•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

David Lemieux envoie un message aux super-moyens grâce à un K.-O. au 2e round

Simon Kean a aussi gagné son combat.

On lui tient les bras dans les airs après sa victoire.

David Lemieux

Photo : Courtoisie / Eye of the Tiger Management

La Presse canadienne

David Lemieux a remporté avec éclat son combat contre David Zegarra vendredi, à Cuernavaca, au Mexique.

Le boxeur québécois avait déclaré cette semaine qu'il souhaitait envoyer un message à la catégorie des super-moyens. Il a réussi son pari en passant le K.-O. à David Zegarra dès le deuxième round.

Il a envoyé son adversaire au tapis une première fois au premier round avec un puissant crochet de gauche. Lemieux (43-4, 36 K.-O.) a sonné Zegarra (34-5, 21 K.-O.) une deuxième fois avant la fin de l'assaut, mais l'arbitre a jugé qu'il avait glissé.

Au deuxième engagement, après avoir été sévèrement sermonné par son entraîneur Marc Ramsay dans son coin, Lemieux a repris là où il avait laissé. Un nouveau crochet de gauche a envoyé de nouveau le Péruvien au sol.

Zegarra s'est relevé, mais il n'était plus totalement dans le coup. Les jambes flageolantes, il a esquivé quelques coups en puissance de Lemieux. L'arbitre s'est interposé avant que Zegarra ne retourne au tapis.

J'ai voulu passer le K.-O. trop rapidement, a mentionné Lemieux. Je voulais peut-être en donner trop aux partisans. Parfois, ça fait que je néglige un peu ma défense et ma structure. Ça fait que Marc me crie après!

Lemieux, 2e aspirant au World Boxing Council (WBC), 4e à la World Boxing Association (WBA) et 3e à la World Boxing Organization (WBO), devait connaître cette performance sans équivoque à son troisième combat à 168 livres, après une victoire aigre-douce contre Maksym Bursak et une autre contre Francy Ntetu, qui n'était pas tout à fait du même calibre.

Kean convaincant contre Haynesworth

Du côté des poids lourds, l'association entre Simon Kean (20-1, 19 K.-O.) et son nouvel entraîneur, Vincent Auclair, s'est amorcée sur les chapeaux de roue.

À son premier combat en 15 mois, Kean a été impressionnant face à l'Américain Donald Haynesworth (16-6-1, 14 K.-O.), remportant aisément les quatre premiers rounds.

On a suivi le plan de match, a analysé Kean. J'étais moins hargneux qu'à l'habitude, plus concentré, et la défensive était au point. Il restera à varier mon offensive.

C'est moins spectaculaire, mais à travailler comme ça, je pourrai gagner de grands combats.

Une citation de :Simon Kean

Le combat s'est par contre terminé en queue de poisson. Haynesworth a décidé de ne pas revenir au centre du ring quand a retenti la cloche du cinquième assaut.

Généreux, l'arbitre lui a même donné un compte de huit, mais Haynesworth n'a pas bougé d'un iota.

On a plus tard appris qu'il ne voyait plus ou voyait mal de son œil gauche, sûrement le résultat d'un crochet de la droite de Kean, qui a démontré une précision qu'on ne lui connaissait pas dans ce combat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !