•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Raptors parleront au 4e rang du repêchage

Le garde d'Oklahoma surveille le jeu devant lui, le ballon dans sa main droite.

Cade Cunningham est le meilleur espoir du repêchage de la NBA.

Photo : Associated Press / Mitch Alcala

Associated Press

Les Pistons de Détroit remportent la loterie, mardi soir, et auront premier droit de regard sur Cade Cunningham.

Ils ont perdu beaucoup de matchs en 2020-2021 et ont terminé avec l’avant-dernière fiche dans la NBA, la pire de l’équipe en presque 30 ans. Mais leur calvaire est peut-être fini.

Le 29 juin, les Pistons auront la chance de repêcher Cade Cunningham, un garde de l’Université Oklahoma State.

Les Rockets de Houston auront le deuxième choix, les Cavaliers de Cleveland, le troisième.

Les Raptors de Toronto, qui étaient au 7e rang pour les probabilités de remporter la loterie, reçoivent ainsi un baume sur une saison très laborieuse.

Exilés à Tampa en raison de l’interdiction de voyage entre le Canada et les États-Unis, ils ont été aux prises avec une éclosion de cas de COVID-19 et ont fini au 12e rang dans l’Est.

Les Raptors ont eu deux fois le quatrième choix du repêchage dans le passé. En 1998, ils ont choisi Antawn Jamison et l’ont échangé aux Warriors de Golden State contre Vince Carter, choisi juste après. En 2003, ils ont jeté leur dévolu sur Chris Bosh. Dans les deux cas, ce choix a eu une incidence énorme sur l’avenir de la formation.

Cunningham fait l’unanimité au premier rang parmi les espoirs. Il n’aura joué qu’une seule saison universitaire, tout comme le centre Evan Mosley, de l’Université Southern California, et le garde Jalen Suggs, de Gonzaga. Le garde Jalen Green et l’ailier Jonathan Kuminga, du programme de développement de la G-League, sont aussi des joueurs de premier plan.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !