•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lysanne Richard plongera d'une montgolfière en plein vol

Elle plonge entre deux falaises.

Lysanne Richard aux Açores, au Portugal

Photo : Getty Images / Romina Amato/Red Bull

Geneviève Tardif

Rien n’arrête la plongeuse de haut vol Lysanne Richard. Même pas une pandémie mondiale.

Après un projet en duo au parc olympique, un plongeon dans un lac gelé à trois degrés cet hiver, voilà que la Saguenéenne de 39 ans s’apprête à réaliser un autre projet fou cet été : celui de plonger en duo du haut d’une montgolfière en plein vol.

Elle plonge dans un décor hivernal.

Lysanne Richard s'est élancée d'une plateforme située à 22 mètres de la surface de l'eau.

Photo : MATHIEU TRANCHIDA

« Ce grand défi occupe mes pensées depuis de nombreuses années et je suis fébrile à l’idée de le concrétiser cet été avec mon partenaire Yves Milord! »

— Une citation de  Lysanne Richard, plongeuse de haut vol

Cela faisait cinq ans que le projet lui trottait dans la tête. Après en avoir parlé dans les médias, les bons alliés se sont greffés à elle comme l’équipe de l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu. Et avec l’arrêt des compétitions de haut vol en raison de la pandémie, son approche avec son sport a changé.

À la base, je suis une artiste. Le côté créatif me touche beaucoup. Vu qu’on ne partait pas en compétition, j’ai développé le projet du fjord, entre autres, et il y a une révélation à ce moment-là! J’ai réalisé que c’était possible de faire de belles choses au Québec, de mettre en valeur la beauté de notre paysage, la beauté de la camaraderie entre les gens d’ici, a mentionné l'athlète.

Elle contemple le lac et la forêt.

La plongeuse Lysanne Richard se tient sur une plateforme de 22 mètres.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

Sauter d’une montgolfière en plein vol est très risqué et la météo reste le plus gros défi pour réaliser cet exploit. Le mot d'ordre, comme elle l'explique, c'est la sécurité avant tout. Plusieurs experts seront à pied d'oeuvre pour analyser les vents, ajuster la hauteur de la montgolfière et le parcours pour que le duo se rende au bon endroit.

« Ça se peut que ça ne fonctionne pas du premier coup. On a réservé beaucoup de dates au calendrier pour atteindre notre objectif. Il n’y a personne là-dedans qui veut que ça soit son dernier exploit! »

— Une citation de  Lysanne Richard

L'équipe de l’International de montgolfières a préparé une plateforme de départ sur la nacelle de la montgolfière afin de démarrer le plongeon d’Yves Milord et de Lysanne Richard. Des tests ont déjà été réalisés à la carrière Flintkote, à Thetford Mines, un endroit de prédilection étant donné la profondeur de l’eau et son environnement contrôlé.

Le pilote de la montgolfière donnera le décompte de départ pour notre plongeon. C’est spécial de s’adapter à ça. Dans ma vie, j’ai peu d’expérience de synchro. Que ce soit quelqu’un qui donne mon décompte de départ, c’est un défi a mentionné Lysanne Richard.

Elle prévoit deux options pour son saut, qui peut changer en fonction de la hauteur, soit de 20 à 25 mètres. Et en attendant le mois d’août, elle s’entraîne et pense toujours à de nouveaux défis.

J’ai quelques défis comme de plonger d’une grue et réaliser un record de hauteur canadien. Au pays, le record est de 25 mètres, mon but serait de réaliser un saut de 28 mètres.

Lysanne Richard, pose à l'extérieur le 29 mai 2020.

Lysanne Richard

Photo : Radio-Canada

La mère de trois enfants qui accumulent les podiums sur le circuit RedBull Cliff Diving a décidé de faire un trait sur la première compétition de la saison afin de se concentrer sur sa famille et sur ses projets ici.

« Les défis au Québec me stimulent beaucoup plus présentement. Je ne suis pas une fille compétitive qui veut être meilleure que les autres. En vieillissant, il y a une réévaluation des valeurs, je veux influencer les gens d'ici et leur donner envie de se dépasser! »

— Une citation de  Lysanne Richard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !