•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien ne se laisse pas aveugler par la victoire avant le quatrième match

Il donne des instructions à ses joueurs derrière son banc.

Luke Richardson (à l'arrière) a dirigé son premier match comme entraîneur-chef dans la LNH lors de la troisième rencontre du Canadien contre les Golden Knights.

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

La Presse canadienne

Le Canadien a beau avoir défait les Golden Knights de Vegas 3-2 en prolongation pour s’offrir une avance de 2-1 dans sa série demi-finale de la Coupe Stanley, la formation montréalaise ne voudra pas faire un copier-coller de cette rencontre au cours de la suivante.

Le Tricolore a été largement dominé au chapitre des tirs au but et de la possession de la rondelle lors des deux premières périodes, vendredi, dans le troisième match de la série.

Il a fallu une gaffe monumentale du gardien des Golden Knights Marc-André Fleury pour permettre à Josh Anderson de créer l’égalité tard en troisième période. Anderson a ensuite joué les héros en prolongation en marquant le but vainqueur.

Nous sommes contents du résultat d’hier soir, mais nous sommes conscients que nous devons être beaucoup plus rapides et efficaces dans notre jeu, a souligné samedi midi l’entraîneur adjoint du Canadien Luke Richardson en visioconférence.

Carey Price nous a gardés dans le coup, mais nous ne pouvons pas nous fier à lui chaque soir, a-t-il ajouté. Nous devons aussi l’appuyer. Nous devrons faire des ajustements tactiques. Il faut apporter une touche différente parce que l’autre équipe cherche toujours à s’ajuster aussi. C’est ce qui rend les séries éliminatoires intéressantes et amusantes.

Richardson se trouve sous les projecteurs depuis vendredi soir puisque l’entraîneur-chef par intérim Dominique Ducharme a dû se placer en isolement à la suite d’un test positif à la COVID-19.

La ligne de communication demeure ouverte entre Ducharme, ses adjoints et les joueurs, grâce aux outils technologiques. Richardson a même souligné que Ducharme avait envoyé des notes entre les périodes lors de la rencontre de vendredi.

Même s’il n’en était pas à son premier match comme entraîneur-chef, lui qui a dirigé les Senators de Binghamton dans la Ligue américaine pendant quatre saisons et l’équipe canadienne à la Coupe Spengler en 2016, Richardson a relevé l’appui des vétérans au cours de la rencontre.

Ils ont été extraordinaires, a-t-il affirmé. [Corey] Perry a été super pendant toute la saison. C'est un meneur et un gagnant. Notre capitaine Shea Weber aussi.

Ces gars-là mènent la charge. Ils se font entendre. Ça fait trois ans que je suis ici et notre groupe est habituellement réservé. Nous pouvons voir la confiance des joueurs grandir, pas seulement dans leur jeu, mais aussi dans leur personnalité. Ils sont moins gênés de parler, de prendre les commandes […] Nous sommes là pour guider les joueurs, mais ils peuvent aussi nous guider.

Pour leur part, les joueurs ont insisté pour dire qu’ils n’ont pas été affectés par le changement derrière le banc, malgré les ennuis lors des 40 premières minutes de jeu, quand les Golden Knights ont eu l’avantage 30-8 au chapitre des tirs au but.

Il faut donner le mérite [aux Golden Knights], a affirmé le centre Nick Suzuki. Ils ont appliqué beaucoup de pression en échec avant. Oui, Dom était peut-être dans nos pensées, mais nous avons gagné et nous tournons la page. Nous devrons connaître un meilleur départ au prochain match si nous voulons avoir de meilleures chances de l’emporter.

Le Tricolore était en congé samedi. Les entraîneurs devaient quand même se réunir virtuellement pour planifier le quatrième match, qui sera présenté dimanche soir au Centre Bell.

Par ailleurs, Richardson a affirmé ne pas avoir de nouvelle information à fournir concernant la durée de l’absence de Ducharme. Le CH devra se soumettre aux protocoles de la LNH et de la santé publique.

Une pensée pour Daron

Après la victoire, on a pu voir Richardson toucher une épinglette sur sa poitrine et envoyer un baiser au ciel. Il a fait ce geste en l’honneur de sa fille Daron, qui s’est enlevé la vie il y a plus de 10 ans.

L’épinglette était à l’effigie du mouvement Do it for Daron, qui encourage les jeunes à parler de santé mentale et à demander de l’aide quand ils en ont besoin.

Oui, le hockey est important et nous pensions à Dom, mais nous avons perdu notre fille il y a 10 ans, a raconté Richardson. Parfois, ça semble loin, mais parfois, ça semble remonter à hier seulement.

Elle est toujours dans mon cœur. C'était une bonne joueuse de hockey. Ç'a été un hommage parfait pour elle, qui me manque beaucoup.

Richardson a ajouté qu’il avait célébré la victoire avec son épouse Stephanie après la rencontre et que leur fille Morgan, enseignante dans une école secondaire de la région de Boston, s’était jointe à eux virtuellement.

Il jongle avec la rondelle sur la lame de son bâton avant un match.

L’attaquant Lukas Vejdemo

Photo : Getty Images / Rich Lam

Un contrat à deux volets pour Vejdemo

Le Canadien a fait signer un contrat d’une saison à deux volets à Lukas Vejdemo. La direction de l’équipe en a fait l’annonce par communiqué dans l’après-midi.

L’entente, d’une valeur de 750 000 $ dans la LNH, rapportera un salaire garanti de 215 000 $ à Vejdemo. Il touchera un salaire de 175 000 $ dans la Ligue américaine.

L’attaquant de 25 ans a inscrit 13 points, dont 7 buts, en 27 matchs avec le Rocket de Laval lors de la saison 2020-2021.

Le gaucher a également amassé 2 buts et 8 aides en 16 matchs avec Sodertalje dans la Ligue élite de Suède, avant de se présenter en Amérique du Nord pour entreprendre sa saison dans la Ligue américaine.

Vejdemo a jusqu’ici enregistré 29 buts et 32 aides en 140 rencontres avec le Rocket de Laval. L’attaquant suédois a également réussi un but en sept matchs avec le Canadien dans la Ligue nationale.

Vejdemo a été un choix de troisième tour (87e au total) lors du repêchage de la LNH en 2015.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !