•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Pays-Bas et la Belgique ont leur billet pour les huitièmes de finale

Le joueur néerlandais frappe un ballon à la volée devant un adversaire.

Le capitaine des Néerlandais (en orange) Owen Wijndal en action

Photo : Reuters / Koen Van Weel

Agence France-Presse

Les Pays-Bas, très convaincants dans leurs deux premiers matchs, se sont qualifiés jeudi pour les huitièmes de finale de l'Euro en battant l'Autriche 2-0 à la Johan-Cruyff Arena d'Amsterdam.

Cette victoire, qui garantit par ailleurs aux Néerlandais la première place du groupe C, a été amorcée par Memphis Depay (11e minute, tir de pénalité) et scellée par Denzel Dumfries (67e).

Après avoir manqué les deux derniers grands rendez-vous internationaux, l'Euro 2016 en France et le Mondial de 2018 en Russie, les Oranje ont donc réussi la première étape de leur grand retour parmi l'élite.

Comme contre l'Ukraine quatre jours plus tôt, les Néerlandais ont démarré contre l'Autriche pied au plancher. Plus tranchants et plus rapides, ils ont été récompensés assez tôt. Le chef de la défense autrichienne David Alaba, pourtant impeccable toute la soirée, a marché sur le pied de Dumfries quelques centimètres à l'intérieur de la surface.

Averti par son assistant vidéo, l'arbitre est allé vérifier les images et n'a pas hésité : tir de punition.

Avec un but d'avance, le capitaine Owen Wijndal et ses coéquipiers ont peut-être involontairement reculé. L'Autriche en a profité pour revenir dans le match, qui s'est transformé en bataille de milieu de terrain, les deux gardiens n'ayant presque rien eu à faire en première période.

L'Autriche n'a toutefois pas réussi à s'imposer sur les Néerlandais qui ont doublé leur avance à la 67e minute.

Le dernier match entre l'Autriche et l'Ukraine aura un parfum de 16e de finale. Le vainqueur terminera deuxième du groupe avec six points et jouera à coup sûr les huitièmes de finale. Le vaincu ne pourra plus qu'espérer un repêchage, parmi les quatre meilleurs troisièmes de groupe qui poursuivront leur chemin.

La Belgique qualifiée pour la phase éliminatoire

La Belgique a confirmé sa participation à la phase éliminatoire grâce à un gain de 2-1 sur le Danemark 2-1 à Copenhague.

Les Danois ont offert une prestation courageuse, de retour sur le terrain cinq jours seulement après le malaise qui a foudroyé leur coéquipier Christian Eriksen samedi.

Cela n'a toutefois pas été suffisant pour vaincre les Belges, qui se qualifient pour les huitièmes de finale avec cette deuxième victoire, après celle contre la Russie.

L'entrée en jeu en début de seconde période de Kevin de Bruyne, de retour après avoir été blessé au visage en finale de la Ligue des champions fin mai, a complètement changé l'allure d'une rencontre chargée en émotion, à l'image de la minute d'applaudissements en l'honneur d'Eriksen, et qui avait été jusque-là dominée par des Danois survoltés.

Les deux hommes s'apprêtent à se serrer la main après le match.

Kasper Schmeichel, du Danemark, et Romelu Lukaku, de la Belgique

Photo : pool via reuters / STUART FRANKLIN

Devant son public déchaîné, le Danemark avait réalisé une première période tonitruante marquée par l'ouverture du pointage par Yussuf Poulsen dès la 2e minute.

Le milieu de Manchester City a toutefois permis aux Belges d'égaler en servant une passe parfaite à Thorgan Hazard à la 55e minute.

Puis, il a offert la victoire aux Diables rouges à la 70e minute d'une superbe frappe à l'entrée de la surface.

Avant le coup d'envoi et durant toute la rencontre, l'émotion était palpable dans le stade Parken, situé à moins d'un kilomètre à vol d'oiseau de l'hôpital où Eriksen est toujours en observation.

En tout, 25 000 spectateurs ont assisté à la rencontre, contre 16 000 lors du match contre la Finlande. L'ambiance était phénoménale et redoublait lors de chaque belle action des Danois.

Cette nouvelle réussite belge va permettre au sélectionneur Roberto Martinez de reposer certains joueurs contre la Finlande lundi.

Les Danois, eux, auront une dernière chance d'obtenir leur billet pour les huitièmes de finale face à la Russie, la même journée.

L'Ukraine se relève

L'Ukraine, battue par les Pays-Bas en début de tournoi, s'est relancée en battant 2-1 une équipe de la Macédoine du Nord combative, mais au bord de l'élimination dans le groupe C.

Après avoir longuement résisté, la formation macédonienne a fini par imploser sous les coups des Ukrainiens. Le capitaine Andriy Yarmolenko a touché la cible à la 29e minute.

Bandeau consultez Tellement soccer

Cinq minutes plus tard, Yarmolenko a aidé son complice Roman Yaremchuk pour doubler l'avance ukrainienne.

Les Macédoniens ont réduit la marque un peu plus tard, mais la remontée s'est arrêtée là.

En fin de journée jeudi, les Pays-Bas affronteront l'Autriche à Amsterdam pour la première place du groupe C.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !