•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Benoît Huot et Cindy Ouellet sacrés athlètes de la décennie au Gala Sports Québec 2021

Montage de photos des deux athlètes

Benoît Huot et Cindy Ouellet

Photo : Getty Images

Mathieu Massé

Les athlètes paralympiques Benoît Huot et Cindy Ouellet ont été sacrés athlètes de la décennie lors du 48e Gala Sports Québec jeudi soir. Dix athlètes ont aussi été récompensés dans la catégorie Inspiration.

Le nageur Benoît Huot a eu une longue et prolifique carrière : cinq Jeux paralympiques, 20 médailles et 60 records du monde dans sa catégorie. Ce sacre d’athlète de la décennie lui est arrivé un peu par surprise, mais une surprise ô combien agréable. Je suis sans mots, c’est un trop-plein d’émotions, a-t-il dit.

Pour l’athlète, ce prix représente plus d’une dizaine d’années dans la piscine, mais aussi à l’extérieur de l’eau où il s’est impliqué pour faire reconnaître les nombreux athlètes comme lui.

Il pose un regard sur son parcours et se rappelle non seulement les succès qu’il a vécus, mais aussi les échecs qui l’ont fait grandir. Tu sais, quand on accepte de s’améliorer, quand on utilise nos apprentissages pour essayer de devenir une meilleure personne, à tous les niveaux, que tu sois un athlète ou non, je pense qu’on peut faire de grandes choses.

L'engagement à l’extérieur de la discipline constitue aussi un critère dans la sélection des athlètes de la décennie. Ils vont plus loin que leur sport. Ces athlètes-là vont jusqu’à des implications personnelles, dans la communauté et ils font rayonner le sport québécois sur toute la planète, a expliqué Isabelle Ducharme, la directrice générale de Sports Québec.

Huot, qui s’implique dans la communauté sportive depuis qu’il s’est retiré de la compétition, espère demeurer un exemple pour tout un groupe de jeunes athlètes qui constituent la relève canadienne.

J’essaie de m’engager, auprès des jeunes en particulier, pour les aider à atteindre leurs rêves et leurs objectifs.

Une citation de :Benoît Huot, athlète masculin de la décennie

Il sera chef de mission aux Jeux du Commonwealth en 2022. Il voit en ce rôle une autre manière de redonner à sa communauté. C’était un peu la mission que je m’étais donnée : rester impliqué dans le sport. Il y a eu tellement de gens qui m’ont aidé et c’est pour ça qu’aujourd’hui, c’est la moindre des choses de le faire.

Benoît Huot ne s’arrête pas là. Il espère, après les Jeux du Commonwealth en Angleterre, avoir un jour la chance de jouer le rôle de chef de mission pour les Jeux paralympiques.

La reconnaissance des athlètes paralympiques

Cindy Ouellet a appris la nouvelle lorsqu’elle était dans la bulle d’entraînement de basketball en fauteuil roulant à Toronto. Elle s’y entraîne en vue des Jeux de Tokyo dans quelques semaines à peine. Je pense que c’est un des plus gros prix sportifs qui existent au Québec, c’est un énorme honneur, a-t-elle lancé.

Au cours de la dernière décennie, Cindy Ouellet a participé à quatre Jeux paralympiques, trois en basketball en fauteuil roulant et un en ski de fond assis. Elle a remporté une médaille d’or et une d’argent aux Jeux parapanaméricains, en plus d’une médaille d’or aux Championnats du monde.

L'athlète en ski de fond en fauteuil glissant sur fond de forêt et surface enneigée.

Cindy Ouellet à Pyeongchang en 2018

Photo : Getty Images / Buda Mendes

Outre l’émotion qu’elle a vécue à l’annonce de cette nouvelle, la basketteuse retire une grande joie de voir que deux athlètes paralympiques sont nommés athlètes de la décennie. Je pense que ça démontre que les athlètes para sont devenus des athlètes. On n’est plus vus différemment des autres athlètes.

Elle ajoute que, si un handicap différencie les athlètes dits normaux de ceux qui pratiquent les sports paralympiques, l’intensité de l’entraînement, la diète et le mode de vie sont les mêmes. C’est le fun d’être pris sur un même pied en fin de compte. Qu’on soit para ou non, au bout du compte on est juste des athlètes.

Un palmarès impressionnant dans la catégorie Inspiration

En plus des noms des athlètes de la décennie, le Gala Sports Québec tenait à souligner l’apport d’une panoplie d’athlètes qui ont eu une influence sur le sport dans la dernière année. C’est vraiment un best-of de la dernière année qu’on vous présente avec ça, a raconté Isabelle Ducharme. On a beau dire que la pandémie a été une année difficile, elle a aussi amené des éléments positifs. Les gens ont pu se démarquer et les best-of qu’on vous présente c’est toute une gamme de gens qui se sont démarqués dans la dernière année.

10 lauréats pour les prix Inspiration

Dix personnalités sportives de la province ont reçu le prix Inspiration 2020 lors du 48e Gala Sports Québec. Cet honneur vise à souligner le travail de ceux et celles qui ont su se démarquer par leurs actions et leurs initiatives au cours de la dernière année.

  • Julien Camus (Centre-du-Québec), entraîneur provincial et national au fleuret masculin, Fédération d’escrime du Québec
  • Mathieu Chamberland (Laval), directeur général de Soccer Québec
  • Shawn De Lierre (Montréal), joueur de squash professionnel, Fédération des sports à quatre murs du Québec
  • Véronique Desrochers (Centre-du-Québec), entraîneuse-bénévole basketball en fauteuil roulant, Parasports Québec
  • Laurent Duvernay-Tardif (Montérégie), joueur de football professionnel avec les Chiefs de Kansas City, Football Québec
  • Marine Gailhard (Montréal), directrice générale du Centre d'intégration à la vie active (CIVA), Parasports Québec
  • Katia Laroche (Outaouais), entraîneuse et responsable secteur récréatif UNIGYM Gatineau, Gymnastique Québec
  • Nicolas Legault (Montérégie), directeur général du Centre national de cyclisme de Bromont, Fédération québécoise des sports cyclistes
  • Marie-Ève Ouellet (Est-du-Québec), directrice générale de l’ARS Québec, Soccer Québec
  • Katerine Savard (Capitale-Nationale), médaillée olympique en natation, Fédération de natation du Québec

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !