•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nick Suzuki et Corey Perry renoueront avec les Golden Knights

Les deux joueurs du Canadien célèbrent une victoire au Centre Bell.

Nick Suzuki et Corey Perry

Photo : usa today sports / Eric Bolte

Radio-Canada

La série de troisième tour entre les Golden Knights et le Canadien se fera sous le signe des retrouvailles pour Nick Suzuki et Corey Perry, mais pour des raisons bien différentes.

Corey Perry affrontera Vegas pour une deuxième année de suite dans les séries éliminatoires. La saison dernière, il avait aidé les Stars de Dallas à vaincre les Golden Knights en finale d'association.

Mis à part quelques ajouts, comme Alex Pietrangelo à la défense, la formation du Nevada ressemble en plusieurs points à celle de l'an dernier.

Ils ont une imposante force de frappe et quatre trios efficaces. Ils possèdent aussi quelques-uns des meilleurs défenseurs de la ligue et un gardien au sommet de sa forme, a dit Perry en visioconférence vendredi. Ce sera tout un défi.

Selon lui, le CH peut s'inspirer de ce qui a fait le succès de son ancienne équipe, la saison dernière. On travaillait fort, et on jouait bien en défense. On doit se mettre dans le même état d'esprit, croit Perry.

Pour éliminer Vegas, Montréal devra aussi miser sur une bonne performance de son gardien de but, à l'instar de Dallas en 2020.

Dobbie [Anton Khudobin] avait été incroyable en séries éliminatoires. Il avait été spectaculaire lors de ce duel face à Vegas, se souvient Perry. Il faudra empêcher l'adversaire d'obtenir trop de bonnes occasions de marquer, et pouvoir compter sur notre gardien pour faire quelques arrêts.

Quand tu neutralises ton adversaire, tu obtiens ensuite des chances de marquer.

Une citation de :Corey Perry

Perry n'avait inscrit aucun point en cinq rencontres contre Vegas. Il avait cependant marqué trois buts lors de la série finale face au Lightning.

Les Stars ont toutefois perdu celle-ci en six rencontres.

Suzuki de retour à Las Vegas

Nick Suzuki n'a pas eu que très peu de temps pour collectionner les souvenirs dans le Nevada.

Le jeune attaquant du Tricolore a passé un peu plus d'un an dans l'organisation des Golden Knights. Il avait été repêché au premier tour en 2017. Il a bien participé à un tournoi des recrues et à un match préparatoire, mais son expérience dans l'uniforme doré s'est arrêtée là.

Le 10 septembre 2018, il a été envoyé au Canadien, en compagnie de Tomas Tatar et d'un choix au repêchage, en échange de Max Pacioretty.

Je me souviens d'avoir été sous le choc. J'étais un nouveau dans l'équipe, je me suis fait appeler par le directeur général et j'ai reçu la nouvelle.

C'était un choc, mais rapidement je suis devenu fébrile à l'idée de me joindre au Canadien.

Une citation de :Nick Suzuki

Est-ce qu'il ressent le besoin de prouver quelque chose à son ancienne organisation qui a décidé de le sacrifier, lui, plutôt qu'un autre?

Pas vraiment. Ce qui me motive, c'est de prouver à Montréal qu'ils ont pris la bonne décision en faisant un échange pour m'obtenir, dit-il avec sagesse. Je veux plutôt montrer à Marc [Bergevin] qu'il a eu raison de venir me chercher.

Arborant un chandail et une casquette des Golden Knights, le jeune homme sourit en compagnie des dirigeants de l'équipe.

Nick Suzuki a été sélectionné au 13e rang par les Golden Knights en 2017.

Photo : usa today sports / David Banks

Même s'il ne conserve pas de liens serrés avec son ancien club, Suzuki garde un œil attentif sur ses performances .

Ce que l'équipe parvient à accomplir, c'est spectaculaire. Ils ont fait de l'excellent travail en ajoutant quelques joueurs qui veulent vraiment gagner.

Le défi sera de taille pour lui et ses coéquipiers, qui affronteront une des meilleures défenses du circuit.

En saison, la troupe de Peter DeBoer n'a accordé que 122 buts, le plus bas total dans la ligue.

Ils ont une excellente défense, avec des gars de premier plan comme [Shea] Theodore et [Alex] Pietrangelo, mais aussi des joueurs de profondeur, comme Alec Martinez. Ce sera un bon défi, admet Suzuki.

Son entraîneur Dominique Ducharme abonde dans le même sens, mais cela ne l'inquiète pas pour autant.

Leur défensive est assez imposante et ils sont agiles avec leur bâton, a-t-il souligné. Ils ferment l'espace rapidement quand vous attaquez leur zone défensive et ils utilisent leur physique pour vous contenir dans les coins.

Je crois que nous sommes assez dynamiques pour générer suffisamment d'offensive.

Une citation de :Dominique Ducharme

Par ailleurs, l'instructeur du Tricolore n'a pas été en mesure de préciser une date de retour pour Jeff Petry, Jake Evans et Jon Merrill.

Les trois joueurs manquent toujours à l'appel en raison d'une blessure, mais ils pourraient être de retour pendant cette série de troisième tour, selon lui.

Le premier match aura lieu lundi à 20 h (HAE).

Gabriel Bourque se joint au Rocket

Le club-école du Canadien, le Rocket de Laval, a annoncé vendredi l'embauche de Gabriel Bourque.

L'attaquant québécois de 30 ans a accepté un contrat d'une saison à un volet.

Bourque, dans les couleurs des Jets, est en pleine bataille devant le filet du Wild.

Le dernier match de Gabriel Bourque dans la LNH remonte au 6 août 2020.

Photo : usa today sports / Harrison Barden

Bourque, un choix de cinquième tour des Predators de Nashville en 2009, n'a pas joué lors de la campagne 2020-2021.

Son dernier match professionnel remonte aux séries éliminatoires de 2020, il jouait alors avec les Jets de Winnipeg.

Le Rimouskois a amassé 103 points en 413 matchs depuis le début de sa carrière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !