•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Water-polo : les Canadiennes en demi-finales de la Ligue mondiale

La défenseuse canadienne bloque un tir de l'attaquante adverse.

Gurpreet Sohi (no 6)

Photo : Courtoisie FINA

Sportcom

Les Canadiennes n’ont laissé aucune chance aux Kazakhes dans un gain de 11-3 en quarts de finale de la Ligue mondiale de water-polo jeudi, à Athènes, en Grèce.

En avant 5-0 au terme du premier quart, la troupe de David Paradelo a fait face à un engagement plus serré de leurs adversaires au cours des deux périodes suivantes.

Dans le quart ultime, les Canadiennes ont encore une fois dominé pour finalement remporter le match avec un écart de points convaincant.

Sept joueuses différentes ont noirci la feuille de pointage. Hayley McKelvey et Joëlle Békhazi ont réussi des tours du chapeau. L’Ontarienne Emma Wright et la Britanno-Colombienne Gurpreet Sohi ont également trouvé le fond du filet.

On a vraiment bien commencé, on voulait avoir un bon départ pour ne pas avoir de doutes pendant la partie. Les quarts suivants ont été plus difficiles. Ce n’était pas un manque de volonté, mais plutôt un manque de finition ou d’énergie. C’est quelque chose qu’on doit régler pour demain.

Une citation de :Axelle Crevier, équipe canadienne de water-polo

Nous avons eu un très bon départ et, pendant le reste du match, nous avons gardé le contrôle et nous avons continué à jouer en équipe, a ajouté de son côté Joëlle Békhazi, qui a marqué pour la première fois de la compétition.

Les gardiennes Claire Wright et Clara Vulpisi se sont partagé la tâche devant le but canadien. Elles ont bloqué 8 des 11 tirs dirigés vers elles.

En demi-finales, le Canada retrouvera la Hongrie, qu’il a battue lors du troisième match du tour préliminaire, mercredi. L’autre demi-finale opposera les États-Unis à la Russie.

Les Hongroises vont vouloir prendre leur revanche. On va revoir notre partie contre elles pour voir nos erreurs et pour répéter nos points forts, a soutenu Crevier.

Ça va être un match très intense et physique puisqu’on les a battues hier. Elles vont arriver prêtes à se battre et il faudra être prêtes à livrer la marchandise, a pour sa part conclu Élyse Lemay-Lavoie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !