•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Max Verstappen bien lancé à Spielberg, Aston Martin dans le coup

Il roule avec une forêt de conifères en arrière-plan.

Max Verstappen en piste sur le circuit de Spielberg en Autriche

Photo : Getty Images / Bryn Lennon

Radio-Canada

Max Verstappen a été le premier à tourner dans les 65 secondes au tour, vendredi, lors des essais libres du Grand Prix de Styrie. Il a fini en tête du classement sur le circuit de Spielberg, en Autriche, le domicile de Red Bull.

Le Néerlandais a enregistré un chrono de 1 min 5 s 412/1000 pour devancer de 33 centièmes de seconde l'Australien Daniel Ricciardo (1:05,748) dans la McLaren

Globalement, une bonne journée pour nous, a dit Verstappen. Mais nous avons des petites choses à vérifier. Je sais que Lewis a perdu un chrono pour être sorti des limites de la piste, et il était meilleur que le mien, donc prudence avec le classement.

Les conditions climatiques sont très changeantes, attendons de voir ce que la météo nous réserve pour demain (samedi), a-t-il ajouté.

La journée de travail s'est déroulée sur le sec, mais des nuages entouraient le circuit. De la pluie tombait au loin, et il est prévu des averses ce week-end.

Lewis Hamilton (+0,384) a glissé au 4e rang à la fin de la deuxième séance dans sa Mercedes-Benz, doublé au chrono par l'Alpine-Renault d'Esteban Ocon. Le Britannique a vu son meilleur temps effacé pour être sorti des limites de la piste, or ce temps l'aurait placé en première place.

Le coéquipier du champion du monde, Valtteri Bottas, a fait le spectacle dans les puits.

Il a en effet perdu le contrôle de sa monoplace en pneus neufs (et froids) devant le garage McLaren, et ce sont les mécaniciens de l'équipe britannique qui l'ont remis dans le droit chemin.

Un bel esprit sportif que Mercedes-Benz a salué sur les réseaux sociaux en remerciant McLaren.

Le Finlandais a fini la séance au 12e rang, à 8 dixièmes du temps de référence.

Aston Martin dans le coup

Le Québécois Lance Stroll (+0,667) a bien commencé le week-end avec une 8e place dans les deux premières séances d'essais libres. Il a conclu la journée de travail avec un temps de 1:06,079.

La voiture a bien réagi dès le premier tour, a expliqué Stroll. Les deux séances ont été positives. On peut encore améliorer la tenue de route dans les virages serrés à basse vitesse, alors, on a du travail à faire. On parle beaucoup de la pluie qui pourrait tomber, mais aujourd'hui, à part quelques fines gouttes, ça n'a pas été un facteur. Je ne me plaindrais pas si la pluie tombait demain (samedi) ou dimanche. Ça brasse les cartes, et j'adore piloter sous la pluie.

Son coéquipier Sebastian Vettel a vite refait son retard. Du 14e temps dans la première séance, il a grimpé au 6e rang dans la deuxième grâce à un chrono de 1:05,934.

Stroll sait qu'il a besoin d'un bon résultat dans la séance de qualification samedi. Comprenez de se rendre en Q3 afin de faire partie du top 10 sur la grille de départ, pour qu'une autre belle performance comme au Grand Prix de France lui rapporte cette fois plus de points.

Le Torontois Nicholas Latifi n'a pas encore réussi à descendre dans les 66 secondes au tour au volant de sa Williams. Pire, il a inscrit le 19e rang et un chrono de 1:07,667 (+2,257), plus lent que celui enregistré dans la première séance.

Je me sens plus en confiance qu'en France, les réglages me conviennent mieux, ce qui est une grande amélioration, a expliqué Latifi. Mais je n'ai pas pu éviter un tête-à-queue dans la deuxième séance. Les conditions climatiques changeantes rendent toute prédiction pour le week-end hasardeuse.

Aston Martin pige dans la cour de Red Bull

L'équipe Red Bull a confirmé vendredi que Dan Fallows, son responsable de l'aérodynamisme, avait accepté le poste de directeur technique à Aston Martin.

Il était à l'emploi de l'équipe depuis 2006.

Se voir offrir un poste de directeur technique dans une équipe de F1 est un formidable défi et une étape importante dans une carrière, a reconnu le patron de l'équipe Red Bull, Christian Horner, beau joueur.

La W Series en soutien

Le championnat de monoplaces réservé aux femmes pilotes, la W Series, revient ce week-end pour sa deuxième saison, cette fois en ouverture des grands prix de F1, avec toujours comme objectif de briser le plafond de verre entre les femmes pilotes et leur rêve.

La saison de 2020 a été annulée, pandémie oblige. Cette année, on compte 18 pilotes sélectionnées au mérite qui s'affrontent dans des monoplaces de marque Tatuus de niveau F3.

Contrairement à 2019, il n'y a pas de pilote canadienne inscrite.

Alice Powell, de profil, tourne sur le circuit de Spielberg dans sa monoplace pendant la séance de qualification de la W Series.

Alice Powell pendant la séance de qualification de la W Series au circuit de Spielberg

Photo : Getty Images / Clive Rose

Dans un monde où le financement est l'un des principaux obstacles, ce championnat a fait de la gratuité un principe, pour intégrer les pilotes selon leurs qualités et non la taille de leur porte-monnaie.

Nos pilotes n'ont pas eu le même soutien financier que les hommes. Avant qu'elles n'arrivent en W Series, certaines n'avaient plus couru depuis plusieurs années faute d'argent, a rappelé la présidente de la W Series, Catherine Bond Muir, dans les installations de la série au bord du circuit de Spielberg.

La Britannique Alice Powell (Racing X) a décroché la première pole position de la saison, avec un chrono 1:28,964. La championne en titre, sa compatriote Jamie Chadwick (Veloce Racing), a fait le 8e temps, car elle a été gênée par le bris d'une conduite d'alimentation.

Résultats de la 2e séance d'essais libres du Grand Prix de F1 de Styrie :

  1. Max Verstappen (NED/Red Bull-Honda) 1:05,412 (37 tours)
  2. Daniel Ricciardo (AUS/McLaren-Mercedes-Benz) 1:05,748 (35)
  3. Esteban Ocon (FRA/Alpine-Renault) 1:05,790 (35)
  4. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes-Benz) 1:05,796 (35)
  5. Fernando Alonso (ESP/Alpine-Renault) 1:05,827 (39)
  6. Sebastian Vettel (GER/Aston Martin-Mercedes-Benz) 1:05,934 (38)
  7. Lando Norris (GBR/McLaren-Mercedes-Benz) 1:05,994 (39)
  8. Lance Stroll (CAN/Aston Martin-Mercedes-Benz) 1:06,079 (36)
  9. Sergio Pérez (MEX/Red Bull-Honda) 1:06,089 (36)
  10. Antonio Giovinazzi (ITA/Alfa Romeo-Sauber-Ferrari) 1:06,145 (37)
  11. Carlos Sainz fils (ESP/Ferrari) 1:06,147 (39)
  12. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes-Benz) 1:06,251 (32)
  13. Charles Leclerc (MON/Ferrari) 1:06,270 (39)
  14. Kimi Räikkönen (FIN/Alfa Romeo-Sauber-Ferrari) 1:06,297 (41)
  15. Yuki Tsunoda (JPN/AlphaTauri-Honda) 1:06,451 (39)
  16. George Russell (GBR/Williams-Mercedes-Benz) 1:06,628 (39)
  17. Mick Schumacher (GER/Haas-Ferrari) 1:06.886 (29)
  18. Nikita Mazepin (RUS/Haas-Ferrari) 1:07,404 (30)
  19. Nicholas Latifi (CAN/Williams-Mercedes-Benz) 1:07,669 (32)
  20. Pierre Gasly (FRA/AlphaTauri-Honda) pas de chrono, problème de moteur
Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !