•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean Pascal déclaré positif une nouvelle fois à des substances interdites

Gros plan du boxeur portant des lunettes fumées rondes.

Jean Pascal

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Jean Pascal aurait échoué à un autre test antidopage et reçu des résultats positifs à deux substances interdites : l'érythropoïétine (EPO) et la drostanolone, rapporte le journaliste spécialisé Dan Rafael, de World Boxing News.

Les tests remonteraient au 28 mai, quelques jours avant le combat prévu contre Badou Jack, qui n'avait finalement pas eu lieu parce que le boxeur québécois avait été déclaré positif à trois substances bannies par la Voluntary Anti-Doping Association (VADA).

Cette plus récente révélation montre que Pascal a échoué une nouvelle fois à un contrôle antidopage pour l'EPO et la drostanolone, après celle du 14 mai. Les résultats avaient été communiqués aux entourages de Pascal et de Jack le 2 juin, quatre jours avant leur combat.

Dans la foulée, Pascal avait lui-même confirmé le résultat positif à ces substances interdites et congédié son préparateur physique.

Les équipes de Badou Jack et de Jean Pascal ont été informées lundi des plus récents résultats positifs, rapporte Dan Rafael.

Au total, c'est donc dire que Pascal a désormais reçu des résultats positifs pour quatre substances illégales, la drostanolone, la drostanolone métabolite et l'épitrenbolone, trois stéroïdes, ainsi que l'EPO, une hormone qui augmente le nombre de globules rouges dans le sang. Cela permet d'améliorer la capacité respiratoire de l'athlète grâce à un meilleur taux d'oxygène.

Au début du mois, Pascal avait réagi à l'échec d'un premier test antidopage, déclarant être sous le choc et embarrassé par la situation. Jamais je n’aurais pris volontairement des substances illégales. J’ai toujours défendu l’importance de pratiquer une boxe propre et je la défendrai toujours.

Badou Jack avait quant à lui décidé d'annuler son combat contre le pugiliste québécois, disant se douter qu’il n’était pas net, ce que le contrôle de VADA avait confirmé.

Pascal avait disputé son dernier combat contre Jack le 28 décembre 2019. Il l'avait alors emporté par décision partagée des juges.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !