le Serbe avait sauvé deux balles de match avant de s'imposer.

Pour cela, le Suisse devrait avoir sur sa route en quarts Daniil Medvedev (2e), qui joue vendredi les demi-finales sur le gazon de Majorque, puis Alexander Zverev (6e) ou Matteo Berrettini (9e).

De son côté, le Serbe, qui tente d'égaler le record de titres majeurs codétenu par Federer et Rafael Nadal, pourrait affronter Andrey Rublev (7e) ou Jannik Sinner (23e) en quarts.

Puis en demi-finales ce serait Stefanos Tsitsipas (4e) pour une revanche de la superbe finale de Roland-Garros il y a deux semaines, où Djokovic avait remonté deux manches de retard pour s'imposer et devenir le seul joueur de l'ère Open à avoir remporté au moins deux fois chacun des quatre titres du grand chelem.

Bénéficiaire d'une invitation, le héros local Andy Murray (119e), lauréat en 2013 et en 2016, affrontera le Géorgien Nikoloz Basilashvili (28e) pour débuter.

Dans le tableau féminin, Ashleigh Barty et Serena Williams ont un premier tour à leur portée.

L'Australienne, éliminée en huitièmes de finale en 2019, sera opposée à l'Espagnole Carla Suarez Navarro (138e) qui fait ses adieux à Wimbledon après avoir souffert d'un cancer.

Williams entamera son tournoi contre la Bélarusse Aliaksandra Sasnovich (100e), battue au premier tour en 2019.

Barty et Williams pourraient se retrouver en demi-finales du haut du tableau, tandis que dans le bas, la no 4 mondiale et tête de série no 2 Aryna Sabalenka commencera contre une qualifiée pour éventuellement affronter Sofia Kenin (6e) ou Karolina Pliskova (10e) en demi-finales.

Sur la route des Canadiens

Au premier tour, le Canadien Denis Shapovalov se mesurera à l'Allemand Philipp Kohlschreiber. Son compatriote Félix Auger-Aliassime va quant à lui batailler avec le Brésilien Thiago Monteiro. Vasek Pospisil, de la Colombie-Britannique, jouera contre l'Espagnol Roberto Carballes Baena.

Du côté des femmes, Leylah Annie Fernandez trouvera d'abord sur son chemin Jelena Ostapenko, de la Lettonie. Alizé Cornet sera la première adversaire de Bianca Andreescu.

Simona Halep se retire du tournoi

Simona Halep, no 3 mondiale et tenante du titre, a déclaré forfait en raison de sa blessure au mollet gauche, ont indiqué les organisateurs.

Souriante, elle tient le trophée, une plaque ronde et argentée.

Simona Halep avait battu Serena Williams en finale du tournoi de Wimbledon en 2019.

Photo : Reuters / POOL

C'est avec une grande tristesse que j'annonce mon retrait de Wimbledon parce que je n'ai pas totalement récupéré de ma blessure au mollet, explique la joueuse de 29 ans dans un communiqué.

La Roumaine avait déjà renoncé fin mai à jouer à Roland-Garros en raison d'une déchirure au mollet gauche qui l'avait poussée à l'abandon au deuxième tour du tournoi de Rome le 12 mai.

J'ai tout fait pour être prête pour Wimbledon et, forte de mes souvenirs d'il y a deux ans [l'édition 2020 avait été annulée en raison de la COVID-19, NDLR], j'avais très envie et je me sentais très honorée de revenir sur ces courts magnifiques en tant que tenante du titre. Malheureusement, mon corps n'a pas coopéré, explique-t-elle.

Je peux dire en toute honnêteté que je me sens au plus bas et déçue de devoir prendre cette décision. Toute cette période a été compliquée, mais manquer ces deux derniers majeurs me la rend encore plus difficile psychologiquement et physiquement, ajoute-t-elle en espérant revenir plus forte en tant que personne et qu'athlète.

Halep avait décroché en 2018 à Roland-Garros son premier titre du grand chelem, puis le deuxième en 2019 à Wimbledon.

Elle s'ajoute à une liste d'absents notables. Rafael Nadal, Naomi Osaka et Dominic Thiem ont déjà annoncé qu'ils ne seraient pas du rendez-vous à Londres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !