•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier Tour de France pour Guillaume Boivin

Le cycliste en position aérodynamique avec de l'herbe et des fleurs en avant-plan.

Guillaume Boivin lors du Tour de Suisse 2021

Photo : La Presse canadienne / Gian Ehrenzeller

Radio-Canada

Guillaume Boivin participera au premier Tour de France de sa carrière, a indiqué jeudi Israel Start-Up Nation (ISN).

Le Québécois de 32 ans sera l’un des huit coureurs d’ISN et épaulera l’Ontarien Michael Woods, leader désigné de l’équipe à la Grande Boucle.

Guillaume a connu une excellente saison. Le plan pour lui sera de rester près de Mike (Woods), de l’écarter du danger et de l’aider à gagner une victoire d’étape, a déclaré le directeur sportif Rik Verbrugghe dans un communiqué.

Aller au Tour de France, c’est un rêve, s’est exclamé Boivin. Tous les cyclistes professionnels veulent y participer. J’ai travaillé fort et ç’a payé. Je suis fier de représenter Israel Start-Up Nation, nous avons toute une équipe.

L'objectif d'ISN est d'abord de remporter une victoire d'étape, selon lui, mais il rappelle que le classement général ne sera pas laissé de côté pour autant. On va voir comment la première semaine se passe jusqu'au premier jour de repos, puis on va évaluer la situation. [On veut] une victoire d'étape, mais aussi voir ce qu'un gars comme Mike Woods peut faire au classement général.

Guillaume Boivin préfère ne pas se projeter trop loin, mais il entrevoit tout de même la deuxième étape (Perros-Guirec - Mûr-De-Bretagne Guerlédan) comme prenable. C'est une arrivée qui convient bien à nos leaders, alors on va d'abord se concentrer là-dessus.

Le Saguenéen qui roule sa bosse depuis une dizaine d’années dans les pelotons connaît bien son rôle.

Il regarde la caméra en souriant.

Guillaume Boivin

Photo : Toni Vilches/Israel Start-Up Nation

Boivin, qui a déjà couru avec Michael Woods, notamment lors des classiques ardennaises, au Tour de Romandie et au Tour de Suisse, croit que la chimie nécessaire à un bon travail d'équipe existe déjà entre eux et que la confiance règne. On a appris à se connaître et je pense que Mike a 100 % confiance en moi et que je peux l'amener sécuritairement sans qu'il ait à faire de trop grands efforts.

Après chaque étape, j'analyse comment j'aurais pu faire différentes choses pour l'aider (Michael Woods) ou non, et on commence vraiment à avoir une bonne chimie et une bonne compréhension de comment on bouge dans le peloton.

Guillaume Boivin a l’expérience des grands tours. Il a participé deux fois au Tour d’Espagne (2018 et 2019) et deux fois au Tour d’Italie (2013 et 2014). Il affirme prendre beaucoup de temps pour analyser ses performances.

Le Tour de France démarre le 26 juin à Brest et se conclut le 18 juillet sur les Champs-Élysées.

Le Québécois Hugo Houle (Astana-Premier Tech) y sera, lui, pour la troisième année de suite.

Une possible qualification pour Tokyo

Pour le moment, il reste toujours une place à prendre dans l'équipe canadienne masculine de cyclisme sur route en vue des Jeux olympiques. Hugo Houle et Michael Woods y seront. Avec une bonne performance au Tour de France, Guillaume Boivin pourrait compléter le trio. C'est certain que ça ne nuira pas, a-t-il lancé. On s'entend qu'après un grand tour, tu sors de là avec une forme extraordinaire, donc ça pourrait jouer à mon avantage.

Il soutient qu'il se trouve en ce moment en très grande forme physique et que ses espoirs de se retrouver aux JO sont réels. Mais il veut d'abord se concentrer sur le Tour de France.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !