•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ellie Black mène l'équipe canadienne de gymnastique à Tokyo

Elle écarte les jambes pendant une manoeuvre dans les airs.

Ellie Black

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Radio-Canada

La Canadienne la plus décorée de l’histoire, Ellie Black, mènera la délégation nationale de gymnastique artistique aux Jeux olympiques de Tokyo.

Gymnastique Canada avait élégamment choisi la place Nadia-Comaneci, au Parc olympique de Montréal, pour présenter l’équipe qui s’envolera pour le Japon.

Black, 26 ans, en sera à ses troisièmes Jeux. L’athlète de la Nouvelle-Écosse a obtenu le meilleur résultat de l’histoire canadienne avec une 5e place au concours multiple à Rio en 2016. L’année suivante, aux Championnats du monde à Montréal, elle avait récolté la médaille d’argent à la même épreuve.

Elle sera accompagnée de Shallon Olsen, médaillée d’argent à la table de saut aux mondiaux de 2018 au Qatar, et de Brooklyn Moors, médaillée d’or au sol aux Jeux panaméricains de 2019, à Lima, au Pérou.

La jeune Ontarienne de 15 ans Ava Stewart complétera l’équipe. Elle a impressionné en terminant 2e, derrière Black, au concours multiple de la compétition virtuelle Elite Canada en février dernier.

La Québécoise Rose Woo est première réserviste et fera le voyage à Tokyo.

Le Canada s’est qualifié pour la compétition par équipe grâce à son 5e rang au tour de qualification des Championnats du monde à Stuttgart, en octobre 2019, où neuf places étaient en jeu.

Black, Moors et Olsen faisaient partie de l’équipe canadienne qui a enregistré le meilleur résultat de son histoire avec le 4e échelon aux mondiaux de 2018.

René Cournoyer, seul Canadien à Tokyo

En gymnastique artistique masculine, le pays sera représenté par René Cournoyer, de Repentigny, au Québec, qui a obtenu sa place en raison de sa 43e place au concours multiple des Championnats du monde en 2019.

Il effectue une acrobatie dans les airs.

René Cournoyer en action aux barres parallèles pendant l'épreuve par équipe des Jeux panaméricains

Photo : Getty Images / Luis Robayo

Après une attente terriblement longue, nous arrivons finalement à la fin de ce tourbillon d’émotions de la dernière année, a indiqué Cournoyer.

Le champion canadien du concours multiple en 2018 a représenté l'unifolié à tous les Championnats du monde et à tous les grands Jeux multisports depuis qu’il a été nommé dans l’équipe nationale senior en 2015.

Il n’y a pas de doute que ces Jeux seront très différents, mais cela va aussi les rendre uniques et mémorables. Et bien que je sois le seul homme canadien en gymnastique artistique à Tokyo, je sais que j’aurai mes coéquipiers, ma famille et mon pays en entier avec moi, qui m’appuieront depuis la maison.

Les Jeux de Tokyo marquent la première compétition en personne pour chacun de ces athlètes depuis le début de 2020. Gymnastique Canada a tenu des compétitions en mode virtuel au cours de la dernière année afin de s’ajuster aux diverses restrictions au pays en raison de la pandémie de COVID-19.

La gymnastique artistique à Tokyo démarrera le 24 juillet avec les qualifications masculines. Les qualifications féminines se mettront en branle le lendemain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !