•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brianna McNeal, championne olympique du 100 m haies, suspendue pour 5 ans

L'athlète enjambe une haie pendant les essais américains en 2019.

Brianna McNeal

Photo : Getty Images / Andy Lyons

Agence France-Presse

L'Américaine Brianna McNeal, championne olympique du 100 m haies en 2016 à Rio, a été suspendue cinq ans pour « entrave dans le processus de gestion des résultats, en violation des règles antidopage de la Fédération internationale d'athlétisme », a annoncé vendredi l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU).

L'athlète ayant fait appel auprès du Tribunal arbitral du sport, la sanction, qui prend effet à partir du 15 août 2020, est toutefois provisoirement gelée en attendant la décision qui doit intervenir avant les Jeux olympiques de Tokyo (du 23 juillet au 8 août), précise l'AIU.

McNeal, qui avait été suspendue provisoirement en janvier, peut donc concourir jusqu'au terme des sélections américaines, prévues le 27 juin.

La médaillée d'or aux mondiaux de 2013 à Moscou avait déjà été suspendue de 2017 à 2018 pour trois manquements à ses obligations de localisation antidopage et avait ainsi manqué ceux de Londres en 2017.

L'Agence antidopage américaine (USADA) l'avait suspendue seulement un an, après avoir appris que deux de ses manquements s'expliquaient par un déplacement en Floride pour y recevoir un prix et par une rencontre avec le président américain de l'époque, Barack Obama, lors d'une réception à la Maison-Blanche.

De retour à la compétition en 2018, elle avait été disqualifiée pour faux départ aux Championnats du monde de 2019 à Doha.

Peu après l'annonce de sa suspension provisoire, l'athlète avait clamé son innocence, se disant propre, honnête et transparente dans un message publié sur Instagram.

Une fois que tout cela sera terminé, je vous donnerai plus de détails sur ce qui se passe réellement. Le système fonctionne assez mal, si vous me demandez d'en parler, mais c'est un sujet que je garde pour un autre jour, avait-elle ajouté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !