•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'équipe canadienne féminine paralympique de goalball est dévoilée

Amy Burk fait un lancer.

Amy Burk, capitaine de l'équipe canadienne féminine de goalball, participera à ses quatrièmes Jeux.

Photo : Getty Images / Alexandre Loureiro

Radio-Canada

Trois athlètes feront leurs débuts paralympiques à Tokyo au sein de l'équipe canadienne féminine de goalball, dont la composition a été dévoilée jeudi.

Outre Amy Burk, originaire de Charlottetown, qui participera à ses quatrièmes Jeux, les Ontariennes Whitney Bogart, qui en sera à sa troisième participation, et Meghan Mahon, pour la deuxième fois, apporteront leur expérience olympique à l'équipe canadienne.

Trois athlètes feront leurs débuts paralympiques. Il s’agit de Brieann Baldock, d'Edmonton, de l'Ontarienne Emma Reinke et de Maryam Salehizadeh, originaire de Vancouver.

C’est pour moi un honneur de mener l’équipe canadienne féminine de goalball en qualité de capitaine aux Jeux paralympiques de Tokyo, a déclaré Burk par communiqué. Nous avons connu une année très difficile avec la pandémie, et c’est avec une grande fierté mêlée de joie que je partagerai cette aventure avec mes coéquipières, mais aussi avec ma famille et le reste du pays.

Les Canadiennes avaient décroché la médaille de bronze aux Jeux parapanaméricains de Lima en 2019. Elles s’étaient classées 4es aux derniers Championnats du monde en 2018 et avaient terminé au 6e rang aux Jeux paralympiques de Rio.

Meghan Mahon fait un arrêt.

Meghan Mahon participera à ses deuxièmes Jeux paralympiques, après ceux de Rio en 2016.

Photo : Getty Images / Alexandre Loureiro

Ce seront mes deuxièmes Jeux paralympiques en tant qu’entraîneur. J’ai beaucoup appris de Rio 2016 et j’espère tirer profit de cette expérience, a pour sa part indiqué Trent Farebrother, entraîneur-chef de l’équipe nationale féminine de goalball. Des changements considérables ont été apportés au programme de goalball féminin sur le terrain de jeu et en dehors de celui-ci, et je suis persuadé que cela se reflétera dans nos résultats à Tokyo.

Dans le tournoi à la ronde, le Canada affrontera le Comité paralympique russe (RPC), Israël, la Chine et l’Australie. Le deuxième groupe du tournoi féminin est composé de la Turquie, du Brésil, de l’Égypte, des États-Unis et du Japon. Le Canada commencera sa campagne le 25 août contre le RPC, et la compétition de goalball se poursuivra jusqu’au 3 septembre.

L’équipe masculine ne s’est pas qualifiée pour les Jeux paralympiques de Tokyo.

Qu'est-ce que le goalball?

Le goalball est l’un des deux seuls sports paralympiques qui n’ont pas d’équivalent olympique. Sport destiné aux athlètes ayant une déficience visuelle, il se pratique sur un terrain intérieur.

L’objectif du jeu est de marquer des buts en lançant un ballon dans le filet de l’équipe adverse. Il ne doit y avoir que trois athlètes par équipe sur le terrain en même temps, et tous les joueurs doivent recouvrir leurs yeux d’un bandeau pour garantir un terrain de jeu équitable. Le ballon est muni d’une cloche, et les joueurs utilisent leur ouïe pour suivre le ballon et s’orientent sur le terrain à l’aide de lignes tactiles.

Le Canada compte à son palmarès quatre médailles paralympiques en goalball. L’équipe féminine a récolté deux médailles d’or d’affilée aux Jeux de 2000 et de 2004, ainsi qu’une médaille d’argent en 1984, tandis que les hommes ont obtenu l’argent en 1996.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !