•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Golden Knights ne craignent pas Carey Price

Carey Price

Carey Price

Photo : Getty Images / Ethan Miller

Radio-Canada

Fraîchement arrivés à Montréal, les Golden Knights de Vegas espèrent profiter du troisième match contre le Canadien vendredi, au Centre Bell, pour reprendre l’ascendant dans leur série demi-finale de la Coupe Stanley. Inévitablement, cela devra passer par un meilleur début de match.

On a eu de la misère avec nos départs dans chacune des rencontres, a souligné l’attaquant québécois Jonathan Marchessault. Il faut juste être capable de sortir fort et d’avoir une bonne première période. Notre jeu est tout le temps de mieux en mieux quand on avance dans le match. Si on est capable d’avoir un bon départ demain, je ne suis pas trop inquiet pour notre groupe.

Nous devrons être prêts, a ajouté Ryan Reaves. Au début des deux matchs, ils nous ont dominés, ils étaient dans notre zone et on jouait du hockey de rattrapage. Dans les séries, tu ne peux pas faire ça chaque match.

L’avantage numérique des Knights devra également débloquer selon Marchessault. Lors des deux premiers matchs de la série, qui est maintenant égale 1-1, leur jeu de puissance a été blanchi en six occasions.

En avantage numérique, on ne peut pas perdre le momentum et je pense que c’est ce qu’on fait en ce moment. Dans les deux derniers matchs, on n’a même pas créé de chances, de lancers... On n’a pas fait grand-chose sincèrement, a lancé le joueur originaire de Cap-Rouge. On sait ce qu’on doit faire, on doit juste l’exécuter.

L’effet Price

Même si Carey Price affiche une forme spectaculaire et qu’il a certainement volé quelques buts aux Knights depuis le début de la série, Marchessault refuse de lui reconnaître une quelconque emprise.

C’est sûr que Carey est l’un des meilleurs gardiens de la ligue depuis belle lurette maintenant. C’est un excellent gardien de but, mais il n’est pas dans notre tête. On a joué juste deux matchs, et on a été capable de trouver le fond du filet une couple de fois. Personnellement, c’est sûr que j’aimerais le trouver le plus vite possible pour aider mon équipe. C'est un excellent gardien, mais on sait ce qu’on doit faire pour marquer des buts.

Il a cette capacité [à rentrer dans la tête des joueurs]. Je crois qu’il a fait ça dans les séries précédentes. C’est à nous de faire en sorte que ça n'arrive pas. C’est un gardien d’élite, mais il est juste un élément de leur équipe, de leur identité, et de ce qui fait qu’ils sont si difficiles à affronter.

Une citation de :L'entraîneur-chef des Golden Knights Peter DeBoer
Le défenseur des Golden Knights Alex Pietrangelo a déjoué Carey Price à deux reprises lors du match numéro 2, au T-Mobile Arena.

Le défenseur des Golden Knights Alex Pietrangelo a déjoué Carey Price à deux reprises lors du match numéro 2, au T-Mobile Arena.

Photo : Getty Images / Ethan Miller

Stephenson, un cas incertain

DeBoer a précisé que le joueur de centre Chandler Stephenson, qui a raté le match de mercredi, est évalué au jour le jour. La nature de sa blessure n’a pas été dévoilée.

Ça teste notre profondeur, a dit l'entraîneur-chef des Knights. Ce dernier est ravi du travail effectué par les jeunes attaquants Nicolas Roy et Keegan Kolesar, appelés en relève de Stephenson dans le premier trio et l’avantage numérique.

Ces deux jeunes font un gros travail pour nous. C’est beaucoup leur demander de remplir ces rôles en demi-finale. Ce sont de grandes responsabilités, mais je crois qu’ils ont mérité cette chance. Les deux ont très bien joué hier.

Changement d’ambiance

C’est la première fois cette saison que les Knights traversent la frontière canadienne, où la vie quotidienne est encore beaucoup plus restreinte qu’aux États-Unis en raison de la COVID-19. Le changement d’atmosphère risque d’être assez draconien pour les Golden Knights, qui jouent de nouveau dans un T-Mobile Arena plein à craquer et complètement déjanté. Au Centre Bell, 3500 spectateurs seront autorisés vendredi.

Ce sera différent c’est sûr, mais nous avons joué toutes les séries l’an dernier dans la bulle, sans partisans, a dit Reaves. Il y a aura un peu d’atmosphère. Je suis sûr qu’ils vont monter la musique et que les partisans feront autant de bruit qu’ils le pourront.

Près de 18 000 personnes étaient réunies au T-Mobile Arena, mercredi, pour assister au match numéro 2 entre les Golden Knights et le Canadien.

Près de 18 000 personnes étaient réunies au T-Mobile Arena, mercredi, pour assister au match numéro 2 entre les Golden Knights et le Canadien.

Photo : Getty Images / Sam Morris

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !