•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lehkonen envoie le Canadien en finale de la Coupe Stanley

Ils crient et rient.

Artturi Lehkonen est félicité par des coéquipiers après avoir inscrit le but vainqueur en prolongation.

Photo : The Canadian Press / Ryan Remiorz

Radio-Canada

Un but d’Artturi Lehkonen a permis au Canadien de Montréal de vaincre les Golden Knights de Vegas 3-2 en prolongation, jeudi soir, au Centre Bell, et d’atteindre la finale de la Coupe Stanley pour la première fois en 28 ans.

L’attaquant finlandais a touché la cible dès la deuxième minute de la période supplémentaire.

Phillip Danault a effectué une passe lumineuse à Lehkonen pour lui permettre d'inscrire le but vainqueur.

J'y suis allé avec le moment et j'ai vu une ouverture, a expliqué l'attaquant québécois. On a bien joué toute la série et ça a été la cerise sur le sundae... C'est un jeu mémorable.

Je sentais en moi que quelque chose de gros allait arriver, a dit Danault. C'est vraiment exceptionnel, je suis sans mots. Va falloir que je prenne un moment pour repenser à ça. Les gars ont joué de l'excellent hockey et on en veut plus. On veut gagner. On n’a pas tout fait ça pour rien. On est affamés. C’est les plus beaux moments de notre vie.

Robin Lehner, beau joueur, a félicité les vainqueurs dans son point de presse d'après-match et sur Twitter. Tout le monde les sous-estime, ce qui est super pour eux, mais pas mal moins bon pour nous.

Mark Stone, qui n'a pas marqué un but dans la série, n'était pas fier de sa performance. J'ai été nul. Je suis le capitaine de cette équipe, le meneur de cette équipe, je prends une grosse part de responsabilités dans ce qui est arrivé.

L'attaquant a d'ailleurs nié avoir joué blessé.

Le Canadien remporte le trophée Campbell après avoir éliminé les Golden Knights en six matchs.

Le Canadien remporte le trophée Campbell après avoir éliminé les Golden Knights en six matchs.

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

C’est Alec Martinez qui a forcé la prolongation avec le but égalisateur au début du troisième engagement. Le vétéran défenseur a inscrit son quatrième but des séries en bondissant sur un retour de lancer.

Au milieu du deuxième vingt, Cole Caufield avait donné l'avance à l'équipe locale en déjouant Robin Lehner du côté de la mitaine après avoir battu de vitesse le défenseur Brayden McNabb. Il s’agissait également d’un quatrième but depuis le début des séries pour le jeune attaquant du Tricolore.

Le capitaine Shea Weber a ouvert la marque pour le Canadien en première période d’un puissant lancer frappé. La formation montréalaise profitait d’un avantage numérique pendant qu'Alex Pietrangelo était au cachot.

Reilly Smith a créé l'égalité 48 secondes plus tard. Il a fait dévier une passe de Shea Theodore derrière Carey Price.

Le jeu de puissance des Golden Knights a été neutralisé deux fois en deux occasions par le CH. La formation de Vegas n’a profité d’aucun de ses 15 avantages numériques au cours de cette série.

Carey Price a encore une fois joué un rôle crucial dans cette rencontre en réalisant 37 arrêts. À l’autre bout de la patinoire, Lehner a bloqué 29 tirs.

Je suis heureux pour les partisans qui étaient assez chanceux de voir le match ici. On vit de beaux moments ici à Montréal, a lancé Price à l'issue du match.

J’adore nos partisans, a ajouté Caufield. J’aurais aimé que l’amphithéâtre soit rempli, mais ceux qui étaient là ont été incroyables pour nous. La ville a été extraordinaire jusqu’à présent et j’espère qu’on pourra continuer de la rendre heureuse.

Ils se serrent la main.

Les gardiens Carey Price et Robin Lehner se sont échangé quelques mots.

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Le Tricolore affrontera le gagnant de la série entre le Lightning de Tampa Bay et les Islanders de New York. Le duel connaîtra son dénouement vendredi. La finale commencera lundi à Uniondale ou en Floride.

Une occasion à saisir

La finale de la Coupe Stanley, il n'y a pas si longtemps, semblait bien improbable pour le Tricolore. Il est entré dans les séries de reculons avec une fin de saison difficile, puis a dû remonter un retard de 1-3 dans sa série contre Toronto. Il a ensuite perdu son entraîneur-chef Dominique Ducharme, qui a contracté la COVID, pendant la série contre Vegas.

C'est tout ce que vous avez sur la liste, a lancé l'entraîneur-chef de service Luke Richardson. Tout se passe très vite, mais je peux dire que les gars ont du plaisir. C'est un groupe qui aime travailler ensemble et qui aime travailler fort. Je sais que c'est un cliché et que toutes les équipes disent ça, mais ce groupe est vraiment spécial. Ils méritent ce qui leur arrive, et on n'a pas terminé le travail.

Richardson a tenu à souligner le travail de deux vétérans en particulier.

Vous avez Price qui est si calme que parfois ça fait peur. Son calme et sa confiance rassurent tout le monde, il fait en sorte que les gars sont calmes et peuvent jouer leur jeu.

Weber, lui, d'abord, il est gigantesque, a poursuivi le remplaçant de Ducharme. Il a un regard qui peut foudroyer, qui peut arrêter le vestiaire. Il ne parle pas souvent, mais quand il parle, sur le banc ou dans le vestiaire, tout le monde n'a pas d'autre choix que de l'écouter. Ça nous simplifie la vie à nous comme entraîneurs, mais aussi il a le respect total des gars, par tous les sacrifices qu'il fait, à force de jouer dans la douleur, malgré les blessures. C'est difficile de ne pas suivre son exemple.

Richardson a évoqué une rencontre d’équipe récente avec Weber, Joel Edmundson et Corey Perry, qui ont déjà eu la chance de soulever la coupe Stanley. La discussion semble en avoir inspiré plusieurs.

Ce qui a touché les gars, je pense, c'est le fait que le temps passe vite dans cette ligue. Quand vous avez une chance d'aller loin, il faut la saisir parce que vous ne savez pas combien vous en aurez, a poursuivi Richardson. Je suis content pour les gars. J'étais heureux de les voir au milieu de la glace avec le trophée [Campbell], mais j'ai surtout hâte de les voir soulever le prochain.

Marc Bergevin félicite Artturi Lehkonen après son but décisif en prolongation lors du match numéro 6 contre les Golden Knights.

Marc Bergevin félicite Artturi Lehkonen après son but décisif en prolongation lors du match numéro 6 contre les Golden Knights.

Photo : The Canadian Press / Ryan Remiorz

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !