•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jake Evans pourrait être de la prochaine série du Canadien

Deux joueurs de hockey entrent en collision.

Mark Scheifele est allé directement au contact avec Jake Evans.

Photo : Getty Images / David Lipnowski

Radio-Canada

Jake Evans, victime d’une commotion cérébrale à la fin du premier match de la série contre les Jets de Winnipeg, a repris l’entraînement hors glace mardi et pourrait revenir au jeu dans la prochaine série du Canadien, a confié en visioconférence mercredi l’entraîneur-chef Dominique Ducharme.

[Evans] progresse bien. Est-ce qu'il va jouer au cours de la prochaine série? Aujourd'hui, je pense que c'est possible. À quel moment? C'est encore trop difficile à dire. C'est possible. Mais avec une blessure comme celle-là, le plus important, c'est que Jake soit à 100 %, a dit Ducharme, prudent.

L'attaquant est sur la touche depuis une semaine. Il a été sonné par une violente charge de Mark Scheifele après avoir inscrit le but d'assurance dans un filet désert. Il est resté étendu sur la glace, tête première, de longues minutes avant d’être évacué sur une civière.

Scheifele a été suspendu quatre matchs pour son geste. Il a regardé depuis les gradins la fin de la série, que le CH a remportée en quatre matchs.

Il va manquer du temps, beaucoup de temps, avait alors indiqué Ducharme au sujet d’Evans, remplacé par Artturi Lehkonen dans un trio avec Phillip Danault et Brendan Gallagher.

Petry a besoin de quelques jours

Jeff Petry pourrait aussi effectuer un retour au jeu. Le défenseur a semblé se blesser à la main droite en se coinçant un doigt dans l'ouverture pour les photographes dans la baie vitrée lors de la troisième rencontre face aux Jets, dimanche. Il a raté le match suivant.

Je crois qu'il sera de retour tôt dans la série, mais je ne peux pas dire si ce sera pour le premier, le deuxième ou le troisième match, a noté Ducharme. Il a besoin de quelques jours encore, mais il n'est pas loin d'un retour.

Vegas ou Colorado?

Le stress de ne pas encore connaître l'identité de son adversaire en demi-finale de la Coupe Stanley ne ronge pas l'entraîneur-chef Dominique Ducharme.

Dernière équipe à se qualifier pour le deuxième tour, le Tricolore est devenu lundi la première formation à obtenir son billet pour le carré d'as. Le Lightning de Tampa Bay l'a rejoint mardi soir et les Islanders de New York ont l'occasion de s'inviter à la fête mercredi soir avec une victoire sur les Bruins de Boston.

Le CH sait qu'il affrontera au prochain tour le vainqueur de la série entre l'Avalanche du Colorado et les Golden Knights de Vegas.

Les Golden Knights ont pris l'avance 3-2 en l'emportant par le même pointage en prolongation mardi e auront l'occasion d'achever l'Avalanche, jeudi, à Las Vegas.

Il est difficile de trouver des différences entre les deux équipes, a souligné l'attaquant Brendan Gallagher.

Il va rester quatre formations complètes. L'écart entre la victoire et la défaite sera mince. Peut-être que nous verrons une différence dans les styles quand nous commencerons notre analyse une fois que nous connaîtrons l'identité de notre adversaire. Mais peu importe qui nous affronterons, nous savons que ce ne sera pas facile.

Dominique Ducharme ne s’arrête pas trop aux adversaires potentiels du Tricolore.

L'équipe la plus importante quand nous sommes sur la glace, c'est nous, a-t-il dit en visioconférence. Chaque équipe a ses forces et ses faiblesses, son style de jeu. Mais le plus important, c'est nous. Nous nous concentrons sur nous-mêmes.

Nous nous préparons pour nous assurer d'être à 100 %. Le reste, ça ne changera pas de A à Z. Il y a peut-être des petites choses sur lesquelles nous devrons porter plus attention ou mettre l'accent sur des options plus favorables ou non selon l'adversaire. Mais nous n'allons pas changer notre façon de jouer.

Le Tricolore a remporté sept matchs consécutifs depuis qu'il a effacé un retard de 1-3 contre les Maple Leafs de Toronto au premier tour des séries éliminatoires.

La troupe de Ducharme n'a jamais accusé de retard au cours de ces rencontres, une séquence de 437 min 53 s, la deuxième du genre en séries dans l'histoire de la LNH.

Jamais rassasié, il a insisté pour dire qu'il y avait toujours des choses à peaufiner.

Oui, nous connaissons une bonne séquence, mais nous ne sommes pas satisfaits avec ça, a-t-il affirmé. Nous voulons toujours nous rapprocher du match parfait. Ça n'arrivera probablement jamais, mais nous voulons nous en approcher.

Nous avons aimé nos derniers matchs. Nous voulons toujours renforcer les bonnes choses, et il y a des petits détails sur lesquels nous voulons mieux réagir, nous ajuster plus vite, prendre de meilleures décisions dans certaines situations. Nous voulons mettre nos joueurs dans ces situations de match pour qu'ils les reconnaissent et réagissent encore mieux.

Le Canadien doit fouler la patinoire du Complexe sportif Bell jeudi et enchaîner avec une autre journée en gymnase vendredi. Ducharme est toutefois prêt à ajuster ses plans si l'équipe devait prendre la direction de Las Vegas d'ici la fin de la semaine.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !