•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vernon Adams est déjà arrivé à Montréal

Il soulève la foule au stade Percival-Molson.

Vernon Adams fils

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

La Presse canadienne

Vernon Adams fils aurait pu, comme la majorité des joueurs américains de la Ligue canadienne de football, attendre au 2 juillet pour se pointer au pays. Mais il n'avait pas de temps à perdre.

Le quart des Alouettes de Montréal est rentré au pays le 13 juin afin de se débarrasser de sa quarantaine et reprendre le plus rapidement possible l'entraînement en vue de la saison.

Je voulais m'installer, faire ma quarantaine au plus sacrant, afin de pouvoir rencontrer les entraîneurs au plus vite, m'impliquer dans la communauté en suivant toutes les règles, bien sûr, faire ce que je peux afin d'être prêt, a-t-il dit au cours d'une visioconférence, vendredi, vêtu d'un chandail de Carey Price.

Grand partisan du Canadien depuis qu'il a vu quelques matchs en 2019, Adams est un téléspectateur attentif pendant les séries. Il n'est d'ailleurs pas jaloux des avantages consentis aux joueurs de la LNH par le gouvernement canadien.

Je ne suis pas préoccupé, a-t-il admis de sa résidence montréalaise, où il poursuit sa quarantaine.

Je suis simplement heureux d'être dans ce pays après plus d'un an. C'est certain que la quarantaine pèse lourd, que je m'ennuie. Je m'entraîne tous les jours, je regarde TSN sans cesse, mais c'est ce que je dois faire. Et je compte apporter ma contribution. Certains vont se plaindre, mais je ne suis pas ici pour me plaindre de quoi que ce soit. J'ai raté une saison complète de football, je suis ici pour faire mon travail, avec tout ce que ça comporte.

Adams n'a pas chômé au cours de la dernière année. En quelques occasions, il s'est réuni en compagnie de quelques receveurs et quarts du club, dont Matthew Shiltz, pour ne pas perdre la touche. Il ne craint pas que la longue période d'inactivité l'ait retardé dans son développement.

J'ai lancé toute la dernière année. Je me suis appliqué à lancer les passes qui avaient été difficiles pour moi en 2019. J'ai un film contenant toutes mes interceptions. Je le regardais souvent pour relancer le même type de passes sur le même type de séquences. Je suis quelqu'un de positif. Je pense que je continue de m'améliorer et que mon meilleur football est à venir.

Les Alouettes souhaitent à tout le moins qu'il jouera un football équivalent à ce qu'il a offert en 2019. Adams s'est imposé comme partant et a affiché des statistiques qu'un quart montréalais n'avait pas affichées depuis longtemps avec 3942 verges de gains et 283 passes complétées, dont 24 pour des touchés, contre 13 interceptions seulement. Des performances qui avaient grandement contribué à une première participation aux éliminatoires du club de football en cinq ans.

J'ai plutôt confiance que nous puissions reprendre là où nous avons laissé en 2019, a souligné le quart-arrière de 28 ans, qui ne croit pas que l'équipe aura recours à un livre de jeux simplifié malgré le camp d'entraînement raccourci. Nous avons (Luc Brodeur-Jourdain) qui revient comme entraîneur des joueurs de ligne à l'attaque, (William) Stanback est de retour. La majorité de l'attaque revient. Notre chimie devrait être au rendez-vous, il suffit de demeurer en santé. Tout le monde au sein de l'attaque a joué le style de Khari Jones depuis quelques années.

Selon Adams, le plus difficile pourrait être de modérer les efforts une fois le camp commencé, parce que tous seront contents de reprendre le collier.

Tout le monde sera très fébrile et nous devrons mettre les freins un peu. Mais le plus important sera de demeurer en santé. Ce sera important de lever le pied si des gars éprouvent quelque malaise que ce soit. Il faudra être intelligent. La saison sera courte et nous devrons prendre soin les uns des autres.

Nous devrons être intelligents, mais Khari est le meilleur entraîneur avec lequel j'ai travaillé sur ce point. Il insiste beaucoup sur prendre soin de notre corps, ne pas être à 100 % tout le temps.

La LCF disputera un calendrier de 14 rencontres au lieu de 18 au cours de cette saison qui prendra son envol le 5 août, le 14 pour les Alouettes. Adams est convaincu que l'expérience sera un facteur.

Je pense que d'avoir une équipe de vétérans nous aidera à traverser un camp sans match préparatoire et de jouer une saison écourtée. Nous aurons de bons jeunes joueurs, mais les vétérans qui sont ici, les jeunes pourront s'en inspirer, voir comment les choses se déroulent, et la façon dont Khari dirige.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !