•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Tigres de Victoriaville vainqueurs de la Coupe du Président

Victoriaville gagne la Coupe du Président pour la deuxième fois de son histoire.

Ils se rassemblent pour fêter le long de la bande devant des gradins dégarnis.

Des joueurs des Tigres

Photo : Courtoisie / LHJMQ

La Presse canadienne

Alex Beaucage a fait bouger les cordages en prolongation et les Tigres de Victoriaville ont vaincu les Foreurs de Val-d'Or 3-2, samedi, pour remporter la Coupe du Président.

Dès la deuxième minute de la deuxième période supplémentaire, Nicolas Daigle a soulevé le bâton du défenseur Maxence Guenette pour récupérer la rondelle. Daigle est revenu devant le filet et a tenté de surprendre Jonathan Lemieux, mais c'est finalement Beaucage (3e choix de l'Avalanche en 2019, 78e au total) qui a touché la cible sur le retour.

Les Tigres ont donc gagné la finale de la LHJMQ en six duels. Ils mettent la main sur un deuxième titre, après celui en 2002. Le match était présenté au Centre Vidéotron devant quelque 2000 spectateurs.

C'est un sentiment indescriptible. Les Foreurs ont très bien joué, mais nous avons travaillé fort, nous avons bien joué défensivement et nous n'avons jamais lâché, a mentionné Beaucage, qui avait déjà soulevé le trophée en 2019 avec Rouyn-Noranda. Ça termine peut-être ma carrière junior, alors je ne peux pas demander mieux.

Le dernier but en prolongation à avoir procuré la Coupe du Président à une équipe avait été inscrit par l'attaquant de l'Océanic de Rimouski Michael Joly en 2015. L'entraîneur-chef des Foreurs, Daniel Renaud, avait également été du mauvais côté du résultat. Il était alors l'adjoint de Philippe Boucher avec les Remparts de Québec.

Nous avons tout laissé sur la glace. Nous voulions envoyer des rondelles au filet et les gars se sont défoncés, a indiqué Renaud. Je suis fier d'eux, mais je suis excessivement déçu pour les joueurs, pour la ville de Val-d'Or, pour les propriétaires, le directeur général et le groupe d'entraîneurs.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

L'attaquant des Tigres Benjamin Tardif a gagné le trophée Guy-Lafleur remis au joueur le plus utile des séries. C'est un beau dénouement pour lui, qui visait pareil triomphe avec le Phoenix de Sherbrooke, la saison dernière, avant que la pandémie de COVID-19 force la ligue à annuler ses activités.

Si on m'avait dit ça en début de saison, je ne l'aurais pas cru, a affirmé Tardif. L'année passée avec le Phoenix, nous avions une bonne équipe et une belle chimie. C'était le même objectif et nous n'avions pas pu le réaliser. C'est incroyable de finir sa carrière junior comme ça. J'espère avoir fait ouvrir les yeux aux recruteurs.

Olivier Coulombe, pour un deuxième match de suite, et Mikhail Abramov, lors d'un tir de pénalité, ont aussi enfilé l'aiguille pour les Tigres, qui avaient également gagné en prolongation lors de la troisième partie de cette finale.

Nikolas Hurtubise a une fois de plus été très efficace devant la cage de la troupe de Victoriaville. Il a réalisé 48 arrêts.

Après avoir laissé son filet à Fabio Iacobo dans le quatrième duel, Hurtubise s'est dressé devant les attaques de la meilleure formation du Québec et n'a donné que 3 buts sur 84 lancers dans les deux dernières victoires des Tigres.

Jacob Gaucher et Jérémy Michel ont répliqué pour les Foreurs, qui n'ont jamais été en mesure de prendre l'avance pendant la finale. Lemieux a été moins occupé que son vis-à-vis et a cédé 3 fois sur 23 tirs.

Il s'agissait de la première finale entièrement québécoise depuis 2016. À l'époque, les Huskies de Rouyn-Noranda avaient défait les Cataractes de Shawinigan en cinq affrontements.

Mallette boucle la boucle

À sa première année comme entraîneur-chef des Tigres, Carl Mallette vient en quelque sorte boucler la boucle avec cette conquête.

Mallette était le capitaine des Tigres lorsqu'ils ont remporté les grands honneurs, en 2002, et le sentiment de fierté est tout aussi présent après une longue attente.

Je suis tellement heureux de faire partie de l'équipe qui ramène la coupe à Victoriaville. En 2002, nous étions aussi négligés et nous avions également gagné en six parties. Comme entraîneur, tu mets un plan en place et il faut que les joueurs adhèrent à ça, a-t-il dit.

L'organisation et les partisans ont fait tellement de sacrifices.

Une citation de :Carl Mallette

Son équipe a fait face à beaucoup d'adversité pendant la saison, lorsqu'il y a eu une éclosion de COVID-19 et que les joueurs ont dû rester confinés à l'hôtel pendant 20 jours au Saguenay. Dans les séries, les Tigres ont fait face à l'élimination trois fois et ont disputé deux matchs ultimes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !