•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les basketteuses canadiennes l'emportent sur le Brésil à l'AmeriCup

Elles se disputent le ballon.

Les Canadiennes et les Brésiliennes

Photo : Courtoisie / FIBA

La Presse canadienne

Au lendemain de leur écrasante victoire face aux îles Vierges à l’AmeriCup, les basketteuses canadiennes ont croisé le fer avec des adversaires beaucoup plus coriaces dimanche. Opposées aux Brésiliennes, elles ont gagné 71-67 pour porter leur fiche à 2-0 depuis le début du tournoi.

Pour l'entraîneuse-chef de la formation canadienne, Lisa Thomaidis, les Brésiliennes posaient exactement le type de défi dont avaient besoin ses joueuses à six semaines des Jeux olympiques de Tokyo.

L’AmeriCup est le premier tournoi auquel participent les Canadiennes en 16 mois.

Nirra Fields a sonné la charge avec 17 points, tandis que Kayla Alexander s’est illustrée en enregistrant 11 points et 7 rebonds. Pour sa part, Clarissa Dos Santos a mené la formation brésilienne avec une production de 25 points.

Elle déborde son adversaire avec le ballon.

La joueuse canadienne Shaina Pellington a amassé huit points dans la victoire du Canada contre le Brésil.

Photo : Courtoisie / FIBA

C’était vraiment un bon match pour nous, de nous mesurer à une équipe comme celle du Brésil, a indiqué Thomaidis. Elles ont fait du bon travail pour nous sortir de notre jeu, ce qui nous a forcées à passer au plan B. Présentement, nous ne faisons pas si facilement ce type de transition, où nous devons passer de notre première option à la deuxième.

Ce sera vraiment bon pour nous et nous allons apprendre de ça. C’est une belle opportunité d’apprentissage.

Retrouver le niveau

Samedi, les Canadiennes, qui sont 4es du monde, avaient dominé la formation des îles Vierges 104-41 dans le groupe A. Il s’agissait de leur premier match depuis février 2020. Elles avaient alors obtenu leur qualification pour les Jeux de Tokyo.

Je suis heureuse d’être de retour avec l’équipe, a indiqué Alexander, originaire de Milton, en Ontario. Ça faisait si longtemps que nous n’avions pas été sur le court ensemble pour compétitionner. Je crois qu’il y a beaucoup d’excitation et de joie.

J'ai hâte aussi de voir les apprentissages et l’évolution que nous allons faire au fil des matchs. Nous ne sommes pas encore au niveau que nous souhaitons, mais nous continuons de travailler pour y arriver.

Une citation de :Kayla Alexander

Le Canada et le Brésil, qui étaient invaincus avant leur affrontement de dimanche, ont conclu le premier quart à égalité 21-21. Le Canada a retraité au vestiaire avec une avance de 45-37 à la pause, mais les Brésiliennes sont revenues en force pour prendre l'avance 59-58 au troisième quart.

Je suis contente que nous ayons vécu cette expérience, puisque ça nous a permis de voir des facettes que nous devons améliorer. Et c’était un défi, a reconnu Alexander. Mais les défis, c’est plaisant. Le basketball est plus excitant quand on est défié puisque ça nous force à trouver de nouvelles façons de créer des choses.

Les basketteuses se rassemblent afin de s'encourager.

Les basketteuses canadiennes pendant leur match contre les Brésiliennes à l'AmeriCup

Photo : Courtoisie / Basketball Canada

Le Brésil, qui pointe au 15e rang mondial, avait remporté ses deux premiers matchs du tournoi sur le Salvador et la Colombie.

Le Canada se mesurera à son tour au Salvador lundi et à la Colombie mardi.

Les deux premières équipes de chaque groupe passeront en demi-finales. La finale sera quant à elle disputée le 19 juin. Les quatre meilleures formations participeront aux tournois de qualification pour la Coupe du monde, qui auront lieu en février 2022.

Les équipes qui se classeront parmi les trois premières obtiendront ensuite leurs billets pour la Coupe du monde, qui sera présentée en septembre de la même année en Australie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !