•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa permettra aux équipes de la LNH de traverser la frontière

Joel Armia pourchasse le joueur des Jets.

L'équipe gagnante de la série Montréal-Winnipeg affrontera une formation américaine en demi-finale de la Coupe Stanley.

Photo : usa today sports / James Carey Lauder

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral a accordé à la LNH une exemption qui permettra à ses équipes de traverser la frontière canado-américaine pendant les deux derniers tours éliminatoires sans devoir respecter la quarantaine habituelle.

Le ministre de l’Immigration, Marco Mendicino, a adopté cette exemption dimanche, mais à des conditions bien précises.

Les joueurs et les membres du personnel des équipes devront voyager dans des avions privés et subiront des tests avant leur départ ainsi qu’à leur arrivée, en plus des tests quotidiens de dépistage.

Une bulle adaptée, qui comprendra l’aréna et l’hôtel, leur sera imposée. Des règles encadreront étroitement les contacts avec les joueurs et les membres du personnel, à qui il sera strictement interdit d’entrer en contact avec la population générale.

À la suite d'un examen par les responsables de la santé publique à tous les niveaux du gouvernement, une exemption d'intérêt national a été approuvée. Elle permettra de jouer les séries éliminatoires de la Coupe Stanley de la Ligue nationale de hockey au Canada et aux États-Unis, y compris la finale de la Coupe Stanley, si nécessaire, a déclaré le ministre Mendicino par communiqué.

En plus du protocole de la COVID-19 de la LNH, les joueurs et le personnel devront se conformer à toutes les règles locales de santé publique, a ajouté M. Mendicino. Nous continuons de surveiller la situation sanitaire des deux côtés de la frontière de très près. Nous n'hésiterons pas à prendre d'autres mesures si nécessaire.

Deux équipes canadiennes, le Canadien de Montréal et les Jets de Winnipeg, sont toujours en lice. Le troisième match entre les deux clubs a eu lieu dimanche, à Montréal, et le gagnant de la série affrontera l’Avalanche du Colorado ou les Golden Knights de Vegas. Les équipes canadiennes jouent entre elles depuis le début de la saison.

La LNH avait déjà mentionné qu'elle songeait à déménager l'équipe championne de la Division nord au sud de la frontière pour les deux derniers tours éliminatoires si le gouvernement canadien n'accordait pas d'exemption pour les voyages aux États-Unis.

Nous sommes très reconnaissants de la décision du gouvernement canadien et des responsables fédéraux de la santé publique de permettre à une équipe canadienne qui participera aux demi-finales de la Coupe Stanley et, potentiellement, à la série finale, de présenter des matchs dans son propre amphithéâtre, a dit le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly dans un communiqué.

Ce n'est pas la première fois que le gouvernement fédéral accorde une exemption à la LNH depuis le début de la pandémie. Ottawa avait déjà renoncé à la quarantaine de 14 jours peu avant la date limite des échanges le 12 avril, la limitant à 7 jours pour les joueurs acquis par des équipes canadiennes de clubs américains.

L'été dernier, la ligue avait aussi conclu sa saison dans des bulles à Toronto et à Edmonton, et tous les clubs américains avaient franchi la frontière une seule fois avant de retourner aux États-Unis après leur dernier match.

Cette nouvelle exemption n'est toutefois que pour la LNH et ne règle pas la situation des autres équipes professionnelles canadiennes qui font partie de ligues nord-américaines.

Les trois équipes canadiennes de la MLS (Vancouver, Toronto et Montréal) ainsi que les Blue Jays de Toronto, dans le baseball majeur, jouent leur saison aux États-Unis dans des domiciles temporaires, puisqu'il leur est impossible d'accueillir les équipes américaines au pays sans qu'elles doivent respecter la quarantaine de 14 jours. Les Raptors de Toronto ont quant à eux terminé leur saison dans la NBA en mai, ayant joué l'entièreté de leurs matchs aux États-Unis.

Dans une déclaration, le CF Montréal a souligné que l’exemption du gouvernement fédéral pour les déplacements des équipes de la LNH est un développement encourageant et qu'il continuait de travailler avec les deux autres clubs canadiens de la MLS pour trouver une solution nous permettant de revenir à Montréal le plus tôt possible.

M. Mendicino a précisé que lui et son ministère accepteraient de recevoir des propositions provenant d'autres sports professionnels, et qu'ils allaient les évaluer au cas par cas.

Le CH n'a pas voulu commenter la décision gouvernementale, puisque le club préfère se concentrer sur sa série contre les Jets, a indiqué un porte-parole à Radio-Canada.

Avec les informations de CBC et de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !