•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Danois Christian Eriksen victime d'un malaise à l'Euro

Il est couché sur une civière et porte sa main gauche à sa tête.

Christian Eriksen s'est effondré à la 43e minute du match contre la Finlande. Le compte-rendu d'Antoine Deshaies.

Photo : Getty Images / AFP/FRIEDEMANN VOGEL

Radio-Canada

Le Danois Christian Eriksen est dans un état stable après s'être effondré sur le terrain, samedi, à Copenhague, pendant le match de son pays contre la Finlande à l'Euro.

Le joueur de 29 ans, victime d’un malaise à la 43e minute, a été transporté à l'hôpital national de Copenhague situé tout près du stade, a annoncé l'UEFA. La Fédération danoise de soccer a précisé qu'Eriksen était conscient et qu'il devait subir des tests approfondis.

Il se rendait à la réception d'une rentrée de touche lorsqu'il s'est effondré sans avertissement. Les équipes médicales se sont aussitôt portées à son secours.

Un massage cardiaque a été pratiqué pendant que ses coéquipiers formaient un écran devant lui. Il a finalement quitté le stade sur une civière entourée de draps.

Ils l'entourent pendant qu'une équipe médicale lui porte secours par terre.

Les coéquipiers d'Eriksen

Photo : Reuters / Wolgang Rattay

Des photographes ont pu apercevoir Eriksen, conscient, sur la civière.

L'UEFA a annoncé quelques minutes plus tard que le match était suspendu.

Le match a toutefois repris après presque deux heures d'interruption. Les deux équipes en sont venues à cette décision après que les joueurs eurent reçu confirmation qu'Eriksen se portait bien, selon la fédération danoise. Selon ce qu'a affirmé le directeur du football de la fédération, Peter Moller, au diffuseur public danois DR, les joueurs ont pu s'entretenir au téléphone avec Eriksen. La Finlande l'a emporté 1-0.

Les joueurs ont décidé de jouer et ce qu'ils ont essayé de faire est incroyable, a souligné le sélectionneur danois Kasper Hjulmand. Ils ont décidé dans un premier temps de ne rien faire tant qu'ils n'étaient pas sûrs que Christian était conscient et que tout était correct. Je ne pourrais pas être plus fier de mes joueurs, ce sont des gens qui prennent soin les uns des autres.

En attendant les informations sur la suite du match, l'équipe d'Angleterre a préféré annuler sa conférence de presse prévue en soirée pendant que les messages de soutien au joueur se sont multipliés sur les réseaux sociaux.

Dans le stade, les partisans finlandais et danois ont uni leurs voix pour scander le nom d'Eriksen.

Le médecin danois a redouté le pire

Le médecin de l'équipe du Danemark est revenu sur son intervention, révélant qu'il avait redouté le pire.

On a été appelé sur le terrain quand Christian s'est effondré, je ne l'avais pas vu moi-même tomber, mais c'était clair qu'il était inconscient, a expliqué le médecin danois en conférence de presse après la conclusion de la rencontre.

Quand on est arrivé près de lui, il était sur le côté, il respirait et je pouvais sentir son pouls, mais soudainement, tout a changé et comme tout le monde a pu le voir, on a commencé à lui faire un message cardiaque, a-t-il poursuivi.

L'équipe médicale (du tournoi) est vite arrivée et, avec leur aide, on a fait ce qu'on devait faire. On a réussi à faire revenir Christian, a révélé Martin Boesen.

Impossible à prévenir

Pour le Dr Luc De Garie, président de l'Association québécoise des médecins du sport et de l'exercice, le malaise de Christian Eriksen s'apparente à un cas d'arythmie.

On sait que c'est un événement cardiaque parce qu'il (Eriksen) n'a pas eu de faiblesse, il ne s'est pas protégé et ça pointe vers une arythmie, donc dans ces situations-là, on ne peut pas les prévoir, a-t-il expliqué à Radio-Canada Sports.

Malgré les batteries de tests cardiaques que subissent chaque année les sportifs professionnels, les cas d'arythmie demeurent presque impossibles à prévenir.

Souvent, ce qui va arriver avec une arythmie, c'est que ça va arriver n'importe quand. Comme là, il vient de faire une course et de prendre un tir, il revient en marchant, et puis tout d'un coup, les lumières s'éteignent et il tombe comme une poche de patates, a encore décrit le Dr De Garie.

Lors d'un cas d'arythmie, détaille le médecin, le signal cardiaque devient désynchronisé et le cœur ne bat plus de manière organisée ce qui provoque un manque d'oxygénation au cerveau. Ce qu'il faut faire, c'est de donner un choc électrique pour donner une claque. Calme-toi, tout va bien aller.

Dans ces situations, en plus du massage cardiaque qui permet d'assurer une oxygénation du cerveau, il faut mettre la main rapidement sur un défibrillateur, de plus en plus présent dans les endroits publics, poursuit-il, pour être capable d'amener un choc au cœur de la personne inconsciente et de rétablir le signal. C'est ça qui sauve des vies, a-t-il encore dit tout en soulignant la vitesse d'intervention des équipes médicales à Copenhague.

On peut s'attendre à une meilleure récupération avec un athlète ou un jeune parce qu'il y a moins de risque de détérioration par rapport à ce qu'on va appeler des maladies cardiaques avancées, a-t-il ajouté.

Avec les informations d'Antoine Deshaies et de l'Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !