•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mark Scheifele suspendu pour 4 matchs pour son geste

Une image du coup vicieux de Scheifele sur Evans

Alors que le match tirait à sa fin, Mark Scheifele a donné un coup d'épaule dangereux directement à la tête de Jake Evans, du Canadien, qui venait de marquer dans un filet désert.

Photo : usa today sports / James Carey Lauder

Radio-Canada

L'attaquant des Jets Mark Scheifele a été suspendu pour quatre matchs pour son coup sur Jake Evans du Canadien mercredi soir.

Le comité de discipline de la Ligue nationale de hockey (LNH) en a fait l'annonce jeudi soir. Scheifele est sanctionné pour avoir enfreint le règlement no 42, celui qui vise à empêcher les assauts.

Scheifele s’amène avec un élan excessif, qu’il s’est donné en se déplaçant sur une distance considérable, termine sa mise en échec violemment et en faisant usage d’une force injustifiée à l’endroit d’Evans, a expliqué le comité.

Il ajoute que le joueur des Jets n'avait manifestement pas l'intention de jouer la rondelle sur la séquence, et qu'il se préparait plutôt à appliquer une mise en échec dur et violente, alors que l'issue du match est décidée.

Scheifele a mis en échec l’attaquant Jake Evans, qui est resté étendu sur la glace après l’impact, dans les derniers instants du premier match de la série entre les Jets et le CH, à Winnipeg.

Le centre a reçu une pénalité d’inconduite et a été expulsé.

Scheifele, qui a récolté 63 points cette saison, pourrait donc être de retour à son poste pour le sixième match, si la série se prolonge.

L'entraîneur des Jets, Paul Maurice, avait défendu son joueur. Tu dois faire tout ce que tu peux pour empêcher l'adversaire de marquer. C'était un coup violent, mais c'était un coup légal, a-t-il déclaré en visioconférence, jeudi. L'instructeur a ajouté que selon lui, ses patins sont restés sur la patinoire et ses bras étaient serrés contre son corps, donc c'était une mise en échec légale.

Par ailleurs, le Tricolore a confirmé que Jake Evans souffre d'une commotion cérébrale. Il a passé la nuit à l'hôtel sous la surveillance des médecins de l'équipe.

Il va manquer du temps, beaucoup de temps, mais c'est dur de juger en ce moment, a dit l'entraîneur-chef Dominique Ducharme.

Ducharme a profité de l'occasion pour tenter de clarifier les propos menaçants du défenseur Joel Edmundson formulés la veille. Il avait prévenu que si Scheifele effectuait un retour dans la série, alors ses coéquipiers et lui allaient lui rendre la vie misérable.

Le jour où il va mettre le pied sur la patinoire, ce que Joel voulait dire, c'est qu'on va être dans sa face, qu'on va être durs envers lui, mais à l'intérieur des règles. Nous sommes ici pour gagner une série, a déclaré Ducharme, qui a salué par la même occasion l'intervention de l'attaquant des Jets Nikolaj Ehlers - un joueur qu'il a dirigé chez les Mooseheads de Halifax, dans la LHJMQ - pour protéger Evans, étendu sur la patinoire.

« J'ai déjà dit que c'est difficile de retrouver nos émotions après avoir traversé une série de sept matchs, mais là, avec ça, ils viennent de nous allumer encore plus »

— Une citation de  Dominique Ducharme

Les joueurs du Canadien ont ainsi tenu à dire que plutôt que de se laisser distraire par ce malheureux événement, ils s'en serviront pour faire payer les Jets autrement.

Nous avons tous vu ce qui s'est produit hier soir, et la meilleure façon de le venger c'est de gagner cette série. Nous voulons donc nous assurer de jouer comme nous l'avons fait au cours des trois derniers matchs pour les faire payer, a ajouté le défenseur Jeff Petry.

Ehlers tente de faire une barricade pour repousser les joueurs qui se bataillent.

Lors de la bousculade suivant la mise en échec sur Jake Evans, Nikolaj Ehlers a protégé son adversaire qui était étendu sur la patinoire.

Photo : usa today sports / James Carey Lauder

De son côté, Paul Byron s'est déjà retrouvé dans une situation similaire à celle de Scheifele. Il avait écopé d'une suspension de trois matchs pour un assaut sur le défenseur des Panthers de la Floride MacKenzie Weegar en janvier 2019, et ce dernier s'était fait justice en passant le K.-O. au Franco-Ontarien lors du match suivant entre les deux équipes.

J'avais regretté [mon geste]. Tu ne veux jamais consciemment blesser quelqu'un en allant le frapper, et en même temps tu dois assumer tes gestes. Tu dois contrôler tes gestes, ta façon d'agir, de finir tes mises en échec, a dit Byron, le représentant de l'équipe à l'Association des joueurs de la LNH.

Je ne connais pas Mark [Scheifele] personnellement. Je le connais comme joueur. Les émotions sont vives en séries éliminatoires, et je sais qu'il voulait terminer sa mise en échec. Sa réaction immédiate a été de prendre conscience qu'il avait commis une erreur. C'est une mauvaise mise en échec [...] Tu ne peux pas frapper un autre joueur comme ça, a poursuivi le no 41 du Tricolore.

L'absence prolongée d'Evans signifie aussi qu'un joueur fera son entrée dans la formation vendredi soir. Sans vouloir préciser ce qu'il fera, Ducharme a laissé entendre qu'Artturi Lehkonen est disponible, et qu'il pourrait être là dans le deuxième match.

Il nous manquera

Ce n'est pas la première fois qu'Evans est victime d'un violent coup à la tête.

Il avait dû suivre le protocole lié aux commotions cérébrales à la suite de la percutante mise en échec du défenseur québécois Jonathan Aspirot en septembre 2018 au tournoi des recrues entre le Canadien et les Sénateurs d'Ottawa.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Evans était alors lourdement tombé sur la patinoire et y était demeuré étendu pendant de longues minutes. Il avait aussi quitté la glace sur une civière. Aucune pénalité n'avait cependant été appelée sur le jeu.

Il avait alors entamé un long processus de rééducation, qui a culminé avec sa participation aux séries éliminatoires de la LNH cette saison. Pour cette raison, Petry croit qu'Evans sera en mesure de surmonter ce nouvel obstacle sur sa route.

Il a travaillé fort pour obtenir son poste, et il joue un rôle clé dans notre équipe. Il nous manquera, mais nous le connaissons et sommes certains qu'il fera tout pour recouvrer rapidement la santé, a dit le vétéran défenseur.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !