•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les amendes imposées à la Russie pour dopage serviront à récompenser les athlètes

Elles courent en file.

Des femmes sur une piste d'athlétisme

Photo : Getty Images / Katelyn Mulcahy

Associated Press

Les gagnants aux Championnats du monde d'athlétisme mettront la main sur une somme plus importante en 2021 et en 2022.

La Fédération internationale d'athlétisme, World Athletics, a annoncé lundi qu'elle bonifierait les sommes remises aux gagnants en utilisant l'argent des pénalités financières imposées à la Russie.

En 2015, le Canadien Richard Pound a publié pour l'Agence mondiale antidopage un rapport accablant sur l'athlétisme russe, démontrant l'existence de cas de dopage qui n'auraient pas pu exister sans l'assentiment du gouvernement russe.

Puis, en 2020, World Athletics a infligé à la fédération russe une amende à payer de cinq millions de dollars américains pour avoir violé le règlement antidopage.

De ce total, deux millions seront directement redistribués à des athlètes aux mondiaux de 2021, à Eugene aux États-Unis, et à ceux de 2022, à Budapest en Hongrie.

Je voulais absolument que ce montant retourne entre les mains des athlètes propres, a mentionné Sebastian Coe, président de la fédération internationale dimanche.

C'est donc dire que 23 000 $ US supplémentaires seront en jeu à chacune des 44 épreuves.

Coe a ajouté qu'il est préférable de partager les sommes reçus avec les athlètes, qui en ont besoin, plutôt que de laisser l'argent dans les coffres de World Athletics. Selon moi, cela a été extrêmement difficile pour les athlètes dans la dernière année et demie, a-t-il conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !